BELGIQUE, chronologie contemporaine

 

2007

18-21 décembre 2007
Belgique. Formation d'un gouvernement de transition.

Le 18, le Premier ministre sortant Guy Verhofstadt, qui assure la gestion des affaires courantes depuis les élections législatives de juin, faute d'accord entre les vainqueurs du scrutin, annonce la formation d'un gouvernement de transition. Ce dernier doit rester en fonctions jusqu'en mars 2008, Guy Verhofstadt cédant alors son poste à Yves Leterme, chef du Parti démocrate-chrétien flamand. La no […] Lire la suite

7-22 novembre 2007
Belgique. Poursuite de la crise politique.

Le 7, la commission de l'Intérieur du Parlement fédéral décide de scinder en deux l'arrondissement judiciaire et électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde, à cheval sur la région bruxelloise, bilingue et majoritairement francophone, et la région flamande, néerlandophone. Défendue par la majorité flamande, cette initiative rend à la Flandre son unité linguistique. Elle aggrave la crise gouvernementale da […] Lire la suite

17-29 août 2007
Belgique. Grave blocage institutionnel.

Le 17, le roi Albert II suspend la mission confiée en juillet à Yves Leterme de former le gouvernement. Le dirigeant du Parti chrétien-démocrate flamand (C.D.&V.), victorieux des élections législatives de juin, n'est pas parvenu à concilier les positions des quatre partis chrétiens-démocrates et libéraux flamands et wallons pressentis pour former une coalition gouvernementale, en raison notamment  […] Lire la suite

10 juin-15 juillet 2007
Belgique. Défaite de la coalition sortante aux élections parlementaires.

Le 10, les résultats des élections législatives et sénatoriales marquent la défaite de la coalition sortante formée par les libéraux et les socialistes, et aggravent la complexité de l'échiquier politique national. Conformément aux sondages, le Parti chrétien-démocrate flamand d'Yves Leterme, ministre-président de Flandre, arrive en tête après huit années passées dans l'opposition. Il obtient 18,5 […] Lire la suite

— Universalis