Édouard-Henri WÉBER

dominicain, chargé de recherche au C.N.R.S.

ALBERT LE GRAND (1193?-1280)

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 1 724 mots

Dominicain, maître de l'université de Paris (d'où son nom de « Maître Albert »), évêque, savant, philosophe et théologien célèbre du xiiie siècle, Albert a, de son vivant, joui du titre de « Grand » et, par la suite, de celui de « Docteur universel ». La légende lui a beaucoup prêté. Encombrée d'apoc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-le-grand/#i_0

GUILLAUME DE MOERBECKE (1215-1286)

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 203 mots

Après avoir séjourné à Nicée, à Thèbes (en 1260) et à Corinthe, Guillaume, dominicain flamand, est nommé pénitencier à la curie papale, à Viterbe, où il a accès au fonds grec provenant de Palerme et où le rejoint, en 1267, son confrère Thomas d'Aquin. Il devient archevêque de Corinthe en 1278. Guillaume de Moerbecke est le principal traducteur d'ouvrages grecs au xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-de-moerbecke/#i_0

HYLÉMORPHISME

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 942 mots

Théorie philosophique d'Aristote selon laquelle la constitution de tout être relevant du cosmos est expliquée par deux principes corrélatifs : la matière (hylê : bois, matériau de construction) et la forme (mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hylemorphisme/#i_0

INTELLECT & INTELLIGIBLES

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 1 717 mots

Du latin intellectus (le terme grec correspondant est nous), l'intellect est le principe de la pensée sous sa forme la plus haute ; à l'époque moderne lui correspondent des termes aux nuances particulières : intelligence, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intellect-et-intelligibles/#i_0

RICHARD DE MEDIAVILLA ou DE MIDDLETON (1249 env.-entre 1300 et 1308)

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 312 mots

Maître franciscain qui enseignait à Paris durant le dernier quart du xiiie siècle. Les historiens n'ont pas encore réussi à établir si son origine était française (Menneville, ou Moyenneville) ou anglaise (on connaît un nom de famille Menneville, Middletown). On incline pour l'origine française, car un document relate l'élection de Richard à Metz en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-de-mediavilla-de-middleton/#i_0

ROBERT GROSSETESTE (1175 env.-1253)

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 230 mots

Savant et théologien anglais, né à Stradbroke (comté de Suffolk). Robert Grosseteste devint chancelier de l'université d'Oxford en 1222, régent de l'école de théologie des Franciscains à Oxford en 1224 et évêque de Lincoln (d'où l'appellation Lincolniensis) en 1235. Réformateur de son diocèse, il lutta contre les abus issus des coutumes féodales et eut des démêlés avec l'admini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-grosseteste/#i_0

SIGER DE BRABANT (entre 1235 et 1240-entre 1281 et 1284)

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 351 mots

Maître de la faculté des arts (lettres et philosophie) de Paris dans la seconde moitié du xiiie siècle. Né en Brabant (wallon sans doute), il devient chanoine de Saint-Paul à Liège. Après avoir étudié dès 1255 à Paris, où il obtient la maîtrise vers 1260-1265, Siger domine le groupe des aristotélisants hétérodoxes et apparaît comme l'auteur des thèses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siger-de-brabant/#i_0

SORBON ROBERT DE (1201-1274)

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 408 mots

Maître à l'Université de Paris, fondateur du collège auquel il donna son nom et qui devint la Sorbonne. Né à Sorbon, petit village situé près de Rethel (Ardennes, diocèse de Reims), il fit, présume-t-on, ses premières études dans une école capitulaire ou monastique, à Rethel peut-être. Il étudia ensuite à Reims, puis à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-de-sorbon/#i_0

THOMISME

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 5 234 mots

Corps doctrinal à la fois philosophique et théologique que caractérisent une forte cohérence et des perspectives critiques, le thomisme s'est rapidement imposé à l'attention. Du vivant même de son auteur, l'accueil et les oppositions ne lui ont pas manqué. Le thomisme est pourtant une entreprise irénique par son double souci de rejeter le dogmatisme hors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomisme/#i_0