Jacques BENS

écrivain

AUDIBERTI JACQUES (1899-1965)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 1 289 mots

Jacques Audiberti a traversé la civilisation occidentale du xxe siècle comme un paysan méditerranéen, chaussé de gros souliers, muni d'une vaste culture et d'une immense curiosité. Chemin faisant, il a raconté ses découvertes, ses plaisirs, ses surprises, ses colères, ses enthousiasmes, dans une langue d'une richesse inépuisable. Ce verbe qu'il posséd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-audiberti/#i_0

AYMÉ MARCEL (1902-1967)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 023 mots

Depuis la fin du mécénat royal, puis la disparition du roman-feuilleton, la littérature est essentiellement devenue une activité d'amateur : à quelques exceptions près, les écrivains marquants du xxe siècle possédaient une fortune personnelle (parfois modeste, mais suffisante pour les faire vivre) ou exerçaient une activité annexe. Dans cet univers de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-ayme/#i_0

DELTEIL JOSEPH (1894-1978)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 687 mots

Joseph Delteil est né à Villar-en-Val (Aude), d'un père bûcheron-charbonnier. Après la fin de la guerre, il s'installe à Paris. En 1922, son premier roman, Sur le fleuve Amour, étonne les surréalistes. En 1925, il obtient le prix Femina avec sa Jeanne d'Arc qui, deux ans plus tard, est utilisée par Carl Dreyer pour réaliser son célèbre film. Devenu auteur à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-delteil/#i_0

DESNOS ROBERT (1900-1945)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 188 mots

Le surréalisme est un curieux mouvement littéraire : tous les grands écrivains qui en ont fait partie se sont réalisés après l'avoir quitté. Il semble ainsi que la notion de « grand écrivain surréaliste » ne corresponde à aucune réalité. Encore faut-il considérer que certains amis d'André Breton, et parmi les plus doués, sont morts très jeunes : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-desnos/#i_0

LEROUX GASTON (1868-1927)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 926 mots

Gaston Leroux est un des deux ou trois écrivains français qui ont fondé le roman populaire du xxe siècle. À la suite d'Émile Gaboriau, et parallèlement à Maurice Leblanc, son exact contemporain, il a introduit, dans un genre où les péripéties romanesques re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-leroux/#i_0

PAGNOL MARCEL (1895-1974)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 1 970 mots

Représentant un cas tout à fait particulier dans le panorama littéraire du xxe siècle, Marcel Pagnol est d'abord le prototype de l'auteur dramatique moderne, auquel le cinématographe a donné un nouveau moyen d'expression : ses œuvres ont ainsi connu un retentissement très vaste et très rapide, que le seul exercice du théâtre ne lui aurait pas offert. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-pagnol/#i_0

PERGAUD LOUIS (1882-1915)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 849 mots

Le xxe siècle a vu naître un groupe particulier d'écrivains issus de la classe populaire : les membres de l'enseignement public. On sait de quelle abondante manière ils se sont répandus aujourd'hui. En 1904, ils étaient encore fort peu nombreux. Louis Pergaud fut un de leurs premiers représentants.Il est né le 22 janvier 1882 à Belmont, petit village […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-pergaud/#i_0

PRÉVERT JACQUES (1900-1977)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 983 mots

Il est assez curieux de constater que les meilleurs écrivains de notre temps (Céline, Giono, Aymé, Audiberti, Queneau) ont tous édifié leur œuvre à l'écart des modes et des théories littéraires qui fourmillaient de leur vivant. Jacques Prévert n'échappe pas à cette observation : tant d'années après sa mort, il reste le poète français le plus célèbre parmi ses contemporains. Ce succès peu commun qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-prevert/#i_0

QUENEAU RAYMOND (1903-1976)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 3 024 mots

Derrière des lunettes souriantes et une œuvre ouvertement bon enfant, Raymond Queneau apparaît comme un écrivain mystérieux : pas enveloppé, mais rempli de mystère. Au moment même où l'on croit saisir une intention, une propriété, une morale, c'est tout autre chose qui se présente, chaque fil tirant sur le précédent. On ne sait jamais par quel bout le saisir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-queneau/#i_0