BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

U.A. (Union africaine)

Les fondements de l'unité continentale, dont les premiers jalons avaient été posés en 1961 par les groupes de Casablanca, de Brazzaville et de Monrovia, ont été réaffirmés et consacrés par la réunion d'Addis-Abeba en mai 1963. Il appartenait en effet à l'empereur Hailé Sélassié, chef de l'État africain dont l'indépendance était la plus ancienne, de battre le rappel pour « réveiller le géant africain ». Cette conférence des chefs d'État africains, dont l'idée avait été lancée par le président de la république de Guinée et à laquelle trente et un pays sur trente-deux alors indépendants (l'Afrique du Sud étant exclue pour racisme) étaient représentés, donna naissance à l'Organisation de l'unité africaine (O.U.A.). Celle-ci compte en 2002, lors de son remplacement par l'Union africaine (U.A., décidé lors du sommet de Durban, en Afrique du Sud, tenu du 8 au 10 juillet 2002), tous les États d'Afrique, sauf le Maroc (qui quitte l'Organisation lorsqu'en 1984 la République arabe sahraouie est admise comme membre à part entière). Trois objectifs sont affirmés par la Charte de l'U.A. : « L'égalité souveraine des États membres, la non-ingérence dans leurs affaires intérieures et le respect de la souveraineté, de l'intégrité territoriale et du droit inaliénable de chacun d'eux à une existence indépendante. » Ce dernier principe consacre l'intangibilité des frontières coloniales comme garantie de l'équilibre africain ; il introduit ainsi la règle de l'uti posseditis dans le droit international africain, qui se place par là à contre-courant de l'évolution actuelle du droit international. La Charte de l'U.A. se réfère à celle de l'O.N.U. et à la Déclaration universelle des droits de l'homme, et se donne pour but lointain d'établir l'unité africaine ; l'élimination du colonialisme, l'harmonisation des politiques des États (en matière de politique, de diplomatie, d'économie, de transport, de communications, d'éducation et de culture ; de santé, d'hygiène, de technique et de défense), [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

MENOTTI, « U.A. (Union africaine)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/union-africaine/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« U.A. (Union africaine) » est également traité dans :

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

Écrit par :  Ivan CROUZELDominique DARBONPhilippe GERVAIS-LAMBONYPhilippe-Joseph SALAZARJean SÉVRYErnst VAN HEERDEN

Dans le chapitre "Un rôle moteur sur le continent"  : …  Au niveau continental, l'Afrique du Sud a joué un rôle moteur dans la transformation de l'O.U.A. en Union africaine (U.A.) en juillet 2002. Elle héberge le Parlement pan-africain et est également à l'origine du N.E.P.A.D., programme socioéconomique de l'U.A. qui met l'accent sur la régionalisation et le rôle du secteur privé dans le développement… Lire la suite
CENTRAFRICAINE RÉPUBLIQUE

Écrit par :  Apolline GAGLIARDIJean-Claude GAUTRONJean KOKIDEJean-Pierre MAGNANTRoland POURTIER

Dans le chapitre "Le putsch manqué de Kolingba et ses conséquences"  : …  ses partenaires de la Communauté économique monétaire en Afrique centrale (C.E.M.A.C.), ainsi que sa suspension au sein de l'Union africaine (U.A.). Toutefois, les pays de la C.E.M.A.C. restèrent mobilisés en faveur de la R.C.A. : ils accordèrent leur soutien officiel au processus de transition, maintinrent la force multinationale de la C.E.M.A.C… Lire la suite
DROITS DE L'HOMME

Écrit par :  Georges BURDEAUGérard COHEN-JONATHAN E.U.Pierre LAVIGNEMarcel PRÉLOT

Dans le chapitre "La charte africaine des droits de l'homme et des peuples"  : …  est entrée en vigueur le 21 octobre 1986 et a été ratifiée par tous les États membres de l'ex-O.U.A., dissoute remplacée en 2002 par l'Union africaine (U.A.). Elle comporte une liste assez complète des droits garantis – civils, politiques, sociaux, économiques et culturels. Elle met également l'accent sur les droits des peuples, notamment le droit… Lire la suite
MADAGASCAR

Écrit par :  Marie Pierre BALLARINChantal BLANC-PAMARDHubert DESCHAMPSBakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANA E.U.Paul LE BOURDIECDavid RASAMUEL

Dans le chapitre "Le cercle vicieux malgache"  : …  le 7 février 2009, d'une Haute Autorité de transition. Estimant le changement de gouvernement non constitutionnel, l'Union africaine (U.A.) suspend Madagascar de ses instances, la Communauté pour le développement de l'Afrique australe (S.A.D.C.) refuse de reconnaître le nouveau président et l'Union européenne estime qu'il s'agit d'un coup d'État… Lire la suite
SOUDAN

Écrit par :  Alain GASCONRoland MARCHAL

Dans le chapitre "Le conflit du Darfour, point aveugle des négociations"  : …  Au terme de longs mois de négociations, le gouvernement soudanais accepte, durant l'été de 2007, le déploiement d'une force hybride Union africaine-Nations unies. Mais le drame soudanais se poursuit au-delà des frontières du pays, notamment au Tchad, les deux pays s'accusant mutuellement d'accueillir leurs mouvements… Lire la suite
ZIMBABWE

Écrit par :  Daniel COMPAGNON E.U.Philippe GERVAIS-LAMBONYFranck MODERNE

Dans le chapitre "L'impuissance des Occidentaux"  : …  unanimement cette mascarade et proclament le régime zimbabwéen illégitime ; mais l'Union africaine, en dépit de voix isolées (Kenya, Botswana, Sénégal, Sierra Leone) refuse de franchir le pas, évoque un chimérique « gouvernement d'unité nationale » et réitère son soutien à la médiation de Thabo Mbeki pourtant obsolète.… Lire la suite

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.