Jón BLONSKI

professeur à l'université de Cracovie

MORSZTYN JAN ANDRZEJ (1613-1693)

  • Écrit par 
  • Jón BLONSKI
  •  • 1 242 mots

Considéré souvent comme le meilleur poète baroque polonais, Morsztyn n'en est peut-être pas le représentant le plus typique. Son originalité naît de la rencontre d'une rare maîtrise verbale avec une imagination extrêmement concrète, vivace, violente, anarchique même : traits propres à la civilisation nobiliaire des « Sarmates » du xvii […] Lire la suite

NORWID CYPRIAN KAMIL (1821-1883)

  • Écrit par 
  • Jón BLONSKI
  •  • 1 222 mots

Pour Norwid, la poésie est une activité essentiellement « sérieuse », aboutissement d'une longue chaîne de travaux qui, partis du simple et du populaire, aboutissent à l'héroïque et à l'universel. L'art acquiert une dignité nouvelle : « étendard sur la tour des travaux humains ». Le poème est masque, allusion, allégorie, car la vérité du signe exige un effort de la part du lecteur. Fortement intel […] Lire la suite

SŁOWACKI JULIUSZ (1809-1849)

  • Écrit par 
  • Jón BLONSKI
  •  • 1 748 mots

Romantique jusqu'à l'excès, Słowacki n'est cependant pas de ceux qui introduisirent le romantisme en Pologne : il est de dix ans plus jeune que Mickiewicz et Malczewski.Słowacki resta marqué par les traits les plus caractéristiques du romantisme international : byronisme, mise en scène bariolée et exotique, culte […] Lire la suite

WYSPIAŃSKI STANISŁAW (1869-1907)

  • Écrit par 
  • Jón BLONSKI
  •  • 1 320 mots

Wyspiański a joué un rôle exceptionnel dans l'histoire du théâtre polonais. De son vivant, il a été entouré d'un véritable culte. Dans la Pologne asservie, les poètes et les écrivains se trouvaient souvent chargés d'une responsabilité morale et politique que Wyspiański a consciemment tenté d'assumer. C'est également de lui que s'est inspiré le réformateur du […] Lire la suite