BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

TRAITE DES NOIRS

8.  L'abolition de la traite des Noirs

À l'issue d'un puissant mouvement d'opinion influencé par les philanthropes, le Parlement anglais abolit en 1807 la traite des Noirs, au moment même où cette activité était rendue très lucrative par l'essor de la production sucrière des colonies britanniques aux Antilles. Cette prohibition entre en vigueur dès 1808. De même, en 1807, les États-Unis promulguent une loi interdisant le commerce océanique d'esclaves, loi qui sera appliquée en 1808. Peu à peu, les lois nationales et les traités internationaux rendent cette activité illégale. On voit alors apparaître, souvent avec la complicité d'armateurs et de négociants européens, des réseaux de traite clandestine basés dans les colonies ibériques en Amérique, surtout au Brésil et à Cuba. Toute une économie souterraine, similaire à celle qui existe actuellement autour du trafic international de la drogue, fit son apparition dans l'Atlantique. Environ 7 750 navires négriers transportèrent près de 2 millions et demi d'Africains vers l'Amérique entre 1808 et 1867 (fin de la traite à Cuba). Le cinquième de ces navires et le seizième des esclaves qu'ils transportaient furent saisis en cours de route par les marines de guerre respectives des nations participant à la croisade abolitionniste. Bien que très peu de vaisseaux négriers aient été anglais et que moins de 1 p. 100 de ces navires aient navigué dans les eaux territoriales britanniques, la Royal Navy fut responsable de la capture de 85 p. 100 des 1 635 navires arraisonnés au cours de ce demi-siècle d'opérations diplomatiques, politiques et navales contre le trafic des Noirs.

Ces chiffres appellent plusieurs considérations. Tout d'abord, il ressort que les coups portés à l'activité des trafiquants par les forces navales abolitionnistes n'étaient pas suffisants pour stopper la traite clandestine. Celle-ci ne connaîtra un arrêt définitif qu'à partir du moment où les pays importateurs d'esclaves seront amenés – surtout et d'abord en raison d […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  7 pages…

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« TRAITE DES NOIRS » est également traité dans :

ABOLITION INTERNATIONALE DE LA TRAITE ATLANTIQUE
TRAITE DES ESCLAVES - (repères chronologiques)
ABOLITIONNISME, histoire de l'esclavage
Dans le chapitre "La Révolution française"
AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale
Dans le chapitre "Des séquelles du passé à l'explosion démographique"
AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine
Dans le chapitre "Les Portugais"
AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie
Dans le chapitre "L'importation des Noirs"
AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique portugaise
Dans le chapitre "Les esclaves"
ANGOLA
Dans le chapitre "Histoire"
ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN
Dans le chapitre "La lutte pour la maîtrise des routes de l'Atlantique"
BÉNIN
Dans le chapitre "La rivalité des anciens royaumes et l'hégémonie du Danxomé"
BÉNIN ROYAUME DU
Dans le chapitre "La côte des Esclaves"
CAMEROUN
Dans le chapitre "Les débuts de la pénétration européenne"
CAP-VERT
Dans le chapitre "Une population en évolution"
CENTRAFRICAINE RÉPUBLIQUE
Dans le chapitre " Histoire"
CODE NOIR (1685)
COLONISATION
Dans le chapitre "Caractéristiques de ces empires"
CRÉOLE LANGUE
Dans le chapitre "Naissance du créole"
CUBA
Dans le chapitre "Économie sucrière et esclavage"
DOMINICAINE RÉPUBLIQUE
Dans le chapitre "Le rendez-vous manqué avec les Taïno"
ESCLAVAGE
Dans le chapitre "La constitution des troupeaux d'hommes"
ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie
Dans le chapitre "Une géographie des groupes ethniques liée à l'histoire"
ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire
Dans le chapitre "Diversité régionale"
EXPLORATIONS
Dans le chapitre "Le commerce triangulaire"
FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL
Dans le chapitre "Colbert et le domaine colonial"
GAMBIE
Dans le chapitre "L'histoire : des royaumes mandingues à la république moderne"
GÉNOCIDE
Dans le chapitre "Penser après Auschwitz"
GHANA
Dans le chapitre "Avant la colonisation "
GRENADE
Dans le chapitre "Histoire"
GUADELOUPE
Dans le chapitre "De la conquête coloniale à la départementalisation"
GUINÉE-BISSAU
Dans le chapitre "Des contacts superficiels"
GUINÉE ÉQUATORIALE
Dans le chapitre " L'épitomé du paternalisme colonial"
GUYANES BOUCLIER DES
Dans le chapitre "Esclavage et plantations : « le nègre de Surinam »"
HISTOIRE ATLANTIQUE
Dans le chapitre "Histoire atlantique, histoire globale"
IBO
INDIEN HISTOIRE DE L'OCÉAN
Dans le chapitre "Les Arabes, de la Chine à Madagascar (VIe-XIXe s.)"
JAMAÏQUE
Dans le chapitre "Histoire"
LIBERIA
Dans le chapitre "Histoire"
MIGRATIONS - Histoire des migrations
Dans le chapitre "Mobilité et travail forcé"
NANTES
Dans le chapitre "Une ville portuaire tournée vers l’Atlantique"
NÉGRIER
NOIRS SOCIÉTÉ DES AMIS DES
NOIRS AMÉRICAINS
Dans le chapitre "Instauration de la ségrégation"
OUTRE-MER FRANCE D'
Dans le chapitre "Une conquête en deux temps"
PATRIMOINE INDUSTRIEL EN AMÉRIQUE LATINE
Dans le chapitre "Les Antilles"
PORTUGAL
Dans le chapitre "La métropole d'un immense empire colonial"
RACISME
Dans le chapitre "Repères historiques"
RÈGNE D'AFONSO Ier AU KONGO
SÉNÉGAL
Dans le chapitre "La poussée du commerce européen"
SIERRA LEONE
Dans le chapitre " Une histoire marquée par la conquête, la traite et l'esclavage"
SOUDAN DU SUD
Dans le chapitre " Histoire"
TOUSSAINT LOUVERTURE FRANÇOIS DOMINIQUE TOUSSAINT dit (1743-1803)
TRINITÉ-ET-TOBAGO ou TRINIDAD ET TOBAGO
Dans le chapitre " Une colonie expérimentale de la Couronne"
VERGER PIERRE (1902-1996)
WILBERFORCE WILLIAM (1759-1833)

Afficher la liste complète (54 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média