Bahreïn

Bahreïn : carte de situation

carte de situation

Bahreïn : carte générale

carte générale

Bahreïn : carte administrative

carte administrative

Bahreïn : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Nom officiel
Royaume de Bahreïn (BH)
Forme de gouvernement
monarchie constitutionnelle avec deux chambres législatives (Conseil consultatif [40 1], Conseil des représentants [40])
Chef de l'État
Cheikh Hamad ben Issa al-Khalifa (depuis le 14 février 2002)
Chef du gouvernement
Cheikh Khalifa bin Salman al-Khalifa (depuis le 19 janvier 1970)
Capitale
Manama
Superficie (km2)
770
Langue officielle
arabe
Religion officielle
islam
Unité monétaire
dinar de Bahreïn (BHD)
Population
1 583 000 (estim. 2018)
Densité (hab./km2)
1981 (estim 2017)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 89,3 % (2018)
population rurale : 10,7 % (2018)
Projection de population 2030
1 756 000
Taux de natalité
14,76 ‰ (2016)
Taux de mortalité
2,36 ‰ (2016)
Indice de fécondité
2,03 (2016)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 76,8 ans (2017)
femmes : 81,3 ans (2017)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 96,9 % (2015)
femmes : 93,5 % (2015)
IDH
0,846 (2017)
R.N.B. par habitant (USD)
20 240 (2017)


Les derniers événements

4-24 novembre 2018 • BahreïnÉlections législatives.

Le 4, la cour d’appel de Manama condamne à la prison à vie le cheikh Ali Salman, ancien chef du parti d’opposition Al-Wifaq dissous en juillet 2016, pour « intelligence » avec le Qatar, annulant son acquittement dans ce dossier, prononcé en juin. Le cheikh Ali Salman est déjà sous le coup d’une [...] Lire la suite

21 février 2018 • BahreïnCondamnation du militant des droits de l’homme Nabil Rajab.

La Haute Cour criminelle condamne le militant des droits de l’homme Nabil Rajab, accusé de porter atteinte aux « institutions nationales », à cinq ans de prison pour des messages sur Twitter critiquant l’intervention au Yémen de la coalition arabe – à laquelle appartient Bahreïn – et dénonçant [...] Lire la suite

21-31 mai 2017 • BahreïnIntensification de la répression de toute opposition.

intervient quelques jours après la visite à Riyad de Donald Trump, au cours de laquelle le président américain avait apporté son soutien au roi de Bahreïn Hamad ben Issa al-Khalifa. Le 31, la justice dissout le parti d’opposition Waad ‒ ou Action démocratique nationale ‒ pour incitation à la violence [...] Lire la suite

1er-5 janvier 2017 • BahreïnÉvasion d’opposants.

avait été supprimée sur la recommandation d’une commission d’enquête indépendante mise en place à la suite du mouvement de protestation du « printemps de la Perle » de février et mars 2011. La contestation se poursuit depuis cette date et sa répression demeure sévère ‒ le principal parti d’opposition, Al-Wifaq, a été dissous en juillet 2016.  [...] Lire la suite

13-20 juin 2016 • BahreïnRépression de l’opposition.

Le 13, la police arrête de nouveau l’opposant Nabil Rajab, défenseur des droits de l’homme. Celui-ci a déjà été emprisonné deux fois depuis la révolte de février-mars 2011 qui avait éclaté à la suite des « printemps arabes ». Le 14, le tribunal administratif du royaume suspend les activités d’Al [...] Lire la suite

5 janvier 2015 • BahreïnJugement de l'opposant cheikh Ali Salman.

, il a été inculpé d'« incitation à un changement de régime par la force ». Son arrestation a provoqué des heurts pendant plusieurs jours entre ses partisans et les forces de l'ordre. Artisan du mouvement de contestation de février 2011, Al-Wifaq, qui a obtenu des scores élevés aux élections de 2006 et 2010 – il a boycotté le scrutin de novembre 2014 –, réclame l'instauration d'une monarchie constitutionnelle.  [...] Lire la suite

22-29 novembre 2014 • BahreïnÉlections générales.

Les 22 et 29 se tiennent les élections générales dans le royaume. Le scrutin est boycotté par l'opposition islamiste chiite d'al-Wifaq, première formation représentée au Parlement, dont les élus avaient démissionné à la suite de la révolte survenue dans le pays en février 2011. Les partis [...] Lire la suite

22 avril 2012 • BahreïnRegain d'agitation politique à l'occasion du grand prix de formule 1.

, n'ont pas cessé de manifester depuis un an. Ils se mobilisent notamment en faveur d'Abdel Hadi al-Khawaja, fondateur du centre bahreïni des droits de l'homme, condamné en juin 2011 à la prison à vie pour complot contre la monarchie, et qui observe une grève de la faim depuis le début de février.  [...] Lire la suite

1er-22 juin 2011 • BahreïnLourdes condamnations d'opposants politiques.

Le 1er, les autorités lèvent l'état d'urgence en vigueur depuis mars lors de l'amplification du mouvement de contestation du régime.Le 22, un tribunal militaire condamne à la prison à vie huit des quatorze opposants arrêtés lors de la répression des manifestations contre le régime et accusés de complot contre le pouvoir royal. Les autres sont également condamnés à des peines [...] Lire la suite