BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

UCHRONIE, science-fiction

Pour Le Petit Robert, qui référence soixante mille mots de la langue française, le mot « uchronie » n'existe pas. Pourtant, il ne s'agit pas d'un de ces néologismes dont la science-fiction use, et même parfois abuse. Il est apparu pour la première fois en 1857, dans la Revue philosophique et religieuse, sous la plume du philosophe Charles Renouvier. En forgeant, pour désigner ce qui n'appartient à aucun temps, le mot uchronie (du grec ou, non, et chronos, temps) sur le modèle du mot utopie (du grec ou, non, et topos, lieu), Renouvier voulait insister sur le fait que l'uchronie ne peut qu'appartenir au champ de la pure spéculation intellectuelle. D'ailleurs, l'intitulé exact de son livre, paru en librairie en 1876, est on ne peut plus clair : Uchronie (Utopie dans l'Histoire). Esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu'il n'a pas été, tel qu'il aurait pu être.

Mais les auteurs de science-fiction sont des professionnels dans l'art littéraire de mentir. Leur art ne consiste-t-il pas à suspendre, le temps de la lecture, l'incrédulité du lecteur pour mieux lui faire croire que ce qu'il lit est plausible ? Refusant de cantonner l'uchronie dans la dimension apocryphe, la science-fiction a élaboré le concept d'univers arborescent pour lester de réalisme romanesque l'infinité des univers parallèles. « Le monde y est comme un arbre touffu, explique Pierre Versins dans son Encyclopédie de l'utopie et de la science-fiction (1972), dont chaque branche est une histoire, différente de toutes les autres, dont la différence réside dans le fait qu'elle a quitté, à la suite de l'altération d'un événement souvent minime, le tronc principal de l'histoire. » Dès lors, le passé n'est plus linéaire. Au contraire, il foisonne d'histoires alternatives, aussi « vraies » à leur manière que l'histoire officielle.

Il n'est pas toujours aisé de distinguer un événement historique de ce qui ne l'est pas, car, comme l'affirme l'historien Paul Veyne, « les faits n'ont pas de taille absolue ». N […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

Denis GUIOT, « UCHRONIE, science-fiction  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/uchronie-science-fiction/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« UCHRONIE, science-fiction » est également traité dans :

SCIENCE-FICTION

Écrit par :  Roger BOZZETTOJacques GOIMARD

Dans le chapitre "Uchronies, le passé revisité"  : …  *L'uchronie, dans laquelle l'histoire diverge à partir d'un point historique (ainsi, les Allemands ont remporté la Seconde Guerre mondiale dans Le Maître du haut château de P. K. Dick, 1962), connaît un succès grandissant (Les Conjurés de Florence, P. J. McAuley 1994 ; Rêves de Gloire, R. C. Wagner, 2011), au point d’… Lire la suite

 

Bibliographie

E. Carrère, Le Détroit de Behring, introduction à l'uchronie, P.O.L., Paris, 1986

É. B. Henriet, L'Histoire revisitée, panorama de l'uchronie sous toutes ses formes, Encrage, Amiens, 1999

Site Internet : La Porte des mondes, tenu par Pedro Mota (http ://www.noosfere.org/heberg/mota).

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.