Népal

Népal : carte de situation

carte de situation

Népal : carte générale

carte générale

Népal : carte administrative

carte administrative

Népal : carte physique

carte physique

drapeau national

Data Pays

Toutes les données

Nom officiel
République démocratique fédérale du Népal (NP)
Forme de gouvernement
république avec deux chambres législatives (Chambre des représentants [275] et Assemblée nationale [59])
Chef de l'État
Bidhya Devi Bhandari (depuis le 29 octobre 2015)
Chef du gouvernement
Khadga Prasad Sharma Oli (depuis le 15 février 2018)
Capitale
Katmandou
Superficie (km2)
147 181
Langue officielle
népalais
Religion officielle
aucune
Unité monétaire
roupie népalaise (NPR)
Population
29 258 000 (estim. 2018)
Densité (hab./km2)
198,8 (estim 2018)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 19,7 % (2018)
population rurale : 80,3 % (2018)
Projection de population 2030
32 719 000
Taux de natalité
19,71 ‰ (2016)
Taux de mortalité
6,28 ‰ (2016)
Indice de fécondité
2,12 (2016)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 70,4 ans (2017)
femmes : 71,6 ans (2017)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 78,7 % (2015)
femmes : 53,3 % (2015)
IDH
0,574 (2017)
R.N.B. par habitant (USD)
790 (2017)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement

Pays limitrophes (frontières terrestres uniquement)



Les derniers événements

13 mars 2018 • NépalRéélection de la présidente Bidhya Devi Bhandari.

La présidente sortante Bidhya Devi Bhandari, candidate du Parti communiste marxiste-léniniste unifié, est réélue dès le premier tour à la tête de l’État par un collège électoral composé des membres des deux chambres et des sept assemblées provinciales. Elle totalise les voix de 660 élus contre 194 pour Kumari Laxmi Rai, candidate du Congrès népalais (social-démocrate). Le rôle du chef de l’État est représentatif.  [...] Lire la suite

7 décembre 2017 • NépalÉlections législatives.

. Son allié le Parti communiste maoïste (extrême gauche) de Pushpa Kamal Dahal, dit Prachanda, ancien Premier ministre, obtient 13,7 p. 100 des voix et 53 élus. Le Congrès népalais (centre gauche) du Premier ministre sortant Sher Bahadur Deuba est en recul avec 32,8 p. 100 des suffrages et 63 députés. Le taux de participation est de 61,9 p. 100.  [...] Lire la suite

3 août 2016 • NépalRetour au pouvoir du Parti maoïste.

été mis en minorité en juillet. Il choisit de s’allier avec le troisième grand parti, le Congrès népalais. Le gouvernement doit poursuivre la reconstruction du pays dévasté par un séisme en avril 2015, ainsi que l’aménagement de la Constitution adoptée en septembre 2015, qui instaure un État fédéral et laïque, et qui est dénoncée par certaines minorités et par les populations indigènes du sud du pays.  [...] Lire la suite

25 avril 2015 • NépalSéisme meurtrier.

Un séisme de magnitude 7,8 sur l’échelle de Richter, suivi de puissantes répliques les jours suivants, frappe la région de Katmandou. Les secours peinent à atteindre certains villages très isolés. Le bilan humain du tremblement de terre s’élève à au moins sept mille cinq cents personnes, et on dénombre de très nombreuses destructions.  [...] Lire la suite

19 novembre 2013 • NépalÉlection d'une Assemblée constituante.

du Congrès, qui regroupe les hindouistes et les hautes castes, arrive en tête, avec 25,6 p. 100 des suffrages et 196 sièges sur 575. Le Parti communiste népalais marxiste-léniniste unifié progresse avec 23,7 p. 100 des voix et 174 élus. Ces deux formations sont favorables au centralisme. Partisan [...] Lire la suite

4-23 mai 2009 • NépalDémission du Premier ministre.

la tête d'une coalition gouvernementale en août 2008, remet en cause le fragile processus de paix amorcé en 2006 après une décennie de guerre civile. En effet, le principal enjeu de l'accord de paix signé en novembre 2006 entre la guérilla et le gouvernement réside dans l'intégration des dix-neuf mille [...] Lire la suite

28 mai - 15 août 2008 • NépalInstauration de la république.

L'Assemblée constituante élue en avril et dominée par l'ex-guérilla maoïste abolit la monarchie et instaure la république à une écrasante majorité. Le roi Gyanendra avait été privé de l'essentiel de ses pouvoirs depuis le rétablissement du Parlement en avril 2006, qui avait inauguré la restauration de la démocratie. Le 15 août, l'Assemblée constituante élira le chef maoïste Prachanda au poste de Premier ministre.  [...] Lire la suite

10 avril 2008 • NépalVictoire des maoïstes aux élections constituantes.

Le 10, le Parti communiste du Népal (maoïste) remporte les élections à l'Assemblée constituante en obtenant 36,6 p. 100 des suffrages et 220 sièges sur 601, contre 18,3 p. 100 des voix et 110 députés pour le Congrès népalais et 17,1 p. 100 des voix et 103 élus pour le Parti communiste népalais [...] Lire la suite

21 novembre - 15 décembre 2006 • NépalAccord de paix entre le gouvernement et la guérilla maoïste.

et prévoit le placement de son potentiel militaire sous le contrôle de l'O.N.U. La question de la monarchie, dont la guérilla réclamait l'abolition, et donc de la nature du régime sera débattue par l'Assemblée constituante qui doit être élue en juin 2007. Le 15 décembre, un nouveau pas vers la paix est accompli avec l'instauration d'une Constitution d'intérim chargée de guider le gouvernement népalais jusqu'aux élections à venir.  [...] Lire la suite