BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

VOIX, physiologie

1.   Structures anatomiques

Les modifications des structures aux différentes étapes évolutives de la fonction vocale aboutissent avec le larynx humain à réaliser l'organe complexe qui produit les sons de la parole : manifestation d'une amélioration progressive de cette fonction.

Sous quelles influences ces transformations se sont-elles élaborées et à quel déterminisme ont-elles obéi ? Dans la mutation des structures anatomiques qui a finalement donné lieu à la disposition des organes phonateurs de l'Homo sapiens, les facteurs déterminants relèvent avant tout de l'adaptation à un mode de vie particulier, en rapport avec les nécessités de l'environnement : il s'agit de la vie arboricole et de l'acquisition de la station érigée. La station verticale et corrélativement le changement d'affectation de l'appareil locomoteur antérieur entraînent une régression et une diminution notable du volume des maxillaires. La faculté de grimper, qui accompagne cette adaptation nouvelle des membres antérieurs devenus supérieurs, autorise une vie arboricole ; dès lors, l'efficacité du geste de traction nécessite la fixité du point d'attache des membres, c'est-à-dire un blocage de la ceinture scapulaire qui ne peut être obtenu que par une apnée en inspiration.

La rigidité de la cage thoracique exige, en effet, que l'air inspiré soit hermétiquement contenu, c'est-à-dire qu'existe une occlusion glottique totale, grâce à quoi l'émission de sons prolongés et durables devient possible, ce qui donnera naissance au langage humain.

En revanche, si l'expiration peut être maintenue et contrôlée, le débit inspiratoire s'en trouve diminué. L'ouverture glottique maximale demeure moins large que chez les espèces où le larynx n'est pas occlusif. Ainsi, le débit du souffle que nécessite une échappée rapide devant le danger se trouve compensé par la possibilité d'un signal d'appel plus fort et plus continu et d'une fuite rendue possible par l'évasion dans les arbres.

En conséquence de la station érigée que permet […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  7 pages…

Pour citer cet article

Jean ABITBOL, Bernard VALLANCIEN, « VOIX, physiologie  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/voix-physiologie/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« VOIX, physiologie » est également traité dans :

ORTHOPHONIE
PHONÉTIQUE
Dans le chapitre "Production et transmission de la parole"
POLICE SCIENTIFIQUE
Dans le chapitre "Identification par la voix"
VOIX, esthétique
Dans le chapitre "Les relations privilégiées"

 

Voir aussi

BIPÉDIE    GLOTTE    PALAIS anatomie

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média