BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

TOUR, architecture

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  AMSTERDAM

Écrit par : UniversalisÉlodie VITALE

Dans le chapitre "Naissance d'un style urbain original"  : … Hendrick de Keyser, né à Haarlem en 1565 et mort à Amsterdam en 1621. Beaucoup de ses tours ornent encore aujourd'hui la ville, quoique plusieurs aient été malheureusement abattues au xixe siècle. La plus belle est sans doute celle de la première église protestante, la Zuiderkerk. Tout en étant influencée par celle de… Lire la suite
2.  ARAGON

Écrit par : Roland COURTOTMarcel DURLIATPhilippe WOLFF

Dans le chapitre "L'art mudéjar"  : … On trouvera ces tours abondamment ornées dans les principales villes : à Saragosse – églises de la Magdalena, de San Miguel, de San Pablo –, à Teruel – San Salvador et San Martín –, à Calatayud, où le clocher de la collégiale Santa Marìa, l'un des plus hardis de tout l'Aragon, préside à une… Lire la suite
3.  ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

Écrit par : Antoine PICON

Dans le chapitre "Structure"  : … Si certaines réalisations, comme les grandes tours contemporaines, font figure de structures à l'état presque pur, d'autres témoignent d'un compromis entre les logiques structurelles et les impératifs liés à l'usage ou à la recherche d'effets plastiques ou symboliques. Au xixe siècle, on opposait… Lire la suite
4.  ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Brique et pierre

Écrit par : Josiane SARTRE

Dans le chapitre "Les origines de l'architecture « brique et pierre »"  : … effet polychrome jusqu'alors inconnu dans l'architecture militaire. D'autres forteresses : la tour du Castillet à Perpignan, dès 1368, la tour dite « bourguignonne » de Duurstède près d'Utrecht aux Pays-Bas en 1456-1459 sont construites en brique, mais leur sommet n'est pas couronné par une belle ligne de pierre blanche. Faut-il en conclure que… Lire la suite
5.  BEFFROIS

Écrit par : Renée PLOUIN

Fred (paix). Le beffroi est essentiellement un échafaudage en bois, très solide, pouvant supporter des charges considérables, et qui a, en général, la forme d'une tour. Il fut utilisé d'abord comme machine de guerre, dans l'attaque des remparts. Cet usage signalé dans l'Antiquité s'est prolongé jusqu'à l'apparition de l'artillerie… Lire la suite
6.  BIARD LES

Écrit par : Renée PLOUIN

Famille d'architectes et de sculpteurs actifs au xvie siècle et au début du xviie Lire la suite
7.  BUNSHAFT GORDON (1909-1990)

Écrit par : Universalis

retraite en 1979. Dans Lever House (1952), édifice où transparaît la griffe de l'architecte Mies van der Rohe, il applique la technique du mur-rideau à un gratte-ciel en y intégrant le concept d'espace ouvert sur l'extérieur. Premier immeuble de New York revêtu d'un mur-rideau de verre (paroi non porteuse fixée à la structure externe du building… Lire la suite
8.  BURDJ

Écrit par : Nikita ELISSÉEFF

Élément principal des fortifications élevées en terre d'Islam dans les années postérieures à la conquête, le burdj subit comme celles-ci les transformations successives imposées par l'évolution de la technique militaire. Le terme désigne tantôt une tour qui flanque le rempart, tantôt un ouvrage haut et solide, donjon,… Lire la suite
9.  BURNHAM DANIEL HUDSON (1846-1912)

Écrit par : Universalis

ils développent la construction à ossature métallique. En 1882, ils achèvent le Montauk, premier bâtiment désigné sous le nom de « gratte-ciel », terme qui sera ensuite appliqué à tous les hauts immeubles abritant des magasins. En 1962, trois de leurs ouvrages situés à Chicago sont classés monuments historiques : le Rookery Building terminé en 1887… Lire la suite
10.  CAMPANILE

Écrit par : Maryse BIDEAULT

Issu de l'italien campana qui signifie « cloche d'église », le terme de campanile a plusieurs acceptions. Dans l'architecture italienne, le campanile est une haute tour d'église abritant des cloches et qui est située généralement en hors-oeuvre, flanquant la façade de l'édifice au nord ou au sud. Hautes… Lire la suite
11.  CAROLINGIENS

Écrit par : Robert FOLZCarol HEITZ

Dans le chapitre "Vers une formule architecturale synthétique"  : … simple juxtaposition, on passera à l'assemblage, puis les éléments assemblés tendront vers l'intégration. La rotonde devient tour ; la tour et la basilique sont assemblées en un seul édifice alors que, peu de temps auparavant, une multitude de sanctuaires entouraient, de manière plus ou moins anarchique, l'édifice principal, cathédrale ou abbatiale… Lire la suite
12.  CHÂTEAU FORT

Écrit par : Michel BUR

Dans le chapitre "Le donjon à motte"  : … Sur la motte est érigée une tour en bois qui, après cinquante à cent ans de tassement, peut être remplacée par une tour en pierre. On y accède par une passerelle qui prend appui sur le bord extérieur du fossé et s'élève jusqu'au sommet de la motte. Celui-ci est entouré d'une palissade ou chemise, qui forme l’enclos et protège la base de la tour.… Lire la suite
13.  CLUNY

Écrit par : Jacques DUBOISCarol HEITZ

Dans le chapitre "Cluny II (ou Saint-Pierre-le-Vieux)"  : … autels étaient consacrés à la Vierge et aux saints Pierre et Paul. Une tour, rectangulaire dans le sens de la largeur (comme à Chapaize), surmontait la croisée du transept dont les bras assez débordants possédaient chacun une absidiole orientée. Les sept travées de la nef et les bas-côtés étaient couverts… Lire la suite
14.  CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES

Écrit par : François CIOLINA

Dans le chapitre "Les immeubles de grandes hauteurs"  : … supportés par des solives servant d'appui aux coffrages perdus pour le coulage du béton. Dans certaines tours, la tour Maine-Montparnasse notamment, le noyau central est en béton. Mais dans beaucoup de réalisations, en particulier aux États-Unis, la partie centrale abritant les batteries d'ascenseurs est une cage métallique. D'autres conceptions… Lire la suite
15.  COURTINE

Écrit par : Maryse BIDEAULT

Terme d'architecture militaire désignant une muraille de défense réunissant deux tours ou deux bastions. La hauteur des courtines doit être réglée sur les possibilités de l'escalade : seuls les tours et les bastions sont montés très hauts, les courtines demeurant toutefois plus élevées qu'une grande échelle. Elles sont généralement crénelées et… Lire la suite
16.  DAKHMĀ

Écrit par : Jean VARENNE

Nom donné aux édifices ou « tours du silence » dans lesquels les adeptes du mazdéisme exposent leurs morts. Selon la religion prêchée par Zarathoushtra (Zoroastre) au ~ viie siècle, en effet, les quatre éléments constitutifs de l'univers (terre, eau, air, feu) étaient tenus pour… Lire la suite
17.  DE KLERK MICHEL (1884-1923)

Écrit par : Roger-Henri GUERRAND

Né, et mort, à Amsterdam dans une famille modeste et nombreuse, Michel De Klerk n'eut pas la possibilité de poursuivre des études d'architecte de façon classique. Il apprit son métier dans l'agence d'Édouard Cuypers, le neveu du constructeur du Rijksmuseum, tout en suivant des cours du soir. De Klerk… Lire la suite
18.  DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTURE (exposition)

Écrit par : Simon TEXIER

La présence massive de projets de tours dans l'exposition (la tour Phare à la Défense en 2006, les tours French Quarter à Brisbane en Australie en 2007, la tour Fukoku à Ōsaka au Japon prévue pour 2010) pouvait cependant laisser croire à un changement d'orientation de la part de Dominique Perrault. C'est plutôt la conjoncture du début des années… Lire la suite
19.  EIFFEL GUSTAVE (1832-1923)

Écrit par : Frédéric SEITZ

Dans le chapitre "Le constructeur métallique"  : … de constructeur de talent, se retourne contre lui lorsque le projet de construction de la Tour – sa dernière opération de construction métallique – commencent à la fin des années 1880. L'œuvre de Gustave Eiffel, que les milieux architecturaux, artistiques et intellectuels avaient regardée de manière sinon bienveillante, du moins indifférente, tant… Lire la suite
20.  ENCEINTES

Écrit par : Philippe LEVEAU

Dans le chapitre "Les éléments du rempart"  : … nombre d'aménagements caractéristiques de sa fonction défensive. Les premiers sont les tours dont on fera la typologie. Il en existe deux formes principales : les tours carrées ou quadrangulaires et les tours rondes qui, dans l'architecture grecque au moins, leur sont postérieures. Elles peuvent être pleines ou comporter au rez-de-chaussée une… Lire la suite
21.  ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

Écrit par : Claude MASSU

Dans le chapitre "Les suites du 11 septembre 2001 : la difficile gestation d'un projet commémoratif"  : … Parmi celles-ci, deux sont retenues : celle du groupe Think et celle de Daniel Libeskind. Le projet de Freedom Tower (tour de la Liberté) de Daniel Libeskind, une variation contemporaine sur le thème de la statue de la Liberté, est choisi en février 2003. Il s'agit d'une tour à la morphologie complexe d'une hauteur de 1 776 pieds (en référence à l'… Lire la suite
22.  GARES, architecture

Écrit par : Karen BOWIE

Dans le chapitre " Styles et typologie"  : … dans celle de la gare de l'Est de Julius Rochlitz (1881). Vers la fin du siècle, la tour d'horloge eut également un grand succès, comme à la gare de Lyon à Paris, cette évocation à la fois de la puissance, de la rapidité et de la ponctualité des chemins de fer étant considérée comme le symbole même de la gare... d'autant plus que la normalisation… Lire la suite
23.  GRAHAM BRUCE JOHN (1925-2010)

Écrit par : Universalis

L'architecte américain, Bruce John Graham conçut certains des gratte-ciel les plus hauts et les plus emblématiques au monde. S'inspirant du style de Mies van der Rohe, il opta pour des constructions modernistes aux lignes pures, sans ornement, et utilisa des contreventements qu'il exhiba en façade afin de renforcer la solidité de ses bâtiments et d… Lire la suite
24.  HABITAT - L'habitat gréco-romain

Écrit par : Bernard HOLTZMANN

Dans le chapitre "Maisons rurales : fermes et villas"  : … elles étaient si communes dans l'habitat rural que le mot pyrgos (tour) en vint à signifier « bâtiment de ferme » dans le vocabulaire des papyrus de l'Égypte gréco-romaine : magasin pour les produits alimentaires ; resserre pour les objets les plus précieux ; logement des femmes ; poste d'observation et de défense contre les agressions possibles… Lire la suite
25.  HOLABIRD WILLIAM (1854-1923)

Écrit par : Universalis

Martin Roche. Le Tacoma Building (Chicago, 1886-1889) sonne l'avènement de l'ossature métallique comme système structurel des gratte-ciel : une avancée significative par rapport à la première utilisation des supports en acier dans le Home Insurance Building conçu par William Le Baron Jenney (Chicago, 1884-1885). Figures de proue de la très… Lire la suite
26.  JUMIÈGES ABBAYE DE

Écrit par : Maylis BAYLÉ

Fondé par saint Philibert en 654, le monastère colombanien, puis bénédictin, de Jumièges prospère jusqu'aux invasions normandes qui le ravagent à partir de 844. Relevé en 928 par Guillaume Longue Épée, il est à nouveau pillé après l'assassinat de ce duc. L'église Saint-Pierre, bâtie vers la… Lire la suite
27.  KHAN FAZLUR (1929-1982)

Écrit par : Universalis

et de la tour Sears (1974), deux immeubles de Chicago parmi les plus hauts du monde. La tour Sears est le premier gratte-ciel utilisant une structure modulaire consistant dans l'assemblage d'un faisceaux de minces tubes métalliques. Cette technologie innovante permet une réduction de la quantité d'acier, l'élimination des contreventements internes… Lire la suite
28.  KUROKAWA KISH̄O (1934-2007)

Écrit par : Marc BOURDIER

Dès 1961, il conçoit des projets théoriques comme celui d'Helix City, ensemble de tours hélicoïdales, structures urbaines gigantesques, sur lesquelles viendraient s'accrocher des cellules d'habitation, le tout évoluant dans le temps et dans l'espace. En 1962, il rejoint le Team X, groupement d'architectes qui avaient organisé en 1954 la dixième… Lire la suite
29.  LANTERNE, LANTERNEAU ou LANTERNON, architecture

Écrit par : Maryse BIDEAULT

Le terme de lanterne désigne, dans l'architecture religieuse médiévale, une tour haute et massive, très ajourée, placée généralement à la croisée du transept ou au centre des églises à plan non basilical. L'abbatiale de Cluny en Bourgogne était dotée d'une lanterne sur chaque bras du transept. D'… Lire la suite
30.  LOGEMENTS COLLECTIFS DE L'APRÈS-GUERRE - (repères chronologiques)

Écrit par : Simon TEXIER

1948-1951 Tours d'habitation, 860/880 Lake Shore Drive, Chicago, Ludwig Mies van der Rohe (1886-1969). Ces deux tours à structure en acier et façade en verre et aluminium, sont dans le domaine de l'habitation la première réalisation de grande hauteur de Mies van der Rohe. Comme… Lire la suite
31.  MINARET

Écrit par : Nikita ELISSÉEFF

Dérivé de l'arabe manara, le terme minaret s'appliqua aux tours à feu avant de désigner toutes les tours islamiques et plus particulièrement celles qui, près des mosquées, servent à l'appel à la prière (ma‘dhana) ; au début de l'islam, cet appel se faisait d'une terrasse voisine. Dans chaque région, le type du minaret dérive d'… Lire la suite
32.  PARIS

Écrit par : Jean-Pierre BABELONMichel FLEURYFrédéric GILLIDaniel NOINJean ROBERTSimon TEXIERJean TULARD

Dans le chapitre "L'âge des tours"  : … de Gustave Eiffel. Ils mettent en application ce système à grande échelle (61 mètres de hauteur) avec la tour d'habitation du 33, rue Croulebarbe (xiiie, 1960), premier immeuble de grande hauteur (I.G.H.) parisien, construit avec Roger Boileau et Jacques Henri-Labourdette. D'autres suivront rapidement, entre 1970 et… Lire la suite
33.  PEI IEOH MING (1917-    )

Écrit par : François CHASLIN

L'architecte sino-américain Ieoh Ming Pei est né à Canton en 1917. Il a passé sa jeunesse à Hong Kong, où son père dirigeait la Banque de Chine, puis à Shanghai, au moment du plein développement économique et commercial de la ville. En 1935, il rejoint le Massachusetts Institute of Technology de Cambridge (États-Unis), dont il sort diplômé en… Lire la suite
34.  PELLI CESAR (1926-    )

Écrit par : Claude MASSU

espace vitré de circulation hors œuvre abritant des escalators et une tour de 44 étages. Avec les quatre tours de bureaux du World Financial Center (1981-1988) élevées dans Battery Park City au sud de Manhattan, Cesar Pelli expérimente diverses formes pour coiffer les sommets de ses immeubles : pyramide ou dôme. Ce procédé permet d'abord de les… Lire la suite
35.  PHARES

Écrit par : Ian C. CLINGAN

Un phare est une structure qui comporte habituellement une tour, construite à terre ou en mer pour faciliter la navigation maritime côtière en signalant aux marins les écueils, en leur permettant d'établir leur position et en les guidant jusqu'à leur destination. Depuis la mer, un phare peut être identifié par la forme ou la… Lire la suite
36.  PLACE ROUGE

Écrit par : Pierre KOVALEWSKY

« Belle Place » en ancien russe, et l'une des plus grandes d'Europe (8 ha), la place Rouge est plus vaste que la place de la Concorde. Depuis le xve siècle, elle fut le théâtre de tous les événements importants dans la vie du pays. Les… Lire la suite
37.  ROMAN ART

Écrit par : Marcel DURLIAT

Dans le chapitre "La Bourgogne"  : … les hôtes, les fidèles qui entraient librement dans l'édifice. Il leur fallait enfin des tours et des clochers pour les sonneries, une avant-nef pour rassembler les processions avec, au-dessus, une tribune où montaient les laïcs pour remédier aux encombrements. Tout cela, ce fut le prestigieux Cluny III, avec son déambulatoire à cinq chapelles… Lire la suite
38.  ROOT JOHN WELLBORN (1850-1891)

Écrit par : Universalis

John Wellborn Root est l'un des principaux représentants de l'école de Chicago. Ses réalisations se distinguent parmi les premières tentatives de donner une expression esthétique aboutie de la hauteur et de la fonction du gratte-ciel. On lui doit deux des plus beaux édifices de l'architecture commerciale de Chicago : le Rookery Building (1884-1886… Lire la suite
39.  ROUMANIE

Écrit par : Mihai BERZACatherine DURANDINAlain GUILLERMOUGustav INEICHENEdith LHOMELPhilippe LOUBIÈRERobert PHILIPPOTValentin VIVIER

Dans le chapitre "Les synthèses (seconde moitié du XVe s.-XVIe s.)"  : … qui permet les innovations les plus caractéristiques. Il s'agit tout d'abord de la tour élancée élevée sur la nef, à l'aide de deux groupes superposés de pendentifs – les « voûtes moldaves » – et qui à l'extérieur, repose sur une double base étoilée (premiers exemplaires à Pătrăuţi et Miliş ăuţi, 1487). La coiffe pointue de la tour et les toits… Lire la suite
40.  SKIDMORE, OWINGS & MERRILL (S.O.M.)

Écrit par : Claude MASSU

Dans le chapitre "Les innovations architecturales de l'antenne de Chicago"  : … dans la ville dont les quelque cent étages abritent garages, espaces commerciaux et de loisirs, bureaux et appartements. La tour Sears (1974), qui s'élève à plus de 440 mètres, marque une nouvelle étape dans l'histoire de l'immeuble de grande hauteur. En effet, le système poteau-poutre est ici éliminé au profit d'un faisceau de tubes en béton qui… Lire la suite
41.  THAÏLANDE

Écrit par : Jean BOISSELIERAchille DAUPHIN-MEUNIERUniversalisChristian LECHERVYChristian TAILLARDSolange THIERRY

Dans le chapitre "L'art d'Ayuthya (xive-xviiie s.)"  : … utilise les mêmes procédés de construction que Sukhothai, est caractérisée par le prang, tour-reliquaire khmérisante qui est apparue à Lopburi. Les contacts avec Sukhothai, suivis de son annexion, introduisent le type « singhalais » du stūpa dans Ayuthya comme ils imposent le prang dans le royaume conquis. Renchérissant sur Sukhothai, les… Lire la suite
42.  TORONTO

Écrit par : Henri ROUGIER

Dans le chapitre "Toronto, métropole du Canada"  : … du Toronto Dominion, rivalisent de goût et d'audace avec ceux de Chicago ou San Francisco. L'imposante tour du Canadien National (une des compagnies nationales de chemin de fer), érigée en 1976 et dont l'aiguille atteint 553 mètres de hauteur, est devenue autant une image emblématique de la ville qu'un lieu de visite, car on accède par un ascenseur… Lire la suite
43.  TOUR EIFFEL

Écrit par : Simon TEXIER

Œuvre emblématique de la construction métallique et symbole de Paris, la tour doit son nom à l'entrepreneur qui assuma, seul, les risques de sa mise en œuvre, Gustave Eiffel (1832-1923). Associé aux ingénieurs Maurice Kœchlin et Émile Nouguier,… Lire la suite
44.  TOUR EINSTEIN, Potsdam (E. Mendelsohn)

Écrit par : Simon TEXIER

La tour Einstein est l'une des œuvres les plus marquantes de l'architecture expressionniste que l'on pourrait caractériser comme une dramatisation de l'espace et des formes. Elle parachève une série de projets imaginaires dessinés par Erich Mendelsohn (1887-1953) pendant la Première Guerre… Lire la suite
45.  TOURS DE GRANDE HAUTEUR ou GRATTE-CIEL

Écrit par : Élisabeth PÉLEGRIN-GENEL

Depuis toujours, la construction en hauteur hante les hommes. À preuve les ziggourats, pyramides, cathédrales et autres beffrois qui revètent une dimension symbolique et cherchent à exprimer la puissance politique ou religieuse d'une époque… Lire la suite
46.  URBANISME - L'urbanisme en France au XXe siècle

Écrit par : Simon TEXIER

Dans le chapitre "L'ère des rénovations"  : … Le Corbusier), le P.U.D. autorise la construction d'immeubles de grande hauteur (I.G.H.), moyennant leur retrait par rapport à la rue. Plusieurs dizaines de tours émergeront du sol parisien, certaines parfaitement intégrées et d'une grande qualité architecturale, d'autres trop rapidement conçues pour acquérir une véritable légitimité urbaine.… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.