Laurette VÊZA

professeur à l'université de Paris-III

AUDEN WYSTAN HUGH (1907-1973)

  • Écrit par 
  • Laurette VÊZA
  •  • 1 076 mots

Né en 1907, à York (Angleterre), Wystan Hugh Auden joua un rôle de premier plan dans la poésie des années trente, dominant de haut les disciples auxquels on a coutume de l'associer ; Stephen Spender et Louis MacNeice. Très tôt, avant même qu'il eût trente ans, les poètes de sa génération reconnaissaient […] Lire la suite

LOWELL AMY (1874-1925)

  • Écrit par 
  • Laurette VÊZA
  •  • 363 mots

Femme de lettres plutôt que poète, l'Américaine Amy Lowell doit surtout sa renommée à la querelle retentissante qui l'opposa à Ezra Pound en 1914. Riche héritière et femme d'affaires avisée, elle pouvait également revendiquer le privilège d'appartenir à une famille prospère à plus d'un titre puisque le poète James Russell Lowell (1819-1891) avait, en quel […] Lire la suite

LOWELL ROBERT (1917-1977)

  • Écrit par 
  • Laurette VÊZA
  •  • 502 mots

C'est dans le long passage en prose « 91 Revere Street » qui fait partie du recueil Life Studies (1959) que le poète américain Robert Lowell retrace sans détours son histoire personnelle et se présente sans complaisance : fils unique, maussade, traînant son ennui, son narcissisme et sa « légère paranoïa ».La solitude, la timidité, le besoin et le goût de se dire l'inciteront à […] Lire la suite

MOORE MARIANNE (1887-1972)

  • Écrit par 
  • Laurette VÊZA
  •  • 1 165 mots

Par goût, par la passion qu'elle porte aux êtres, aux objets, aux animaux, aux mots qui les désignent et permettent de les cerner, l'Américaine Marianne Moore est naturellement poète. « Je n'avais nulle ambition d'être écrivain », confie-t-elle. Cependant, dès 1915, les poèmes qu'elle faisait paraître dans The Egoist et dans Poetry révélaient un talent origi […] Lire la suite

POUND EZRA (1885-1972)

  • Écrit par 
  • Laurette VÊZA
  •  • 2 206 mots

Critique, traducteur, poète, Pound a marqué la poésie américaine contemporaine de son empreinte : nul n'a échappé à son influence. L'œuvre de Pound, tendue et intransigeante, assure à la poésie américaine continuité et permanence ; de même qu'elle salue en Whitman le grand pionnier, elle annonce le « vers projectif » dont se réclament de nombreux poètes américains après la Seconde Guerre mondiale. […] Lire la suite

STEVENS WALLACE (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Laurette VÊZA
  •  • 1 690 mots

Homme d'affaires américain et poète, Stevens écrit pour lui seul l'« épopée du doute », s'efforçant de se situer puis de se découvrir « dans la difficulté d'être ce qu'être signifie ». Discours narcissique, cette œuvre poétique dit la déchirure dont souffre un univers chaotique, un monde divisé entre l'agonie romantique et ses aspirations à un ordre harmonieux, entre le refus et l'adhésion. Selon […] Lire la suite

WILLIAMS WILLIAM CARLOS (1883-1963)

  • Écrit par 
  • Laurette VÊZA
  •  • 3 434 mots

Médecin et poète, William Carlos Williams mène pendant plus de quarante ans une vie active, difficile, nourrissant son œuvre de ses expériences, de ses rencontres, de ses réflexions. Le risque était grand de la division, de la dispersion ; il l'a accepté. Mais, en définitive, l'œuvre ne présente pas de fêlure, ne trahit pas de déchirure profonde. L'écriture est à coup sûr pour Williams un moyen d' […] Lire la suite