Jean-Jacques MAYOUX

professeur honoraire à la Sorbonne

JOYCE JAMES (1882-1941)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques MAYOUX
  •  • 7 706 mots

Joyce est peut-être le dernier de ces héros des lettres pures qui ont marqué l'histoire occidentale. Il serait vain de prêter à l'écrivain irlandais un message social ; en 1939, quand la guerre se déchaîna, il la trouva malencontreuse : qui allait lire Finnegans Wake qu'il venait justement de publier ? C'est ainsi qu'il voyait les choses. Au reste, on peut dire de l'ouvrage que […] Lire la suite

LEWIS PERCY WYNDHAM (1882-1957)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques MAYOUX
  •  • 1 081 mots

Né en 1882 sur le yacht paternel, Percy Wyndham Lewis fut ainsi canadien par proximité géographique, avant de devenir le plus cosmopolite des artistes de culture anglaise. Vers les vingt-neuf ans on lui connaît un premier style personnel — des personnages insubstantiels et boursouflés. Mais il a aussi commencé à écrire des contes sur les « corps sauvages » rencontrés en Bretagne. Celui qui sera da […] Lire la suite

PRAZ MARIO (1896-1982)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques MAYOUX
  •  • 578 mots

Mario Praz fut le plus savant humaniste, le chroniqueur et le critique le plus brillant et le plus délicat essayiste qu'ait connu l'Italie de son temps. Angliciste de profession, il fut partout chez lui dans le domaine des lettres, et il eut encore l'originalité d'être un des meilleurs connaisseurs du style Empire (Goût néo-classique, trad. franç. 1989) et un collectionneur pas […] Lire la suite