BELGIQUE, chronologie contemporaine

 

2011

22 novembre-5 décembre 2011
Belgique. Conclusion d'un accord de gouvernement.

Le 22, le président du Parti socialiste francophone Elio Di Rupo, nommé formateur du gouvernement par le roi Albert II en mai, présente sa démission. Les six partis – socialistes, libéraux et chrétiens démocrates francophones et néerlandophones – avec lesquels il négociait ne sont pas parvenus à s'entendre sur un projet de budget pour 2012, préalable à la constitution d'un gouvernement. Cet échec  […] Lire la suite

3-9 octobre 2011
France – Belgique. Démantèlement de la banque Dexia.

Le 3, le conseil d'administration de la banque franco-belge Dexia mandate son administrateur délégué afin d'organiser le sauvetage des activités de l'établissement affaibli par le montant de ses créances douteuses. Dexia avait déjà été renfloué de 6 milliards d'euros par la France et la Belgique en septembre 2008. Le 9, le conseil d'administration de Dexia entérine les décisions des gouvernements  […] Lire la suite

7-22 juillet 2011
Belgique. Reprise des négociations en vue de la formation d'un gouvernement.

Le 7, le dirigeant du Parti socialiste francophone Elio Di Rupo, « formateur » désigné par le roi Albert II en mai, présente un programme économique, social et institutionnel sur la base duquel il propose aux forces politiques de rouvrir des négociations, suspendues depuis septembre 2010, en vue de la formation d'un gouvernement – le pays en est dépourvu depuis les élections de juin 2010. L’Allian […] Lire la suite

— Universalis