Articles et entrées d'index commençant par T

« Page précédente Page suivante »

Aller à la page : 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35

THÉODICÉE
Terme créé par Leibniz (cf. Essais de théodicée sur la bonté de Dieu, la liberté de l'homme et l'origine du mal, 1710), « théodicée » désigne la justification de la bonté de Dieu (thèse de l'optimisme), en dépit du mal inhérent au monde. En France, l'école éclectique (seconde moitié du xix … Lire la suite
THÉODOLITE
3 articles : ALBERTI (L. B.) • TÉLESCOPES • GÉODÉSIE  Lire la suite
THÉODORA (500 env.-548) impératrice d'Orient (527-548)
Impératrice d'Orient (527-548), née vers 500, morte en juin 548 à Constantinople. La jeunesse de Théodora est mal connue mais le recoupement entre la version officielle et celle, haute en couleur, donnée par l'Histoire secrète de Procope de Césarée fournit probablement les éléments les plus réalistes. Son père serait ainsi … Lire la suite
THÉODORE DE CANTERBURY saint (602-690)
1 article : ANGLICANISME  Lire la suite
THÉODORE STOUDITE saint (759-826)
Moine et écrivain byzantin, né à Constantinople, au cours de la querelle de l' iconoclasme , dans une caste de fonctionnaires des finances fort attachée aux traditions. Son œuvre témoigne d'une culture générale remarquable pour cette époque d'ordinaire taxée d'obscurantisme : Théodore connaît la grammaire et la poétique, mais aussi la logique … Lire la suite
THÉODORE Ier LASCARIS (1174 env.-1222) empereur d'Orient (1208-1222)
Premier empereur de Nicée (1208-1222), né vers 1174, mort en 1222 à Nicée (auj. Iznik, en Turquie). Gendre et héritier d'Alexis III Ange, Théodore Ier Lascaris est élu empereur byzantin quelques heures avant la prise de Constantinople par les croisés en 1204. Fuyant en Anatolie, il rassemble un groupe de réfugiés à Bursa, … Lire la suite
THÉODORE II LASCARIS (1222-1258) empereur de Nicée (1254-1258)
3 articles : BYZANCE - La littérature • NICÉE (EMPIRE DE) • GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine  Lire la suite
THÉODORE CHASSÉRIAU (C. Peltre)
Beaucoup reste encore à redécouvrir ou à interpréter dans la peinture française de la première moitié du xixe siècle. C'est dire l'intérêt de la publication d'une monographie consacrée à Théodore Chassériau (Théodore Chassériau, Gallimard, Paris, 2001), écrite par Christine Peltre, … Lire la suite
THÉODORE DE CYRÈNE (fin -Ve-déb. -IVe s.)
Mathématicien grec, qui enseignait à Cyrène (on ne doit pas le confondre avec Théodore l'Athée, dit aussi Théodore de Cyrène). D'après Diogène Laërce (III, vi), Théodore de Cyrène aurait connu et même instruit Platon , lors de son passage dans cette ville. Platon fait d'ailleurs de lui un des personnages de la trilogie du … Lire la suite
THÉODORE DE MOPSUESTE (350 env.-env. 428)
Évêque et exégète chrétien. Élève de Libanios, puis de Diodore de Tarse, Théodore de Mopsueste renonça à une carrière de rhéteur pour mener la vie monastique à l'instigation de son ami et condisciple Jean Chrysostome. Il quitta pendant quelque temps son monastère dans l'intention de se faire avocat et de se marier, mais Chrysostome le persuada de … Lire la suite
THÉODORE GÉRICAULT ET LE ROMANTISME - (repères chronologiques)
1812 Géricault présente au Salon Portrait de M. D***, dit aujourd'hui Officier de chasseurs à cheval chargeant (musée du Louvre). L'œuvre surprend par sa composition en diagonale et en profondeur, par la vigueur de la touche et du coloris, par l'ambiguïté du sujet, à la fois un … Lire la suite
THÉODORE L'ATHÉE, dit LE DIVIN (fin -IVe-déb. -IIIe s.)
Théodore l'Athée, dit aussi Théodore de Cyrène (à ne pas confondre avec un autre Théodore de Cyrène, mathématicien du siècle précédent, dont Platon suivit les leçons), aurait succédé à Aristippe le Jeune à la tête de l'école de Cyrène fondée par Aristippe l'Ancien, ou du moins d'une partie de cette école, puisque Diogène Laërce parle de … Lire la suite
THÉODORE MÉTOCHITE (1269-1332)
1 article : BYZANCE - La littérature  Lire la suite
THÉODORE-STRATILATE (XIVe s.)
1 article : RUSSIE (Arts et culture) - L'art russe  Lire la suite
THÉODORIC Ier ou THIERRY Ier (av. 484-533 ou 534) roi franc (511-533 ou 534)
Fils aîné de Clovis, Théodoric Ier (ou Thierry Ier) est né de mère inconnue, contrairement aux autres fils de Clovis, engendrés par Clotilde . Habile soldat, Théodoric tint une place importante au côté de son père dans les campagnes militaires contre les Wisigoths, dans le sud de la Gaule . À la mort … Lire la suite
THÉODORIC Ier LE GRAND (454 env.-526) roi des Ostrogoths (493-526)
9 articles : ITALIE - Histoire • OSTROGOTHS • CASSIODORE • INVASIONS (GRANDES) • RAVENNE • ATTILA (roi des Huns) • ODOACRE • AMALASONTHE • FIN DE L'EMPIRE ROMAIN D'OCCIDENT  Lire la suite
THÉODORIC II ou THIERRY II (587-613) roi de Bourgogne (595-613) et roi d'Austrasie (612-613)
Plus jeune fils du roi mérovingien Childebert II. Théodoric II (ou Thierry II) succéda à son père sur le trône de Bourgogne en 595. D'abord placé sous la régence de sa grand-mère Brunehaut , il continua par la suite à subir son influence. Coopérant dans un premier temps avec son frère Théodebert II (ou Thibert II) pour affronter leur cousin … Lire la suite
THÉODORIC III ou THIERRY III (entre 649 et 656-690 ou 691) roi de Neustrie et de Bourgogne (673-690 ou 691), roi d'Austrasie (679-690 ou 691)
Fils de Clovis II, qui était le second fils de Dagobert Ier. Théodoric III (ou Thierry III) succéda à son frère Clotaire III à la tête des royaumes de Neustrie et de Bourgogne en 673, à l'instigation d' Ebroïn , le maire du palais de Neustrie. Aussitôt déposé par son autre frère, le roi d' Austrasie Childéric II, il fut … Lire la suite
THEODOROPOULOS TAKIS (1954-    )
1 article : GRÈCE - Langue et littérature  Lire la suite
THÉODOROS DE SAMOS (-VIe s.)
1 article : ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte  Lire la suite
THÉODOROS II, empereur d'Éthiopie (1855-1868)
2 articles : ÉTHIOPIE • MÉNÉLIK II (empereur d'Éthiopie)  Lire la suite
THÉODOSE Ier LE GRAND (346-395) empereur romain (379-395)
Seul empereur romain qui ait mérité le surnom de Grand : grand peut-être parce qu'il fut le dernier empereur qui réunit sous son sceptre l'Orient et l'Occident ; grand aussi parce qu'il fut le dernier empereur à résister victorieusement et diplomatiquement aux invasions barbares, grand enfin par rapport aux souverains qui lui succèdent encore … Lire la suite
THÉODOSE II (401-450) empereur d'Orient (408-450)
Petit-fils de Théodose le Grand et fils d'Arcadius, Théodose II , qui avait été fait auguste dès 402, hérita de la partie orientale de l'Empire romain à la mort de son père en 408 ; il avait alors sept ans. Le gouvernement fut exercé sous son nom jusqu'en 414 par le préfet du prétoire et patrice Anthémius. Caractère faible, … Lire la suite
THÉODOSIENS LES
4 articles : HONORIUS (F.) • THÉODOSE I er LE GRAND • THÉODOSE II • ARCADIUS  Lire la suite
THÉODOTE D'ANCYRE (mort en 446 env.)
Théologien byzantin, écrivain et évêque d'Ancyre (aujourd'hui Ankara), Théodote fut l'un des principaux défenseurs de l'orthodoxie en matière christologique au concile d'Éphèse (431) au cours duquel il s'opposa très fermement à l'enseignement de Nestorius , le patriarche de Constantinople, qu'il avait auparavant soutenu. Nestorius fut condamné … Lire la suite
THÉODULF (750 env.-821)
Wisigoth d'Espagne réfugié en France, Théodulf, avant de devenir évêque d'Orléans, fut, avec Pierre de Pise, Paul Diacre, Paulin d'Aquilée, Agobard et le grand Alcuin, l'un des hommes d' Église sur lesquels Charlemagne s'appuya pour réorganiser l'enseignement dans ses États et pour y rétablir la discipline ecclésiastique. Mais, comme son … Lire la suite
THÉOGNIS DE MÉGARE (2e moitié -VIe s.)
La poésie de Théognis de Mégare est une poésie élégiaque : écrites en distiques (petites strophes composées d'un vers long, l'hexamètre, et d'un vers plus court, le pentamètre), les élégies peuvent exprimer les sentiments les plus divers. Ainsi, l'œuvre de Théognis de Mégare, écrite en dialecte ionien, est la plus considérable de la poésie dite … Lire la suite
THÉOGONIE
10 articles : INSPIRATION (Grèce antique) • THÉOGONIE (Hésiode) • HÉSIODE • MYTHE - Mythos et logos • ORPHISME • TERRE (SYMBOLISME DE LA) • HIÉROGAMIE • OURANIENS (DIEUX) • PHÉRÉCYDE DE SYROS • DYADE  Lire la suite
THÉOGONIE, Hésiode - Fiche de lecture
Au viiie et au viie siècle avant J.-C., Hésiode compose le long poème de la Théogonie, dans lequel il présente la multitude des dieux célébrés par les mythes grecs. Trois générations divines s'y succèdent : celle … Lire la suite
THÉOLOGIE
Alain définissait la théologie « une philosophie sans recul ». Il voulait dire qu'elle manque d'indépendance critique, qu'elle est liée à un système de croyances, à un dogme , qu'elle accepte une orthodoxie, une autorité , une censure : vérité d'appareil, non vérité rationnelle. Berdiaeff insistait de même : la théologie est une « pensée … Lire la suite
THÉOLOGIE DE LA LIBÉRATION
La théologie de la libération se présente d'abord comme un ensemble de textes rédigés depuis 1971 par des figures du catholicisme latino-américain comme Gustavo Gutiérrez au Pérou, Hugo Assmann, Frei Betto, Leonardo et Clodovis Boff au Brésil, Jon Sobrino et Ignacio Ellacuria au Salvador, Segundo Galilea et Ronaldo Muñoz au Chili , Pablo Richard … Lire la suite
THÉOLOGIE NÉGATIVE
Il serait peut-être préférable de parler d'apophatisme (du grec apophasis, négation) ou de méthode aphairétique (du grec aphairesis, abstraction) plutôt que de théologie négative. Car, si l'on appelle traditionnellement « théologie négative » une méthode de pensée qui se propose de concevoir Dieu en lui … Lire la suite
THÉOLOGIENS ET MYSTIQUES AU MOYEN ÂGE. LA POÉTIQUE DE DIEU, Ve-XVe SIÈCLES, Alain Michel - Fiche de lecture
Selon une perspective historique longue, Alain Michel (né en 1930) édite, présente et commente un riche ensemble de textes sur la rhétorique chrétienne dans ses rapports au Verbe divin, donc à la théologie et à la poésie . La rhétorique ou parole divine est traitée comme l'ensemble des moyens que les hommes se sont donnés pour communiquer avec … Lire la suite
THÉOPASCHISME
1 article : MONOPHYSISME  Lire la suite
THÉOPHANE DE SYGRIANA (mort en 817)
1 article : BYZANCE - La littérature  Lire la suite
THÉOPHANE LE GREC (entre 1330 et 1340-entre 1405 et 1415)
Peintre d'origine byzantine, Théophane le Grec s'est illustré en Russie. Nous connaissons assez peu de chose sur sa vie ; les faits essentiels de sa biographie sont rapportés par l'épître d'Épiphane le Très Sage (Premudryï) à Cyrille de Tver, écrite vers 1415. Son nom et son travail sont aussi mentionnés dans la troisième chronique de Novgorod et … Lire la suite
THÉOPHANIE
7 articles : ANALOGIE • ANTHROPOMORPHISME • APOCALYPTIQUE ET APOCRYPHE (LITTÉRATURES) • AVICENNISME LATIN • HALLÉVI (J.) • KABBALE • CORBIN (H.)  Lire la suite
THÉOPHILANTHROPIE
La création du culte théophilanthrope répond au désir de sauver la République, en fournissant aux citoyens les bases d'une morale publique. Le besoin d'une nouvelle religion s'était fait sentir, dès l'échec de la Constitution civile du clergé, en 1791, et plusieurs tentatives officielles avaient été faites : culte de la Raison , fête de l'Être … Lire la suite
THÉOPHILE saint (mort apr. 180)
Sixième évêque d' Antioche , dont il occupa le siège une dizaine d'années (jusqu'en 180 au moins), Théophile est le dernier en date des apologistes chrétiens du iie siècle, le seul qui ait occupé une place importante dans la hiérarchie. Dans ses trois Livres à Autolycus, Théophile … Lire la suite
THÉOPHILE D'ALEXANDRIE (mort en 412)
Patriarche d'Alexandrie de 384 à 412, Théophile a tenu un rôle de premier plan dans la politique civile et ecclésiastique de son temps. Avec le consentement tacite de l'empereur, il parvint, au prix de luttes sanglantes, à extirper d'Égypte le paganisme en détruisant les temples païens (Sérapéion, 391) et en les remplaçant par des constructions … Lire la suite
THÉOPHILE LE MOINE (XIIe s.)
Moine connu pour avoir écrit un traité des techniques de l'art : De diversis artibus (cf. C. R. Dodwell, Theophilius. De diversis artibus..., Londres-New York, 1961). Parmi les nombreux textes de ce genre qui virent le jour au Moyen Âge, celui de Théophile offre l'avantage d'être le plus complet et surtout … Lire la suite
THÉOPHRASTACÉES
1 article : PRIMULALES  Lire la suite
THÉOPHRASTE (-371/70--288/87)
Le « Divin Parleur » Tyrtamos d'Érèse, surnommé Théophraste, étudia pendant une trentaine d'années sous la direction d' Aristote , avant de lui succéder à la tête du Lycée quand le Stagirite se retira à Chalcis dans l'île d'Eubée (~ 322). La vision d'ensemble qu'il avait de l'œuvre du maître — seul Eudème de Rhodes peut lui être comparé à cet … Lire la suite
THÉOPHYLLINE
4 articles : RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pharmacologie • DIURÈSE • NUCLÉOTIDES CYCLIQUES • XANTHINES  Lire la suite
THÉORBE
Instrument à cordes pincées, basse de la famille du luth (cf. archiluth). Le théorbe a une coquille très bombée et à côtes ; il possède un double manche, mais relativement plus court que l'unique manche du luth. Le chitarrone (théorbe de Rome, par opposition au théorbe ordinaire, dit de Padoue) avait, au contraire, un double … Lire la suite
THEORELL AXEL HUGO THEODOR (1903-1982)
Biochimiste suédois, né en 1903 à Linköping, mort en 1982 à Stockholm. Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1955 pour ses travaux « sur la nature et le mode d'action des enzymes d'oxydation ». Professeur de chimie à l'université d'Uppsala (1931), Theorell est ensuite promu directeur du département de biochimie de l'institut Nobel à Stockholm … Lire la suite
THÉORÈME, mathématiques
3 articles : AXIOMATIQUE • FORMALISME • MÉTHODE  Lire la suite
THÉORÈME, film de Pier Paolo Pasolini
Pasolini (1922-1975) était accoutumé à déclencher le scandale, avec ses poésies ou ses romans, avec ses films, avec sa vie. Attaqué en justice pour offense à la religion (La Ricotta, 1963), il multiplie les précautions pour filmer son Évangile selon saint Matthieu (Il vangelo secondo  … Lire la suite
THÉORÈME H
4 articles : BOLTZMANN (L.) • IRRÉVERSIBILITÉ • STATISTIQUE (THERMODYNAMIQUE) • HASARD ET NÉCESSITÉ  Lire la suite
THÉORIE
23 articles : ALTHUSSER (L.) • STRUCTURALISME • ÉCONOMIE (Définition et nature) - Une science trop humaine ? • CAUSALITÉ • CONNAISSANCE • DUHEM (P.) • EXPÉRIENCE • GRAMMAIRE • MACH (E.) • MODÈLE • ONTOLOGIE • THÉORIE (sciences) • PHYSIQUE - Physique et mathématique  Lire la suite
THÉORIE (sociologie)
La théorie se caractérise par des traits qui lui sont souvent attribués : la consistance des propositions principales unies par des liens systématiques, leur pertinence et leur adéquation au domaine considéré, leur fécondité, l’interprétation des régularités qui ne se réduit pas toujours à la découverte de lois, la formulation d’hypothèses, la … Lire la suite
THÉORIE, sciences
Chacun, ne serait-ce que par ouï-dire, connaît des théories scientifiques : théorie de la gravitation de Newton, théorie de la descendance avec modifications par la sélection naturelle de Darwin, théorie de la relativité restreinte d'Einstein, théorie quantique de Planck, théorie de l'information de Shannon, etc. Ces informations autorisent une … Lire la suite
THÉORIE, sciences sociales
16 articles : LES RÈGLES DE LA MÉTHODE SOCIOLOGIQUE (E. Durkheim) • ÉCONOMIE (Définition et nature) - Une science trop humaine ? • SOCIOLOGIE - Les méthodes • CULTURE - Sociologie de la culture • ANTHROPOLOGIE • CHICAGO (ÉCOLE DE) • MÉDIAS - Sociologie des médias • FRANCFORT (ÉCOLE DE)  Lire la suite
THÉORIE ANALYTIQUE DE LA CHALEUR (J. Fourier)
Les travaux de Joseph Fourier (1768-1830) sur la propagation de la chaleur , entrepris dès 1804 alors qu'il occupait le poste de préfet de l'Isère, présentés en 1811 dans un mémoire à l'Académie des sciences et rassemblés en 1822 dans le livre Théorie analytique de la chaleur, ont joué un rôle fondamental dans le développement … Lire la suite
THÉORIE ANALYTIQUE DES PROBABILITÉS (P. S. de Laplace)
La Théorie analytique des probabilités, commencé en 1795, publié en 1812 et réédité deux fois du vivant de l'auteur, Pierre Simon de Laplace (1749-1827), représente la pierre angulaire de l'œuvre de celui-ci. Ce traité répond parfaitement à son titre. Il définit de manière précise la probabilité en considérant d'abord, pour … Lire la suite
THÉORIE DE LA CLASSE DE LOISIR, Thorstein Veblen - Fiche de lecture
« Avez-vous lu Veblen ? » demandait Raymond Aron en 1970 dans la Préface de Théorie de la classe de loisir (traduction française de The Theory of the Leisure Class), en parlant d'un « livre étrange et célèbre », d'une œuvre « monumentale », qui « vieillit sans prendre de rides ». La question vaut toujours … Lire la suite
THÉORIE DE L'AGIR COMMUNICATIONNEL, Jürgen Habermas - Fiche de lecture
Pièce maîtresse de la production du représentant le plus célèbre de la seconde génération de l' école de Francfort , Théorie de l'agir communicationnel (Theorie des Kommunikativen Handels) parachève le projet d'actualisation de la théorie critique qu'il avait entrepris dès 1963 dans Théorie et  … Lire la suite
THÉORIE DE LA JUSTICE, John Rawls - Fiche de lecture
En écrivant Théorie de la Justice en 1971, John Rawls (1921-2002) entend porter « à un plus haut niveau d'abstraction la théorie bien connue du contrat social ». C'est d'abord pour lutter contre l' utilitarisme , alors dominant, que Rawls ressuscite le contractualisme. Mais, par rapport aux œuvres de ses illustres prédécesseurs … Lire la suite
THÉORIE DE L'ARC-EN-CIEL
Né à Ilchester (Angleterre) et mort à Oxford, le moine franciscain philosophe et théologien Roger Bacon (vers 1220-1292) appartient à l'école d'Oxford où il fut le disciple de Robert Grosseteste (vers 1175-1253), après avoir été étudiant à Paris. Dans l'Opus maius envoyé en 1267 au pape Clément VI, il développe sa vision de la … Lire la suite
LA THÉORIE DE LA RÉGULATION : UNE ANALYSE CRITIQUE, Robert Boyer - Fiche de lecture
L'approche en termes de régulation prend son essor dans les années 1970, alors que la stagflation ébranle le schéma de la politique keynésienne et montre les limites de la théorie marxiste traditionnelle dans l'explication des crises du capitalisme. La théorie néo-classique réaffirme alors sa lecture des crises, fondée sur l'altération des … Lire la suite
THÉORIE DE LA RELATIVITÉ
Albert Einstein propose, en 1905, la théorie de la relativité restreinte comme un nouveau cadre pour décrire de façon cohérente les phénomènes physiques mettant en jeu des vitesses proches de celle de la lumière . En imposant l'universalité de la vitesse de la lumière, la relativité restreinte mène à une description profondément modifiée de toute … Lire la suite
THÉORIE DE LA SUPRACONDUCTIVITÉ
Découverte sur un échantillon de mercure par le physicien néerlandais Kamerlingh Onnes en 1911, la propriété qu'ont certains éléments de n'opposer aucune résistance au passage d'un courant électrique à température suffisamment basse est comprise en 1957 par les physiciens américains John Bardeen , Leon Cooper et John Schrieffer. La théorie B.C.S. … Lire la suite
THÉORIE DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES
La tectonique des plaques est l'aboutissement de toute une série d'hypothèses – depuis celle de la dérive des continents proposée par Alfred Wegener (1912) à celle de Frederick Vine et Drummond Matthews (1963) en passant par celle de l' expansion des fonds océaniques formulée par Harry Hess en 1962. Selon cette théorie, de grandes plaques … Lire la suite
THÉORIE DE LA VALEUR, Gérard Debreu - Fiche de lecture
Théorie de la valeur de Gérard Debreu , publiée en 1959, s'inscrit dans le cadre de la théorie de l'équilibre général, théorie de référence en économie qui se propose d'étudier l'interaction d'individus dont les décisions sont supposées indépendantes. Caractérisé par son formalisme et la grande concision de ses interprétations … Lire la suite
THÉORIE DE L'ÉCONOMIE POLITIQUE, William Stanley Jevons - Fiche de lecture
La Théorie de l'économie politique du Britannique William Stanley Jevons (1835-1882) traduit d'abord l'émergence de la « révolution marginaliste », à laquelle ont également œuvré Léon Walras , en France, et Carl Menger , en Autriche. Elle marque aussi la montée en puissance de l'économie mathématique, une voie jusqu'alors … Lire la suite
THÉORIE DE L'ÉVOLUTION ÉCONOMIQUE, Joseph Aloys Schumpeter - Fiche de lecture
L'évolution économique : une « idée qui embrasse le domaine entier de la théorie et permet même d'en reculer les bornes », écrit Joseph Aloys Schumpeter (1883-1950) dans la Préface de Theorie der wirtschaftlichen Entwicklung (Théorie de l'évolution économique). L'ambition est tenue. Publié par Schumpeter à … Lire la suite
THÉORIE DES COULEURS, Johann Wolfgang von Goethe - Fiche de lecture
De la Théorie des couleurs (Farbenlehre) que Goethe (1749-1832) publie en 1810, résultat de vingt années d'efforts assidus, on n'a souvent retenu que l'extravagante croisade anti-newtonienne. Dans la Préface de son ouvrage, Goethe décrit le corps de doctrine de Newton (Opticks, 1704) et … Lire la suite
THÉORIE DES DISTRIBUTIONS (L. Schwartz)
Professeur à l'université de Nancy, Laurent Schwartz (1915-2002) fonde la théorie mathématique des distributions dans un article intitulé « Généralisation de la notion de fonction, de dérivation, de transformation de Fourier et applications mathématiques et physiques ». Il donne une interprétation unifiée des nombreuses fonctions généralisées … Lire la suite
THÉORIE DES ESPACES TOPOLOGIQUES ET MÉTRIQUES
Le mathématicien allemand Felix Hausdorff a longtemps hésité entre les carrières musicale, littéraire et scientifique ; sa pièce de théâtre satirique écrite en 1904 a même rencontré un certain succès puisqu'elle sera jouée plusieurs centaines de fois jusqu'en 1930. À partir de 1902, il est à la fois enseignant dans une école de commerce et à … Lire la suite
THÉORIE DES OBJETS FRACTALS (B. Mandelbrot)
Benoît Mandelbrot (1924-2010) rassemble dans l'essai Les Objets fractals : forme, hasard et dimension les résultats de ses travaux effectués au centre de recherche Thomas-Watson de la société I.B.M. à Yorktown Heights (États-Unis) sur les objets fractals. Comme il l'indique dans son introduction, il étudie « des objets naturels … Lire la suite
THÉORIE DES TRACES
Dans le cadre de la théorie standard étendue de la grammaire transformationnelle, la théorie des traces constitue une redéfinition des transformations de mouvement. Cette redéfinition permet également de faire apparaître des généralisations intéressantes à la fois en sémantique et en phonologie . Considérons la phrase suivante : … Lire la suite
THÉORIE DU MOUVEMENT DES CORPS SOLIDES OU RIGIDES (L. Euler)
Le mathématicien suisse Leonhard Euler (1707-1783) pose les fondements de la mécanique analytique en publiant en 1765 un volumineux ouvrage de plus de 500 pages titré Theoria motus corporum solidorum seu … Lire la suite
LA THÉORIE ÉCONOMIQUE DU SOCIALISME, Oskar Lange - Fiche de lecture
En publiant en 1938, La Théorie économique du socialisme, Oskar Lange affine et précise deux articles de 1936 et 1937 où il amorçait une rupture nette avec la théorie marxiste de la valeur travail. Alors que déjà, au pays du « socialisme réel », les planificateurs soviétiques se débattent pour éviter les pénuries, il tente de … Lire la suite
THÉORIE ÉLECTRIQUE DES COMBINAISONS CHIMIQUES
L'invention par Alessandro Volta (1745-1827) de la pile électrique (1800) féconda la chimie. Humphry Davy (1778-1829) la mit à profit pour découvrir et isoler de nouveaux éléments, sodium, potassium, calcium et magnésium. Jöns Jacob Berzelius (1779-1848), professeur de chimie à l'Institut Karolinska (1807), membre de l'Académie suédoise des … Lire la suite
THÉORIE GÉNÉRALE DE L'EMPLOI, DE L'INTÉRÊT ET DE LA MONNAIE, John Maynard Keynes - Fiche de lecture
La célébrité de John Maynard Keynes (1883-1946), économiste à Cambridge et haut fonctionnaire, connaît son point culminant avec la publication de General Theory of Employment, Interest and Money (Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie). Non parce que ce livre résume parfaitement la … Lire la suite
THÉORIE HÉLIOCENTRIQUE D'ARISTARQUE DE SAMOS
L'observation du ciel conduit tout naturellement à penser que c'est le Soleil qui tourne autour de la Terre : c'était l'opinion d'Aristote (385 env.-322 avant J.-C.) et de ses contemporains. Un siècle après Aristote, Aristarque de Samos (310 env.-env. 230 avant J.-C.) émet l'hypothèse que c'est en fait la Terre qui tourne autour du Soleil. En … Lire la suite
THÉORIE HÉLIOCENTRIQUE DE COPERNIC
Dans un manuscrit – De hypothesibus motuum caelestium a se constitutis commentariolus, plus connu sous le titre abrégé de Commentariolus – distribué discrètement à des amis sûrs en 1512 ou 1513 (en tout cas avant le 1er mai 1514), Nicolas Copernic formule les principes de sa théorie … Lire la suite
THÉORIE ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE
L'astronome et physicien hollandais Christiaan Huygens (1629-1695), après de multiples travaux en mécanique et en astronomie , élabore à partir de 1678 et publie en 1690 une théorie ondulatoire de la lumière qui permet d'interpréter les lois de la réflexion et de la réfraction des rayons lumineux. Il s'oppose ainsi à l'approche géométrique de … Lire la suite
THÉORIE STANDARD ÉTENDUE
Dans le cadre général de la grammaire générative, on peut caractériser de façon informelle la théorie standard étendue comme un effort visant à rendre aussi spécifiques et restrictifs que possible les outils descriptifs mis à la disposition du linguiste dans sa tâche d'analyse des différentes langues naturelles. Ainsi, par rapport à la théorie … Lire la suite
THÉORIE SYNTHÉTIQUE DE L'ÉVOLUTION
10 articles : MUTATIONNISME • ADAPTATION - Adaptation biologique • CLASSIFICATION DU VIVANT • SÉLECTION NATURELLE • ÉVOLUTION • VARIATION GÉNÉTIQUE ADAPTATIVE • MAYR (E.) • TEMPO AND MODE IN EVOLUTION (G. G. Simpson) • DARWINISME • ESPÈCE (biologie)  Lire la suite
THEORY OF GAMES AND ECONOMIC BEHAVIOR, John von Neumann et Oskar Morgenstern - Fiche de lecture
En 1944, deux émigrés européens installés aux États-Unis, John von Neumann (1903-1957) , mathématicien de génie d’origine hongroise, qui deviendra plus tard l’un des inventeurs de l’ordinateur, et Oskar Morgenstern (1902-1977), économiste d’origine autrichienne, publient un impressionnant traité d’étude mathématisée du comportement stratégique … Lire la suite
THEORY OF THE EARTH (J. Hutton)
L'Écossais James Hutton (1726-1797) publie en 1795 Theory of the Earth, ouvrage considéré comme majeur dans l'histoire de la géologie. Il y développe une synthèse complète et cohérente de la machine « Terre » en proposant une vision cyclique de son histoire. Le système de James Hutton est tout d'abord fondé sur une chaleur … Lire la suite
THÉOSOPHIE
Au sens restreint, le mot «  ésotérisme » désigne une gnose procurant l'illumination et le salut individuels grâce à la connaissance des rapports qui unissent l'homme aux esprits intermédiaires ou divins. La théosophie, elle, concerne d'abord la connaissance des mystères cachés de la divinité et, par extension, celle de l'univers dans ses rapports … Lire la suite
THÉOTOKAS GHEORGHIOS (1905-1966)
1 article : GRÈCE - Langue et littérature  Lire la suite
THÈQUE FOLLICULAIRE
0 articles :  Lire la suite
THÈQUE, zoologie
1 article : GRAPTOLITHES  Lire la suite
THE QUEEN (S. Frears)
Le samedi 6 septembre 1997, le comte Spencer fait l'éloge funèbre de sa sœur Diana, princesse de Galles : « Je me trouve devant vous, aujourd'hui, le représentant d'une famille meurtrie, d'un pays en deuil, devant une planète en état de choc. » Un million de personnes ont déjà suivi le convoi entre Kensington Palace et Westminster, trente millions … Lire la suite
THÉRA
L'ancienne Théra, aujourd'hui Santorin, était jusqu'en 1967 plus connue pour l'extravagance de sa configuration physique que pour ses antiquités. Cette île, la plus méridionale des Cyclades , est située à 140 kilomètres au nord de la Crète. Elle a la forme d'un … Lire la suite
THERA-GĀTHĀ
1 article : PA LI (LANGUE ET LITTÉRATURE)  Lire la suite
THÉRAPEUTES, histoire religieuse
Sorte d'ordre monastique du judaïsme alexandrin. Philon, dans son De vita contemplativa, dont l'authenticité est d'ailleurs discutée, décrit le mode de vie, aux environs du lac Maréotis, dans la lagune d'Alexandrie, de ces « thérapeutes » qui étaient des ascètes : anachorètes des deux sexes, vivant dans de petites habitations … Lire la suite
THÉRAPEUTIQUE - Vue d'ensemble
Prenant le relais des universités médiévales, le xixe siècle a établi les principes de base de l'activité médicale en développant une méthodologie cohérente dans l'analyse des situations pathologiques : c'est la méthode anatomo-clinique, qui est toujours en vigueur. Dans ce contexte, l'acte médical ne … Lire la suite
THÉRAPEUTIQUE - Thermalisme
Le nombre des cures thermales dans le monde dépasse 10 millions par an. En France, plus de 500 000 cures thermales sont prescrites chaque année, la majorité d'entre elles avec l'appui de la Sécurité sociale. Cette thérapeutique est donc un fait massif, du point de vue sanitaire, économique et social. Pour fixer les idées par un exemple, suivons … Lire la suite
THÉRAPEUTIQUE - Physiothérapie
La physiothérapie consiste à traiter certaines maladies par des moyens physiques qui sont : des courants électriques (électrothérapie), des ultrasons (ultrasonothérapie), des rayonnements électromagnétiques (actinothérapie). Remarquons que les traitements par les rayons X et par les radiations des corps radioactifs appartiennent bien à la … Lire la suite
THÉRAPEUTIQUE - Radiothérapie
La radiothérapie des tumeurs malignes est née, à la fin du xixe siècle et au début de ce siècle, de deux découvertes différentes. D'une part, Becquerel observa accidentellement l'action biologique des radiations γ du radium, en constatant l'apparition d'un érythème en regard d'un tube de radium qu'il … Lire la suite
THÉRAPEUTIQUE - Réanimation
La réanimation est une discipline médicale qui a pour but de traiter comme de prévenir les désordres mettant la vie en danger ; son individualisation récente est le fruit des progrès réalisés en physiopathologie, en biologie, en technologie médicale, en pharmacologie , et surtout de leur application concertée au traitement, grâce à des soins dits … Lire la suite
THÉRAPEUTIQUE - Thérapies substitutives et régénératives
La substitution d'éléments du corps humain en vue de traiter des maladies trouve sa justification, au tout début du xixe siècle avec François-Xavier Bichat, dans la mise en évidence que certains organes ou tissus sont précisément le support corporel de ces maladies. Le concept de greffe thérapeutique … Lire la suite
THÉRAPEUTIQUE - Chimiothérapie
La chimiothérapie est la science qui se propose d'appliquer, à des fins thérapeutiques, des « principes actifs » naturels ou synthétiques de structure parfaitement connue. Par extension et du fait qu'elle évolue de plus en plus vers une science exacte, la chimiothérapie se propose de dépasser le stade empirique et de mieux connaître le mécanisme … Lire la suite
THÉRAPEUTIQUE - Immunorégulation
L' immunologie est une science relativement récente puisque les bases fondamentales de cette discipline n'ont réellement été appréhendées qu'au cours de ces quarante dernières années. Songeons, pour mesurer le chemin parcouru, que la découverte de la dualité fonctionnelle des lymphocytes, les uns impliqués dans la réaction cellulaire … Lire la suite
THÉRAPEUTIQUE - Thérapie génique
Les expériences pionnières d'Avery, publiées en 1944, ont montré qu'un caractère génétique nouveau peut être apporté de manière permanente à une cellule par transfert d'un fragment d' ADN apportant un gène nouveau. La généralisation de cette notion et les performances de la génétique moléculaire ont, par la suite, naturellement donné naissance à … Lire la suite
THÉRAPIE CELLULAIRE
13 articles : BIOLOGIE - Les pratiques interventionnelles • CLONAGE • CELLULES SOUCHES • HYBRIDATION • MALADIES NEURODÉGÉNÉRATIVES • THÉRAPEUTIQUE - Thérapies substitutives et régénératives • MYOPATHIES • HISTOCOMPATIBILITÉ • AUTOGREFFE DE CARTILAGE • HUNTINGTON (MALADIE DE)  Lire la suite

« Page précédente Page suivante »