BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

REPPE WALTER (1892-1969)

Chimiste allemand, né à Goringen, Walter Reppe est le fondateur d'une branche de la chimie dite « chimie de Reppe » (synthèses à partir de l'acétylène). Après des études couronnées en 1920 par une thèse de doctorat ès sciences soutenue à l'université de Munich, il entre au laboratoire central de la Badische Anilin und Sodafabrik (B.A.S.F.). Pendant plusieurs années il travaille sur les colorants azoïques et indigoïdes. En 1925, il commence à utiliser l'acétylène comme point de départ dans la synthèse du butadiène. Il invente un procédé de préparation d'éther vinylique à partir d'acétylène et d'alcool, sous pression, en présence de catalyseurs basiques. Cette découverte se révèle alors (1928) comme une méthode générale d'addition de l'acétylène sur les composés organiques hydroxylés. Bien que l'acétylène soit un produit très explosif, il travaille à très hautes pressions (20 mégapascals) et met au point des appareils pour mener à bien ces réactions.

La chimie de Reppe comporte plusieurs types de réactions : vinylation (réaction d'addition sur l'acétylène détruisant la triple liaison), éthynylation (conservation de la triple liaison) et carboxylation (addition d'oxyde de carbone sur l'acétylène). Cette méthode constitue une voie de synthèse de nombreux produits : pharmaceutiques, plastiques, textiles, détergents, solvants, etc. Au début de l'année 1934, Reppe est nommé directeur d'un nouveau laboratoire de matières plastiques qui se développe considérablement et devient l'important laboratoire de l'I.G. Farben. Reppe dirige alors plus de mille chimistes, parmi lesquels Otto Hecht, Hans Trieschmann et Kroeper. Il développe la chimie de l'acétylène sur une grande échelle et, à cette époque, fabrique beaucoup de produits destinés à l'armée allemande en guerre. Après la défaite de l'Allemagne, les chimistes des pays alliés découvrent ce fantastique développement de la chimie de l'acétylène, branche inconnue pour eux jusqu'alors. Reppe se voit offrir un poste aux États-Unis, qu'il refuse par conviction politique. Il exerce une pression sur ses collaborateurs, qui refuseront également. Il a obtenu de nombreuses médailles, attribuées par des firmes et des associations allemandes.

Dina SURDIN

Pour citer cet article

Dina SURDIN, « REPPE WALTER - (1892-1969)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-reppe/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« REPPE WALTER (1892-1969) » est également traité dans :

ACÉTYLÈNE

Écrit par :  Henri GUÉRIN

Dans le chapitre "Propriétés chimiques"  : …  Avec les alcanals (aldéhydes) et les alcanones (cétones), Reppe a procédé à des réactions d'éthynylation qui conservent la triple liaison et dont le mécanisme est différent (réactions 6… Lire la suite

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.