BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

TRANSFERT ÉNERGÉTIQUE & TROPHIQUE

Dans un écosystème, un flux d'énergie lumineuse assure la production primaire chez les végétaux chlorophylliens. Ceux-ci sont la source alimentaire dont vont disposer les consommateurs herbivores (eux-mêmes ressource nutritive pour les carnivores). Il existe donc une circulation de matière organique qui, partant des plantes vertes, traverse les maillons consécutifs de l'écosystème. Cette matière organique est de l'énergie chimique potentielle qui se trouve ainsi transférée des producteurs aux consommateurs.

Du fait de la déperdition nutritionnelle qui a lieu à chaque stade de consommation, le flux énergétique s'amoindrit progressivement, et c'est pourquoi on représente souvent le réseau des transferts écosystémiques sous la forme d'une pyramide, dont la base correspond aux producteurs et le sommet au superprédateur éventuel qui s'alimente par un ou plusieurs niveaux de consommateurs interposés entre producteurs primaires et lui. C'est dire la précarité de la situation de superprédation.

Didier LAVERGNE

Pour citer cet article

Didier LAVERGNE, « TRANSFERT ÉNERGÉTIQUE & TROPHIQUE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/transfert-energetique-et-trophique/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« TRANSFERT ÉNERGÉTIQUE & TROPHIQUE » est également traité dans :

BACTÉRIES

Écrit par :  Jean-Michel ALONSOJacques BEJOTPatrick FORTERRE

Dans le chapitre "Rôle des bactéries dans le cycle de la matière"  : …  animal mange des plantes, et lorsqu'il est mangé par un autre, il n'y a en définitive que transferts d'énergie par l'intermédiaire de la matière organique consommée. À cette première partie du cycle fait suite une seconde partie qui comporte la « minéralisation » de la matière organique. Elle peut se faire par plusieurs voies, les unes lentes comme… Lire la suite
BIOCÉNOSES

Écrit par :  Paul DUVIGNEAUDMaxime LAMOTTEDidier LAVERGNEJean-Marie PÉRÈS

Dans le chapitre "Les flux d'énergie et de matière"  : …  bioénergétique de l'écosystème, il importe d'y mesurer les transferts d'énergie – ou flux d'énergie – entre les différents composants. De tels transferts sont définis par leur intensité – la quantité d'énergie transférée dans un temps donné –, qui correspond à la notion de production biologique, et aussi par leur rendement – rapport de l'énergie… Lire la suite
BIOSPHÈRE

Écrit par :  Paul DUVIGNEAUDMaxime LAMOTTEFrançois RAMADE

Dans le chapitre " Le fonctionnement de la biosphère"  : …  du fonctionnement de tous les êtres vivants qui la composent, et il se manifeste par des transferts continuels de matière et d'énergie entre le milieu physico-chimique ambiant et les organismes d'une part, entre les organismes d'autre part. Ces transferts correspondent à quelques grands mécanismes qui caractérisent divers groupes fonctionnels… Lire la suite
ÉCOLOGIE

Écrit par :  Patrick BLANDINDenis COUVETMaxime LAMOTTECesare F. SACCHI

Dans le chapitre "Organisation trophique"  : …  effectifs de chaque niveau trophique ne donnent de l'organisation trophique qu'une image purement statique. Ce sont les transferts d'énergie d'une espèce à l'autre, ou d'un niveau trophique à l'autre (et par suite les flux d'énergie dans l'écosystème), qu'il faut quantifier pour en décrire le fonctionnement, reprenant ainsi pour l'ensemble du… Lire la suite
ÉCOSYSTÈMES

Écrit par :  Luc ABBADIE

Dans le chapitre "L'organisation trophique des écosystèmes"  : …  moins dans les écosystèmes aquatiques. Cette variation s'explique par le fait qu'à chaque transfert de matière d'un niveau à l'autre est associée une dépense énergétique couverte le plus souvent par la respiration, ce qui revient à dégrader une partie importante de matière, sous forme de dioxyde de carbone principalement. La biomasse des… Lire la suite
ÉCOSYSTÈMES ET FLUX ÉNERGÉTIQUE

Écrit par :  Jean-Pierre RAFFIN

attache à décrire et à évaluer le fonctionnement des écosystèmes, Howard développe une analyse de la circulation de l'énergie et de la matière. Ce dernier prolonge ainsi les travaux initiés par Raymond Lindeman (1942). À partir des recherches menées par les frères Odum, s'élaborera un principe selon lequel les écosystèmes les plus diversifiés en… Lire la suite
FLEUVES

Écrit par :  Lazare BOTOSANEANUPierre CARRIÈRE

Dans le chapitre "Trophologie et flux énergétique"  : …  eaux courantes, distributions qui sont généralement calquées sur celles des ressources trophiques. On distingue la chaîne des herbivores, qui repose directement sur la production primaire des plantes vivantes, et celle des détritivores, qui s'appuie sur le matériel allochtone mort, plus ou moins décomposé par les micro-organismes décomposeurs… Lire la suite
PARASITISME

Écrit par :  Claude COMBESLouis EUZETGeorges MANGENOT

que la caractéristique du parasitisme est qu'il existe, en plus de la relation nourriture, une relation habitat : pour un parasite, l'hôte représente non seulement la table mais aussi la maison. De plus, le transfert d'énergie implique la mort de la proie au moment de l'acte de prédation tandis que le parasite ne tue jamais d'emblée l'individu hôte… Lire la suite
TELLURIQUE MILIEU

Écrit par :  Roger DAJOZ

Dans le chapitre "Le sol, écosystème"  : …  plantes vertes, qui leur arrive sous la forme de débris végétaux. Mac Fadyen a fait une tentative pour évaluer les transferts de matière et d'énergie dans une prairie et dans le sol sous-jacent. Les 7/8 des produits de la photosynthèse vont au sol sous la forme de débris végétaux et ils sont dégradés et transformés peu… Lire la suite

Afficher la liste complète (9 références)

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.