BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

TUVALU

Situé au cœur de l'océan Pacifique, Tuvalu, l'un des plus petits États du monde, est devenu la figure emblématique des risques liés au réchauffement climatique et à l'élévation du niveau de la mer. Comme bon nombre de micro-États, Tuvalu, presque sans ressources, vit des aides internationales et bénéfices tirés de son statut d'État indépendant.

1.  De minuscules atolls sous la menace de l'océan

Quatrième plus petit État indépendant du monde avec ses 26 kilomètres carrés, Tuvalu est aussi l'un des plus émiettés, avec ses neuf atolls (dont huit habités, c'est le sens de Tuvalu, « huit îles ensemble ») qui se dispersent dans une Zone économique exclusive (Z.E.E.) de 900 000 kilomètres carrés. L’île principale, Fongafale, dans l'atoll de Funafuti, s'allonge sur 12 kilomètres mais ne dépasse pas 400 mètres de largeur au droit de l'aéroport, pour une altitude de 1 à 2 mètres en général. Elle rassemble la moitié de la population. Sur cette île se trouve le village de Vaiaku, qui abrite le gouvernement et les institutions. Les autres atolls, Nanumea, Nanumanga, Nui, Vaitupu, Nukufetau, Nukulaelae et Niulakita, présentent les mêmes caractéristiques, petitesse des terres émergées et absence de tout relief, ce qui constitue un facteur d'extrême vulnérabilité. On comprend donc que, depuis les années 1990, les perspectives de hausse du niveau de l'Océan inquiètent fortement les insulaires pour qui cela signifierait réduction, voire disparition des terres émergées à l'occasion des tempêtes ou des cyclones. Certes, par sa latitude (entre 5030 et 110 sud), Tuvalu bénéficie normalement d'un climat chaud (un peu plus de 28 0C de moyenne annuelle à Funafuti), bien arrosé (3 000 à 4 000 mm de précipitations), mais rendu très supportable par le souffle de l'alizé. De surcroît, l'archipel est en principe un peu au nord de la trajectoire classique des typhons, qui n'en ont pas moins durement frappé les îles dans les années 1990. Tuvalu envisage donc une évacuation de sa population vers des terres moins vulnérables, et la Nouvelle-Zélande a déjà accepté d'accueillir soixante-quinze de ces « réfugiés écologiques » par an. En 200 […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

Pour citer cet article

Christian HUETZ DE LEMPS, « TUVALU  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuvalu/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« TUVALU » est également traité dans :

FUNAFUTI

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

… L’atoll de *Funafuti (de loin le plus grand des neuf atolls de Tuvalu, avec ses 275 km2 de lagon et sa profondeur atteignant 57 mètres) est considéré comme la capitale de Tuvalu. Les bâtiments administratifs se trouvent dans le village de Vaiaku (516 habitants en 2002), situé sur la petite île de Fongafale, l'un des trente-trois îles et… Lire la suite
KIRIBATI

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre "Un archipel micronésien"  : …  sur des îlots fortifiés défendus par des troupes se battant jusqu'à la mort. En 1975, les *îles Ellice se séparèrent de l'ensemble et devinrent indépendantes sous le nom de Tuvalu en 1978. L'année suivante, les Gilbert et leurs annexes accédèrent également à l'indépendance, en prenant le nom de Kiribati (capitale Tarawa sud). La… Lire la suite
OCÉANIE - Géographie physique

Écrit par :  Alain HUETZ DE LEMPSChristian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre " Les types d'îles"  : …  908 km2 de terres émergées) ou les Marshall. Les deux micro-États du Kiribati et de *Tuvalu sont constitués uniquement d'atolls. Certains atolls sont très vastes : le plus grand du monde, celui de Kwajalein dans les Marshall, enserre un lagon de 2 172 kilomètres carrés, une véritable petite mer intérieure de 125 kilomètres de… Lire la suite
OCÉANIE - Géographie humaine

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre " Une croissance démographique rapide"  : …  presque vides) un niveau très élevé : près de 150 habitants au kilomètre carré à Kiribati, 450 à *Tuvalu, voire plus de 1 000 à Majuro (Marshall). Dans les îles volcaniques polynésiennes s'opposent en général un intérieur des terres plus ou moins montagneux et vide d'hommes et une concentration littorale de la population (Tahiti). La croissance… Lire la suite
OCÉANIE - Histoire

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre " De la Seconde Guerre mondiale à nos jours : l'émergence des États insulaires"  : …  de l'Océanie insulaire. La même année, la colonie anglaise des Gilbert et Ellice se disloquait,* les Ellice devenant en 1978 le micro-État indépendant de Tuvalu et les Gilbert (plus les îles de la Ligne et les îles Phoenix) celui du Kiribati en 1979. En même temps (1978), la colonie anglaise des Salomon accédait aussi à la pleine souveraineté,… Lire la suite

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2015, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.