Bosnie-Herzégovine

Bosnie-Herzégovine : carte de situation

carte de situation

Bosnie-Herzégovine : carte générale

carte générale

Bosnie-Herzégovine : carte administrative

carte administrative

Bosnie-Herzégovine : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Data Pays
Nom officiel
Bosnie-Herzégovine (BA)
Forme de gouvernement
république avec deux chambres législatives (Chambre des peuples [15 1], Chambre des représentants [42])
Chef de l'État
Šefik Džaferović (depuis le 20 mars 2022). La présidence est confiée à un comité tripartite, où chacun des membres représente une des trois principales nationalités (bosniaque, croate, serbe) et assure la présidence durant huit mois
Chef du gouvernement
Zoran Tegeltija (depuis le 5 décembre 2019)
Autorité internationale
Christian Schmidt (depuis le 1er août 2021)
Capitale
Sarajevo
Superficie (km2)
51 209
Langues officielles
bosniaque, croate, serbe
Religion officielle
aucune
Unité monétaire
mark convertible (BAM 2)
Population
3 481 000 (estim. 2021)
Densité (hab./km2)
68.0 (estim. 2021)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 48,2 % (2018)
population rurale : 21,8 % (2018)
Projection de population 2030
3 313 000
Taux de natalité
7,94 ‰ (2019)
Taux de mortalité
10,88 ‰ (2019)
Indice de fécondité
1,25 (2019)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 74,3 ans (2019)
femmes : 80,5 ans (2019)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 99,5 % (2015)
femmes : 97,5 % (2015)
IDH
0,780 (2019)
R.N.B. par habitant (USD)
6 090 (2020)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement

Pays limitrophes (frontières terrestres uniquement)



Les derniers événements

23 juillet 2021 Bosnie-Herzégovine. Pénalisation de la contestation des génocides.

Le haut-représentant international en Bosnie-Herzégovine Valentin Inzko, usant des pouvoirs législatifs spéciaux que lui confèrent les accords de Dayton de décembre 1995, décide d’introduire dans le Code pénal bosnien des amendements punissant la contestation ou la justification du crime de génocide, du crime contre l’humanité et du crime de guerre tels que la justice internationale les a établis. […]  Lire la suite

30 juin 2021 Bosnie-Herzégovine. Condamnation de collaborateurs de Slobodan Milošević.

Le Mécanisme international de l’ONU chargé notamment de traiter les derniers dossiers du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) condamne l’ancien chef de la sécurité d’État serbe, Jovica Stanišić, ainsi que le chef d’une unité spéciale de la police serbe, Franko Simatović, à douze ans de prison pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis en 1992 à Bosanski Šamac, en Bosnie-Herzégovine. […]  Lire la suite

16 mai 2020 Croatie – Bosnie-Herzégovine. Hommage au régime oustachi.

Celles-ci se déroulent dans un cimetière de Zagreb et, en accord avec l’Union démocratique croate de Bosnie et Herzégovine, dans la cathédrale de Sarajevo. Cette célébration annuelle a habituellement lieu dans un village de Carinthie, en Autriche, mais Vienne l’a interdite en raison de la pandémie de Covid-19. Cinq mille personnes manifestent leur opposition devant la cathédrale de Sarajevo pendant la célébration d’une messe commémorative par l’archevêque de la ville. […]  Lire la suite

20 mars 2019 Bosnie-Herzégovine. Condamnation de Radovan Karadžić à la réclusion à perpétuité.

La chambre d’appel du Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux condamne l’ancien président de la République serbe de Bosnie Radovan Karadžić à la réclusion à perpétuité. En mars 2016, le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), qui a été dissous en décembre 2017, avait condamné celui-ci à quarante années de prison pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre. […]  Lire la suite

7 octobre 2018 Bosnie-Herzégovine. Élections générales.

L’élection des trois membres de la présidence tournante de la République de Bosnie est marquée par la victoire, dans la République serbe de Bosnie, avec 53,9 p. 100 des suffrages, de l’ultranationaliste Milorad Dodik (Alliance des sociaux-démocrates indépendants), auparavant président de cette entité et favorable à son indépendance. Dans la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine sont élus le Bosniaque Šefik Džaferović (Parti d’action démocratique), avec 36,6 p. […]  Lire la suite

22-29 novembre 2017 Bosnie-Herzégovine. Condamnation du Serbe Ratko Mladić par le TPIY.

Le 22, le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) de La Haye condamne à la prison à vie, au terme de cinq ans de procès, l’ancien général Ratko Mladić, commandant en chef de l’armée de la République serbe de Bosnie durant la guerre de Bosnie (1992-1995), qui est reconnu coupable de génocide, de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre, notamment pour son rôle dans les massacres de plus de huit mille musulmans bosniaques à Srebrenica en juillet 1995, pour le siège de Sarajevo, pour la prise d’otages de casques bleus de l’ONU et plus généralement pour sa politique d’épuration ethnique en Bosnie. […]  Lire la suite

24-31 mars 2016 Bosnie-Herzégovine. Condamnation de Radovan Karadzić et acquittement de Vojislav Seselj.

Le 24, le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) siégeant à La Haye condamne Radovan Karadzić à quarante ans de prison. L’ancien chef politique des Serbes de Bosnie arrêté en 2008 est notamment reconnu coupable de génocide pour le meurtre de plus de six mille hommes musulmans à Srebrenica, en juillet 1995, et la déportation de leurs femmes et de leurs enfants ; de crime contre l’humanité pour le siège de Sarajevo d’avril 1992 à février 1996, pour les massacres de Croates et de musulmans dans les villages de Bosnie ainsi que pour l’usage de camps de concentration tout au long de la guerre ; et de crimes de guerre pour la prise en otages de membres de l’ONU en mai et juin 1995. […]  Lire la suite

12 octobre 2014 Bosnie-Herzégovine. Élections générales

Dans la Fédération de Bosnie-Herzégovine, le Parti de l'action démocratique (S.D.A.) arrive en tête, avec 27,9 p. 100 des suffrages. Son chef, le nationaliste modéré Bakir Izetbegović, est réélu à la présidence de l'entité. Le S.D.A. succède, comme premier parti de la Fédération, au Parti social-démocrate, qui, avec 9,5 p. 100 des voix, subit un grave revers. […]  Lire la suite

5-7 février 2014 Bosnie-Herzégovine. Mouvement de contestation

Le 5, des ouvriers manifestent à Tuzla pour dénoncer la situation économique et l'incapacité du pouvoir à agir en raison des structures institutionnelles – le pays, composé de deux entités, la Fédération croato-musulmane et la République serbe, ne dispose pas de véritable pouvoir central. Sans précédent depuis la fin de la guerre en 1995, ce mouvement, principalement animé par des Bosniaques, gagne d'autres villes les jours suivants. […]  Lire la suite

5-12 janvier 2012 Bosnie-Herzégovine. Nomination de Vjekoslav Bevanda au poste de Premier ministre

Le 5, la présidence tripartite nomme au poste de Premier ministre Vjekoslav Bevanda, ancien ministre des Finances et membre de l'Union démocratique croate de Bosnie-Herzégovine. Le 12, le Parlement investit Vjekoslav Bevanda, par 31 voix contre 2 et 3 abstentions. Cette désignation met fin à la crise politique qui sévissait depuis les élections législatives d'octobre 2010. […]  Lire la suite