Maldives

Maldives : carte de situation

carte de situation

Maldives : carte générale

carte générale

Maldives : carte administrative

carte administrative

Maldives : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Data Pays
Nom officiel
République des Maldives (MV)
Forme de gouvernement
république avec une chambre législative (Majlis du peuple [85])
Chef de l'État et du gouvernement
Ibrahim Mohamed Solih (depuis le 17 novembre 2018)
Capitale
Malé
Superficie (km2)
298
Langue officielle
divehi (ou maldivien)
Religion officielle
islam
Unité monétaire
rufiyaa (MVR)
Population
581 600 (estim. 2021) 1
Densité (hab./km2)
1951.7 (estim. 2021)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 39,8 % (2018)
population rurale : 60,2 % (2018)
Projection de population 2030
474 000
Taux de natalité
13,58 ‰ (2019)
Taux de mortalité
2,77 ‰ (2019)
Indice de fécondité
1,84 (2019)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 73 ans (2016)
femmes : 74,7 ans (2016)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 99,8 % (2015)
femmes : 98,8 % (2015)
IDH
0,740 (2019)
R.N.B. par habitant (USD)
6 830 (2020)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement



Les derniers événements

6 avril 2019 Maldives. Élections législatives.

Le Parti démocratique maldivien (MDP) de l’ancien président Mohamed Nasheed progresse fortement aux élections législatives, avec 45,8 p. 100 des suffrages et 65 sièges sur 87. Le MDP est également la formation du président Ibrahim Mohamed Solih, élu en septembre 2018. Le Parti progressiste de l’ancien président Abdulla Yameen et le Parti républicain de Qasim Ibrahim s’effondrent. […]  Lire la suite

23 septembre 2018 Maldives. Élection d'Ibrahim Mohamed Solih à la présidence.

L’opposant Ibrahim Mohamed Solih, candidat du Parti démocratique des Maldives, remporte l’élection présidentielle avec 58,4 p. 100 des suffrages, face au président sortant Abdulla Yameen, candidat du Parti progressiste des Maldives, son seul concurrent. Le taux de participation est de 89,2 p. 100. L’opposition a exprimé son intention de libérer les prisonniers politiques, comme la Cour suprême l’avait décidé en février avant d’être contrainte de revenir sur sa décision. […]  Lire la suite

1er-6 février 2018 Maldives. Durcissement du régime.

Le 1er, la Cour suprême casse les condamnations de neuf opposants, qu’elle juge « politiquement motivées ». Elle annule également la suspension de leurs fonctions de douze députés qui avaient rejoint l’opposition. La Cour avait suspendu les élus transfuges en juillet 2017, exigeant en contrepartie l’organisation d’élections législatives dans les six mois. […]  Lire la suite

5-24 juin 2017 Qatar – Arabie Saoudite. Mise au ban du Qatar sur l'initiative de Riyad.

Le 5, l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis, imités par le Yémen, Bahreïn, l’Égypte et les Maldives, annoncent la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar et instaurent un blocus terrestre et aérien de l’émirat. D’autres pays africains rappelleront leurs ambassadeurs à Doha au cours du mois. Ces pays accusent l’émirat, qui entretient des liens avec l’Iran et les mouvements islamistes, de soutenir le terrorisme. […]  Lire la suite

4-10 novembre 2015 Maldives. Destitution du vice-président.

Le 4, le président Abdulla Yameen décrète l’état d’urgence en raison de « menaces sur la sécurité ». Il a échappé à un attentat en septembre et aurait été la cible d’une nouvelle tentative les jours précédents. Une manifestation de l’opposition prévue le 6 est annulée. Le 5, le Parlement destitue le vice-président Ahmed Adeeb Abdul Ghafoor arrêté en octobre et soupçonné d’être le commanditaire de l’attentat de septembre. […]  Lire la suite

13 mars 2015 Maldives. Condamnation de l'ancien président Mohamed Nasheed.

La cour criminelle condamne l’ancien président libéral Mohamed Nasheed à treize ans de prison pour « terrorisme ». Le premier président de l’archipel démocratiquement élu en octobre 2008 est reconnu coupable d’avoir fait illégalement arrêter, en janvier 2012, le président de la cour criminelle Abdulla Mohamed. Ce dernier était soupçonné de corruption pour avoir protégé des membres de l’ancien régime dictatorial de Maumoon Abdul Gayoom. […]  Lire la suite

22 mars 2014 Maldives. Élections législatives

Le Parti démocratique des Maldives (libéral) obtient 30,6 p. 100 des voix et 26 élus. Le taux de participation est de 77,9 p. 100.  […]  Lire la suite

9-16 novembre 2013 Maldives. Élection d'Abdulla Yameen à la présidence

Le 16, le candidat du Parti progressiste des Maldives (conservateur) Abdulla Yameen, demi-frère de l'ancien dictateur Maumoon Abdul Gayoom, remporte le second tour, avec 51,4 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 91,4 p. 100.  […]  Lire la suite

19 octobre 2013 Maldives. Interruption du processus électoral

La police empêche la tenue du premier tour de l'élection présidentielle. Un précédent premier tour de scrutin avait été annulé par la Cour suprême en septembre à la demande d'Abdulla Yameen, candidat conservateur et demi-frère de l'ancien dictateur Maumoon Abdul Gayoom. L'ancien président Mohamed Nasheed, candidat libéral, qui était arrivé en tête, est la cible des partisans de l'ancien dictateur, des milieux d'affaires et des musulmans radicaux. […]  Lire la suite

7-27 septembre 2013 Maldives. Élection présidentielle annulée

Le 7, l'ancien président Mohamed Nasheed, candidat du Parti démocratique des Maldives (libéral), contraint par la police et l'armée à démissionner en février 2012, arrive en tête au premier tour de l'élection présidentielle, avec 45,5 p. 100 des suffrages, contre 25,3 p. 100 pour Abdulla Yameen, candidat du Parti progressiste des Maldives (conservateur). […]  Lire la suite