Jean LEFLON

membre de l'Institut

CONCORDAT DE 1801

  • Écrit par 
  • Jean LEFLON
  •  • 4 354 mots

Il faut se replacer dans l'atmosphère du temps pour mesurer ce que comportait de nouveau le concordat conclu par Pie VII avec Bonaparte. Par la reconnaissance du gouvernement consulaire, ce traité rompait l'alliance séculaire de l'Église et de la monarchie légitime : Bonaparte […] Lire la suite