BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

NODAL TISSU

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  ANTIARYTHMIQUES

Écrit par : François LHOSTE

Par définition, les médicaments antiarythmiques sont des substances susceptibles de prévenir ou de réduire un trouble du rythme cardiaque. Ces médicaments sont nombreux, leurs structures biochimiques très différentes, leurs classifications pharmacologiques diverses, mais tous se caractérisent par une toxicité potentielle… Lire la suite
2.  BOUVERET MALADIE DE

Écrit par : Thomas LAVERGNE

Tachycardie paroxystique essentielle, à début et fin brusques, la maladie de Bouveret survient le plus fréquemment chez le sujet jeune à cœur sain… Lire la suite
3.  CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Appareil circulatoire humain

Écrit par : UniversalisClaude GILLOTJean PAUPEHenri SCHMITT

Dans le chapitre "Tissu nodal et automatisme cardiaque"  : … L'automatisme et la rythmicité de la contraction cardiaque sont assurés par un tissu musculaire particulier, le tissu nodal, situé au sein du muscle cardiaque et comportant plusieurs formations anatomiquement définies (fig. 3)… Lire la suite
4.  CŒUR - Anatomie du cœur humain

Écrit par : Claude GILLOT

Dans le chapitre " Parois et cavités"  : … Il existe dans le myocarde un tissu musculaire très particulier, le tissu nodal, pauvre en myofibrilles. Il joue un rôle considérable, car il stimule et entretient les battements cardiaques. Ce tissu se rassemble en îlots, avec en premier lieu le nœud sinusal, localisé dans la paroi de l'oreillette droite, au… Lire la suite
5.  MYOCARDE

Écrit par : Édouard CORABOEUFDidier GARNIERBernard SWYNGHEDAUW

Dans le chapitre "Activité électrique cellulaire"  : … La polarisation membranaire de repos (diastolique) varie selon les tissus : les régions nodales, et en particulier le centre d'automatisme, ont un potentiel diastolique maximal plus faible (de 60 à 70 mV) que le myocarde ou le tissu conducteur (de 70 à 90 mV). Le potentiel d'action des cellules cardiaques se caractérise par sa durée relativement… Lire la suite
6.  STIMULATION CARDIAQUE

Écrit par : Jacques-Alexandre TRIGANO

Les indications de la stimulation cardiaque proviennent d'atteintes portant sur le tissu nodal ou son innervation. Au sein du muscle cardiaque, ce tissu spécifique contrôle la fréquence et l'ordre des contractions. Un influx à cadence régulière émerge du nœud sinusal, formation située en oreillette droite à l'abouchement de la veine cave supérieure… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.