BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

TIMOR ORIENTAL

1.  Géographie

La République démocratique de Timor-Leste, aussi connue sous le nom de Timor oriental ou de Timor-Est, occupe la partie orientale de l'île de Timor, à laquelle s'ajoutent une enclave sur la côte nord-ouest dans la partie indonésienne (Oecusse), la petite île volcanique d'Ataúro, au large de la capitale Dili, et l'îlot Jaco, à la pointe orientale de l'île. La superficie nationale est de 14 600 kilomètres carrés. Cela ne fait pas de Timor oriental un « grand pays », mais il est cependant une fois et demie plus grand que le Liban, tandis qu'un quart des États de la planète ont une superficie ou une population moindre ou équivalente (1 066 000 habitants au recensement de 2010).

  Une grande diversité en dépit d’un territoire relativement limité

Située dans l'arc extérieur des petites îles de la Sonde, entre l'Indonésie et l'Australie, l'île de Timor est d'une nature géologique complexe. On y trouve des matériaux des ères secondaire, tertiaire et quaternaire, amalgamés ou juxtaposés par les forces poussant la plaque tectonique australienne sous la plaque asiatique. Ce phénomène a donné à Timor un relief particulièrement accidenté, surtout dans la partie orientale, avec des altitudes avoisinant 3 000 mètres (point culminant, le mont Ramelau, 2 960 m). Il a également amené la formation de couches sédimentaires propices à la concentration des hydrocarbures. D'un point de vue climatique, l'île se trouve en zone tropicale sèche, avec une saison des pluies s'étalant de novembre à juin. Des disparités importantes existent néanmoins entre le nord, où la pluviométrie est inférieure à 1 000 mm/an, et le sud ainsi que les montagnes centrales, où elle peut dépasser 3 000 mm/an.

Cette variété de conditions naturelles se traduit également par une grande diversité de peuplement. On compte une vingtaine de groupes ethnolinguistiques appartenant aux familles mélanésienne et austronésienne. Les Mélanésiens, issus de l'île de Nouvelle-Guinée, seraient les premiers occupants de l'île, comme semblent l'attester des vestiges archéologiques datant de 37 000 ans. Les populations austronésiennes venues de l'arch[...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  7 pages…

 

Pour citer cet article

Françoise CAYRAC-BLANCHARD,  E.U., Frédéric DURAND, « TIMOR ORIENTAL  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/timor-oriental/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« TIMOR ORIENTAL » est également traité dans :

TIMOR ORIENTAL, chronologie contemporaine
DILI
INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine
Dans le chapitre "Les élections du 7 juin 1999 et la présidence Wahid "
NETTOYAGE ETHNIQUE
O.N.U., PRINCIPALES INTERVENTIONS - (repères chronologiques)
PORTUGAL
Dans le chapitre "Une politique étrangère tournée vers l'Atlantique et la lusophonie"
SUHARTO (1921-2008)

Afficher la liste complète (7 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.