Espagne

Espagne : carte de situation

carte de situation

Espagne : carte générale

carte générale

Espagne : carte administrative

carte administrative

Espagne : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Data Pays
Nom officiel
Royaume d'Espagne (ES)
Forme de gouvernement
monarchie constitutionnelle avec deux chambres législatives (Sénat [266 1], Congrès des députés [350])
Chef de l'État
le roi Felipe VI (depuis le 19 juin 2014)
Chef du gouvernement
Pedro Sánchez (depuis le 2 juin 2018)
Capitale
Madrid
Langue officielle
castillan (espagnol) 2
Religion officielle
aucune
Unité monétaire
euro (EUR)
Population
47 900 000 (estim. 2023)
Projection de population 2030
47 083 000
Superficie (km2)
505 983
Densité (hab./km2)
93,5 (2022)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 80,3 % (2018)
population rurale : 19,7 % (2018)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 80,9 ans (2019)
femmes : 86,2 ans (2019)
Alphabétisation des 15 ans et plus
femmes : 98 % (2020)
hommes : 99 % (2020)
R.N.B. par habitant (USD)
30 330 (2019)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement

Pays limitrophes (frontières terrestres uniquement)



Les derniers événements

12-21 octobre 2022 Énergie. Annonce par plusieurs pays de leur sortie du traité sur la Charte de l'énergie.

Le 12, l’Espagne annonce son intention de se retirer du traité sur la Charte de l’énergie (TCE) signé en décembre 1994 et entré en vigueur en avril 1998, qui établit le cadre de la coopération transfrontalière dans le secteur de l’énergie en protégeant notamment les investisseurs. Le traité permet à ceux-ci de demander des dédommagements aux États qui adoptent des mesures affectant la rentabilité de leurs placements. […]  Lire la suite

25 août 2022 Espagne. Approbation de la loi « de garantie intégrale de la liberté sexuelle ».

Le Parlement adopte définitivement la loi « de garantie intégrale de la liberté sexuelle » qui renforce la législation contre les violences sexuelles en introduisant l’obligation d’un consentement explicite lors des relations sexuelles. Cette législation trouve son origine dans une affaire de viol collectif survenue en octobre 2016. Ses auteurs, qui se surnommaient « La Meute », avaient été condamnés à neuf ans d’emprisonnement pour le délit d’« abus sexuel » en avril 2018, avant que la Cour suprême ne requalifie les faits en « viol en réunion » en juin 2019 et ne durcisse les peines en les portant à quinze ans de prison. […]  Lire la suite

23-30 juillet 2022 Santé. Décret par l'OMS d'une urgence de santé publique de portée internationale au sujet de la « variole du singe ».

Le 29, l’Espagne et le Brésil annoncent les deux premiers morts hors d’Afrique depuis le début de l’épidémie, à cause de contaminations par la variole du singe. Le 30, le ministère de la Santé espagnol révèle qu’une autre personne est morte des suites de la variole du singe dans le pays.  […]  Lire la suite

24 juin 2022 Maroc. Violences meurtrières à la frontière de l'enclave espagnole de Melilla.

La répression des migrants s’est accentuée depuis le rapprochement entre le Maroc et l’Espagne sur le dossier du Sahara occidental, en mars. Les deux pays ont notamment convenu de renforcer leur coopération sécuritaire en matière de migration.  […]  Lire la suite

8-10 juin 2022 Algérie – Espagne. Suspension de l'accord d'amitié entre l'Algérie et l'Espagne.

Celle-ci répond que les livraisons de gaz à l’Espagne seront honorées.  […]  Lire la suite

24 mai 2022 Union européenne – Espagne. Suspension de la levée de l'immunité parlementaire de Carles Puigdemont.

Le Tribunal de l’Union européenne (UE) suspend la levée de l’immunité parlementaire des trois députés catalans Carles Puigdemont, Toni Comín et Clara Ponsati, décidée par le Parlement européen en mars 2021. Exilés en Belgique, l’ancien président de la généralité de Catalogne et ses deux anciens conseillers sont poursuivis par le Tribunal suprême espagnol pour « sédition » et « détournement de fonds » : en octobre 2017, ils ont proclamé l’indépendance de la Catalogne après avoir organisé un référendum, illégal, sur la question. […]  Lire la suite

17 mai 2022 Maroc – Espagne. Réouverture des frontières terrestres entre le Maroc et les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla.

Les frontières terrestres entre le Maroc et les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla rouvrent après plus de deux ans de fermeture due à la pandémie de Covid-19, puis à la crise diplomatique entre les deux pays liée au dossier du Sahara occidental. Celle-ci s’est conclue en avril par l’alignement de Madrid, à ce sujet, sur les positions de Rabat. […]  Lire la suite

1er-30 avril 2022 Ukraine – Russie. Mise au jour de massacres de civils dans la région de Kiev évacuée par les troupes russes.

Le 5, l’Italie, l’Espagne, le Danemark, la Hongrie, la Slovénie et les institutions européennes annoncent à leur tour l’expulsion de diplomates russes. Les pays Baltes ont expulsé des diplomates russes dès février, et la Bulgarie, la Pologne, la Belgique, l’Irlande, les Pays-Bas, la Slovaquie et la République tchèque en mars. Le 5, Washington annonce le déblocage de 100 millions de dollars (95 millions d’euros) d’aide militaire. […]  Lire la suite

18 mars - 7 avril 2022 Espagne – Maroc. Approbation par Madrid de la position marocaine sur le Sahara occidental.

Cette annonce marque un revirement de la position de l’Espagne qui était jusque-là favorable à une résolution du conflit dans le cadre de l’ONU. Elle suscite des réserves de la part du parti Podemos, membre de la coalition gouvernementale au pouvoir à Madrid. Cette décision vise à mettre un terme à la crise diplomatique avec le Maroc provoquée par l’accueil en Espagne en avril 2021, pour raison médicale, du chef du Front Polisario Brahim Ghali. […]  Lire la suite

2 mars 2022 Espagne. Classement sans suite des enquêtes visant l'ancien roi Juan Carlos Ier.

La justice classe sans suite les trois enquêtes pour corruption, fraude fiscale et blanchiment d’argent qui visaient l’ancien roi Juan Carlos Ier, « en raison de l’insuffisance d’indices incriminants, de la prescription des délits et en raison de l’inviolabilité » dont bénéficie l’ancien monarque. L’enquête pour blanchiment ouverte en Suisse avait été classée sans suite en décembre 2021. […]  Lire la suite