CHINE, chronologie contemporaine

 

1988

19-31 décembre 1988
Inde – Chine – Pakistan. Reprise des relations de New Delhi avec la Chine et le Pakistan

Du 19 au 23, Rajiv Gandhi, Premier ministre indien, effectue en Chine une visite officielle : c'est la première à ce niveau depuis la visite de Zhou Enlai à New Delhi en 1960 et le conflit frontalier sino-indien de 1962. Il est accueilli par Deng Xiaoping. À l'issue de son séjour à Pékin et avant que Rajiv Gandhi se rende en province, les deux pays s'engagent à chercher le règlement de leurs diffé […] Lire la suite

1er-3 décembre 1988
Chine – U.R.S.S. Vers une normalisation des relations sino-soviétiques

Qian Qichen, ministre chinois des Affaires étrangères, se rend à Moscou pour une série d'entretiens avec son homologue soviétique, Edouard Chevardnadze, ainsi qu'avec Mikhaïl Gorbatchev. Ils examinent les points de divergence avant la tenue d'un sommet, au début de 1989, entre Deng Xiaoping et Mikhaïl Gorbatchev, qui confirmerait la normalisation sino-soviétique et marquerait la fin de trente ans  […] Lire la suite

15 juin 1988
Chine. Proposition par le dalaï-lama d'un régime d'association entre le Tibet et la Chine

Le 15, le dalaï-lama, chef spirituel des Tibétains, en visite privée au Parlement européen de Strasbourg, propose, au cours d'une conférence de presse, un régime d'association entre la Chine et le Tibet ; la défense et les affaires étrangères resteraient de la responsabilité de Pékin, tandis que les affaires intérieures seraient gérées par Lhassa. Les autorités chinoises font savoir dans les jours […] Lire la suite

8-12 avril 1988
Chine. Élection de Yang Shangkun à la présidence de la République et de Li Peng au poste de Premier ministre

Le 8, les députés de l'Assemblée nationale populaire élisent à bulletin secret le général Yang Shangkun à la présidence de la République populaire de Chine. Le général Yang, vétéran de la Longue Marche et âgé de quatre-vingt-un ans, avait été l'une des premières victimes de la révolution culturelle en 1966.Le 12, le Parlement élit également le nouveau gouvernement. Li Peng, Premier ministre par in […] Lire la suite

5 mars 1988
Chine. Nouvelle révolte antichinoise au Tibet

De nouvelles émeutes antichinoises, après celles d'octobre 1987, ont lieu à Lhassa, à la veille de l'anniversaire de la rébellion antichinoise de mars 1959 (la Chine a envahi le Tibet en octobre 1950). Selon des témoins, les troubles font au moins huit morts. Les jours suivants, le dalaï lama, chef spirituel et temporel du Tibet qui vit en exil à New Delhi, réitère sa demande de négociations avec  […] Lire la suite

— Universalis