BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ULLMANN VIKTOR (1898-1944)

Fils d'un officier supérieur autrichien d'origine noble, le compositeur Viktor Ullmann naît le 1er janvier 1898 à Teschen (Teín ou Cieszyn, en Silésie, à l’actuelle frontière polono-tchèque). Il reçoit à Vienne une formation humaniste très complète. Il débute l'étude du piano auprès d'Eduard Steuermann, participe aux cours de théorie et de composition (1918-1919) donnés par Arnold Schönberg et ses élèves Josef Polnauer et Heinrich Jalowetz. Schönberg le recommande à Alexander von Zemlinsky, directeur du Neues Deutsches Landestheater à Prague. 

En tant que chef d'orchestre assistant, il prépare les premières des Gurrelieder de Schönberg, ainsi que celles d'opéras de Mozart, de Wagner, de Richard Strauss et d’Alban Berg. En octobre 1927, il est nommé Kapellmeister à Aussig (aujourd'hui Ústí nad Labem, en République tchèque) et se fait remarquer en donnant des ouvrages d'avant-garde tels que Jonny spielt auf d’Ernst Kenek et Ariane à Naxos de Richard Strauss. Il travaille à Vienne et à Zurich, puis revient à Prague, où il organise des concerts privés, écrit dans la revue critique Der Auftakt, produit des émissions à la radio. Alors qu'il a déjà entrepris l'opéra Peer Gynt d'après Ibsen, laissé inachevé (1928), publié les Cinq Variations et double fugue sur une pièce pour piano d'Arnold Schönberg (1929), le Concerto pour orchestre op. 11, il décide brusquement de reprendre ses études musicales auprès d'Alois Hába, maître des micro-intervalles et propagateur des thèses anthroposophiques de Rudolf Steiner. Sous son impulsion, il achève le deuxième de ses trois quatuors à cordes, rédige ses quatre premières sonates pour piano et mène à bien la rédaction de sa partition la plus ambitieuse, l'opéra Der Sturz des Antechrist (« La Chute de l'antéchrist », sur un livret du poète et dramaturge suisse Albert Steffen, terminé en décembre 1935), non encore représenté à la fin du xxe siècle.

Ullmann est interné par les nazis au camp de Terezín le 8 septembre 1942, et, dès son arrivée, la Freiz […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

Pierre-É. BARBIER, « ULLMANN VIKTOR - (1898-1944)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/viktor-ullmann/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.