BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SYNTAXE

Traditionnellement, les grammairiens occidentaux envisagent l'étude de toute langue sous trois grands aspects : sémantique (ou lexical), morphologique (formation des mots et variations de leur forme), syntaxique (rapport entre les mots). Dans ce cadre, la syntaxe est essentiellement conçue comme l'étude de la combinaison des mots dans la phrase, la « construction des mots ensemble » (Port-Royal). On y traite de l'ordre des mots, de leur accord, en nombre et en genre, du régime qu'ils exercent les uns sur les autres, soit au moyen des cas comme en latin, soit au moyen de préposition (à, de). La syntaxe étudie aussi la construction des propositions et les rapports qu'elles entretiennent (subordination, coordination). La syntaxe peut être historique (étude des langues mortes ou des états antérieurs des langues vivantes), comparée (entre deux langues vivantes) ou normative (elle définit le bon usage, la correction grammaticale).

À cette tripartition de l'étude des langues l'essor de la linguistique moderne a opposé de nombreuses critiques et a, par conséquent, proposé d'autres définitions de la syntaxe. Ainsi, pour A. Martinet (Éléments de linguistique générale, 1960 ; La Linguistique synchronique, 1965), la notion de choix dont dispose tout sujet parlant amène à distinguer une double articulation dans le langage. La première articulation permet au locuteur de communiquer un message en choisissant et en combinant diverses unités douées de sens : les monèmes. Ces unités elles-mêmes ont une forme vocale et ne sauraient être analysées en unités plus petites douées de sens, mais peuvent l'être en unités permettant de distinguer les monèmes entre eux. Ces unités qui constituent la deuxième articulation du langage sont des phonèmes. Ainsi le locuteur choisit le phonème [t] pour distinguer le monème « tête » du monème « bête ». Dans ce cadre, la syntaxe se consacre à la première articulation, fait la liste des monèmes et les classe selon les fonctions qu'ils peuvent remplir dans la ph […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

Pour citer cet article

Michel BRAUDEAU, « SYNTAXE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/syntaxe/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« SYNTAXE » est également traité dans :

ACTANT

Écrit par :  Robert SCTRICK

… *Si l'on récuse comme entachée de mentalisme l'opposition entre sujet (ou thème) et prédicat, véritable fourre-tout auquel on peut notamment reprocher d'aplanir les reliefs de la structure, on est conduit à remanier la description des rapports formels qui lient les différents éléments d'une phrase. Par exemple, on ne peut manquer d'être frappé par… Lire la suite
AGRAMMATICALITÉ

Écrit par :  Robert SCTRICK

… *Une phrase est réputée agrammaticale lorsqu'elle est incompatible avec les schèmes qui régissent la structure et le fonctionnement de la langue où elle est émise. En raison des différents niveaux où l'on peut se placer pour apprécier la manière dont un code est violé par une production de parole, il faut soigneusement distinguer des concepts qui… Lire la suite
ANALOGIE

Écrit par :  Pierre DELATTREAlain de LIBERA Universalis

Dans le chapitre "Sémantique et syntaxe, signifié et signifiant"  : …  *Tout langage de description ou d'interprétation théorique utilisé dans les sciences de la nature comporte une sémantique et une syntaxe, la première portant sur les « objets » que l'on met en relation, la seconde sur ces relations elles-mêmes. Les données sémantiques sont au fond des dénominations qui sont censées résumer l'ensemble des… Lire la suite
ANAPHORE, linguistique

Écrit par :  Nicole QUENTIN-MAURER

… *Dans la rhétorique traditionnelle, figure de style qui consiste à répéter le même mot ou le même tour en tête de plusieurs membres de phrase, pour obtenir une symétrie ou pour donner plus de force à l'énoncé ; ainsi : Rome, l'unique objet de mon ressentiment, / Rome, à qui vient ton bras d'immoler mon amant, / Rome qui t'a vuLire la suite
CARNAP RUDOLF (1891-1970)

Écrit par :  Jan SEBESTIK

Dans le chapitre "La philosophie comme syntaxe et comme sémantique"  : …  de l'étude du langage de la métaphysique, Carnap avait entrepris un grand travail sur La *Syntaxe logique du langage (1934), dans lequel il systématise les méthodes formelles utilisées dans la recherche des fondements en mathématique (Hilbert, Brouwer, l'école polonaise) et où il formule son principe de tolérance de la syntaxe : « En… Lire la suite
CAS, grammaire

Écrit par :  Nicole QUENTIN-MAURER

… *Dans les langues flexionnelles, chacune des marques morphologiques, dont l'ensemble est appelé flexion, et qu'on assigne à toute catégorie grammaticale faisant partie du syntagme nominal ou le représentant. Ce phénomène constitue le caractère formel et repérable de la rection, ou ensemble des rapports syntaxiques des éléments d'… Lire la suite
CAUCASE

Écrit par :  André BLANCGeorges CHARACHIDZÉLouis DUBERTRETSilvia SERRANO Universalis

Dans le chapitre "Syntaxe"  : …  *Le fondement de la syntaxe est la construction ou structure ergative, commune à toutes les langues caucasiques. On en a vu des éléments essentiels : l'existence d'un « cas » ergatif (mais il y a des syntaxes ergatives sans cas spécifique ou même sans cas du tout, comme en abkhaze) et l'accord du verbe avec son objet direct (qui ne suffit pas non… Lire la suite
CHOMSKY NOAM (1928- )

Écrit par :  Jean-Yves POLLOCK

Dans le chapitre "La « grammaire universelle »"  : …  et nécessairement mettre à jour des propriétés de la faculté de langage des humains. Concernant la *syntaxe, la théorie générale (qu'on nomme depuis « grammaire universelle » ou GU) des travaux des années 1950 et 1960 spécifie que la langue interne de tout locuteur peut être représentée : (a) comme un système de règles de réécriture qui « … Lire la suite
COMPLÉTIVES PROPOSITIONS

Écrit par :  Robert SCTRICK

… *La linguistique moderne n'a pas modifié fondamentalement le savoir grammatical traditionnel concernant les propositions complétives, autrement dit les subordonnées introduites par « que » et régies par un verbe sémantiquement caractérisé dans l'un des domaines suivants : déclaration, volition, opinion ou, plus généralement, opération de l'esprit ou… Lire la suite
CONCATÉNATION, linguistique

Écrit par :  Louis-Jean CALVET

… *Au sens général, la concaténation désigne la mise en chaîne, la succession, en particulier la succession des arguments, des causes et des effets, des termes d'un syllogisme, etc. Le sens linguistique en est assez proche : il s'agit de l'agencement des unités de la langue dans l'ordre linéaire propre au langage. On parlera ainsi de la concaténation… Lire la suite
DÉRIVATION, linguistique

Écrit par :  Nicole QUENTIN-MAURER

… *1. Formation de nouvelles unités du lexique à partir des morphèmes de base et obtenues par addition, suppression ou remplacement d'un affixe au radical du mot. La dérivation est dite impropre lorsque les mots reçoivent une valeur dérivée nouvelle sans modifier leur forme, mais en changeant de catégorie grammaticale (exemples : le boire et leLire la suite
DISTRIBUTIONNALISME

Écrit par :  Catherine FUCHS

Dans le chapitre "Le débat avec la linguistique générative"  : …  siècle, deux entreprises majeures en matière de description cumulative et exhaustive de phénomènes *syntaxiques : celle de Zellig Harris sur l'anglais et celle de Maurice Gross (1934-2001) sur le français. Le premier, s'intéressant dès le début des années 1950 à l'« analyse du discours », en est venu à proposer à la fin des années 1960 un modèle… Lire la suite
DOUBLE ARTICULATION

Écrit par :  Louis-Jean CALVET

… *Dans le cadre de la linguistique fonctionnelle d'André Martinet, la double articulation désigne la propriété de tout énoncé linguistique d'être segmenté à deux niveaux : à un premier niveau (la première articulation), en unités ayant à la fois une face formelle (signifiant, dans la terminologie saussurienne) et une face significative (Lire la suite
EMPHASE

Écrit par :  Robert SCTRICK

… *Procédure qui semble être le simple produit de la fantaisie du locuteur, et, comme telle, ne nécessiter aucun traitement particulier, l'emphase, ou accentuation au moyen de divers procédés phoniques, syntaxiques ou stylistiques, peut néanmoins faire l'objet d'une étude particulière, dans la mesure où elle fait porter une marque sur un énoncé, qu'… Lire la suite
GRAMMAIRES (HISTOIRE DES) - Les grammairiens grecs

Écrit par :  Jean LALLOT

Dans le chapitre "Apollonios Dyscole : rendre raison des constructions"  : …  conditionnent la correction du discours. Théorie de la congruence des mots entre eux, la « *syntaxe » d'Apollonios étudie avec un scrupule exemplaire les assemblages de mots, mais – on l'a noté depuis longtemps – il lui manque l'instrument d'appréhension des faits syntaxiques qu'est le concept de fonction : son analyse des… Lire la suite
GRAMMAIRES (HISTOIRE DES) - Du Moyen Âge à la période contemporaine

Écrit par :  Jean-Claude CHEVALIERJean STÉFANINI Universalis

Dans le chapitre "La syntaxe"  : …  2001, de Nicolas Ruwet et de Maurice Gross a freiné en France l'expansion de ces mouvements. Avec *Les Nouvelles Syntaxes : grammaire d'unification et analyse du français (1993), Anne Abeillé a introduit en France les grammaires d'unification dont le formalisme de surface explicite l'articulation de la syntaxe et de la sémantique ; elles… Lire la suite
INFORMATIQUE - Principes

Écrit par :  Jacques HEBENSTREIT

Dans le chapitre "Sémantique et syntaxe"  : …  c'est-à-dire des idées qu'il transmet et que l'on appelle son contenu sémantique ; celui de* sa structure, c'est-à-dire des règles grammaticales utilisées pour le construire et qui forment l'aspect syntaxique. Ces deux aspects sont fondamentalement distincts dans la mesure où un même message peut être rédigé en français ou en chinois, ce… Lire la suite
LANGUES TYPOLOGIE DES

Écrit par :  Loïc DEPECKER

Dans le chapitre "Sujet et objet"  : …  prend quelques grandes notions traditionnelles d'analyse des énoncés, on parlera, du point de vue de* la syntaxe, de sujet et d'objet : le « sujet » tend à référer à l'« action » impliquée par le verbe, l'« objet » à ce sur quoi porte l'« action ». Le flou et l'ambiguïté viennent ici du fait que se trouvent mêlées syntaxe et… Lire la suite
LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

Écrit par :  Bernard VICTORRI

Dans le chapitre "Le protolangage"  : …  combinaisons de quelques signes de manière pertinente, mais ils semblent incapables de maîtriser la* syntaxe de nos langues. Bickerton interprète ces résultats en avançant qu'ils ne pourraient donc pas dépasser le premier stade de l'évolution du système de communication humain, celui du protolangage. Il interprète de la même façon le cas d'enfants… Lire la suite
LINGUISTIQUE - Théories

Écrit par :  Catherine FUCHS

Dans le chapitre "La grammaire chomskienne"  : …  terme « grammaire » désigne une théorie des structures linguistiques dont la pièce maîtresse est la *syntaxe, distincte d'une part de la morphologie et de la phonologie, et d'autre part de la sémantique. Le but de la grammaire est de rendre compte de toutes les phrases grammaticales (c'est-à-dire syntaxiquement bien formées) et d'elles seules. Pour… Lire la suite
LINGUISTIQUE - Domaines

Écrit par :  Catherine FUCHS

Dans le chapitre "La syntaxe"  : …  La *syntaxe a pour objet l'organisation des morphèmes et des mots au sein de la phrase ; elle doit décrire la structure de la phrase, ainsi que la fonction des différents éléments qui la composent. Les constituants de la phrase sont généralement organisés selon une structure hiérarchique, qui peut être visualisée à l'aide de diverses représentations… Lire la suite
MARTINET ANDRÉ (1908-1999)

Écrit par :  Claude HAGÈGE

…  et au binarisme de Jakobson. Néanmoins, l'importance attachée par les nouveaux dogmes à la* syntaxe, ainsi que, localement, le travail de direction d'un nombre considérable de thèses consacrées à la grammaire des langues les plus diverses conduisent Martinet, que sa génération et ses centres d'intérêt avaient avant tout façonné comme… Lire la suite
MODÈLE

Écrit par :  Raymond BOUDONHubert DAMISCHJean GOGUELSylvanie GUINANDBernard JAULINNoël MOULOUDJean-François RICHARDBernard VICTORRI

Dans le chapitre "Les modèles internes"  : …  a donné une formidable impulsion à la modélisation en linguistique, et particulièrement en *syntaxe. Aujourd'hui, un grand nombre de modèles syntaxiques coexistent et se développent, en particulier les grammaires d'unification, sur lesquelles nous reviendrons plus loin. Généralement, ces modèles n'ont plus l'ambition de remplir un objectif… Lire la suite
MORPHOLOGIE, linguistique

Écrit par :  Robert SCTRICK

… *Au sens étroit, la morphologie est la partie de la grammaire qui s'occupe de la formation des mots par adjonction d'affixes à des thèmes. En ce sens, morphologie s'oppose essentiellement à syntaxe, ce dernier champ étant l'étude des rapports entre les éléments de la phrase. Ainsi, l'étude des cas en latin se prête aux deux points de vue : l'un,… Lire la suite
NÉO-POSITIVISME ou POSITIVISME LOGIQUE

Écrit par :  Gilles Gaston GRANGER

Dans le chapitre "Syntaxe, sémantique, pragmatique"  : …  les sciences. Les signes ont des rapports entre eux en tant que signes : leur étude constitue la* syntaxe ; ils ont des rapports avec les objets et les faits auxquels ils renvoient : leur étude est la sémantique ; des rapports enfin avec les personnes qui en usent, et leur étude est la pragmatique. Carnap, le premier, dès 1934, avait développé… Lire la suite
PHRASE, linguistique

Écrit par :  Christiane MARCHELLO NIZIA

… *L'introduction dans la grammaire du terme et de la notion de phrase est relativement récente. Le mot lui-même, emprunté, au xvie siècle, au latin, signifie uniquement, jusqu'à la fin du xviie siècle, « expression, tournure ». C'est avec ce sens qu'il fait son entrée dans la grammaire à la fin du Lire la suite
PRÉDICAT, linguistique

Écrit par :  Catherine FUCHS

…  cette approche logique par les grammaires a longtemps conduit celles-ci à ignorer la diversité des* fonctions proprement syntaxiques, puisque l'analyse de la phrase en termes de sujet /prédicat ne laissait aucun résidu. C'est à Dumarsais et à Beauzée que l'on doit d'avoir introduit dans l'Encyclopédie, à la fin du xviiieLire la suite
RÉCIT

Écrit par :  Louis MARINJean VERRIER

Dans le chapitre " Logiques du récit"  : …  contribué à renouveler les recherches en littérature comparée. Avec Propp, l'accent est mis sur la *syntaxe narrative. Cela peut s'expliquer par la nature des récits sur lesquels il travaille. Dans les contes de transmission orale, les marques du narrateur tendent à s'effacer ou à se localiser en quelques formules conventionnelles ; par ailleurs,… Lire la suite
RÉCURSIVITÉ, linguistique

Écrit par :  Robert SCTRICK

… *Est dit récursif, dans la linguistique générative, tout élément qui présente la propriété de se reproduire dans l'algorithme d'une structure de phrase à la fois comme constituant et comme constitué, c'est-à-dire à droite et à gauche de la flèche de réécriture. C'est un langage artificiel qui servira ici d'exemple concret : si l'on veut engendrer… Lire la suite
SÉMANTIQUE

Écrit par :  Catherine KERBRAT-ORECCHIONI

Dans le chapitre "Au-delà des mots"  : …   », « pomme d'api », « pomme d'Adam »...), mais aussi locutions et proverbes ; ensuite, parce que* les unités syntaxiques – morphèmes grammaticaux, parties du discours, catégories, fonctions et relations grammaticales – sont elles aussi sémantisées, même si leur sens se laisse plus difficilement définir que celui des unités lexicales. Le sens d'… Lire la suite
SOUS-JACENTE STRUCTURE, linguistique

Écrit par :  Robert SCTRICK

… *Aussi bien la Grammaire de Port-Royal que, plus tard, celle de Du Marsais ont reconnu la nécessité d'une description psychologique portant sur le passage des opérations prédicatives, porteuses d'un contenu sémantique, aux « constructions » réalisées dans l'énoncé terminal. Si ces dernières ne concernent que les phénomènes physiques de la… Lire la suite
STRUCTURES SYNTAXIQUES, livre de Noam Chomsky

Écrit par :  Gabriel BERGOUNIOUX

Dans le chapitre "Le primat de la syntaxe"  : …  sens comme les « éléments de contenu élémentaire » à partir desquels cette phrase est construite. *Autrement dit, un résultat de l’étude formelle de la structure grammaticale est d’amener au jour un cadre syntaxique qui peut supporter l’analyse sémantique » (Structures syntaxiques). Pour Chomsky, le cœur du dispositif linguistique est et… Lire la suite
SYNTAGME

Écrit par :  Robert SCTRICK

… *Le concept de syntagme, dans les théories structurales de la linguistique, s'oppose à paradigme et renvoie à la succession chronologique des unités mises en œuvre dans l'énoncé réalisé : au sens étroit, « renverrons » est un syntagme, car il consiste en une suite de quatre morphèmes, à savoir le préfixe (qui commute à cette place avec zéro), le… Lire la suite
THÉORIE DES TRACES

Écrit par :  Jean-Yves POLLOCK

… *Dans le cadre de la théorie standard étendue de la grammaire transformationnelle, la théorie des traces constitue une redéfinition des transformations de mouvement. Cette redéfinition permet également de faire apparaître des généralisations intéressantes à la fois en sémantique et en phonologie. Considérons la phrase suivante : (1) Jean semble les… Lire la suite
TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES

Écrit par :  Anne ABEILLÉ

Dans le chapitre "Les analyseurs "  : …  mots simples, sans restitution de leur forme canonique et sans prise en compte des mots composés. *La plupart des analyseurs syntaxiques indiquent la fonction des mots de la phrase ou construisent l'arbre syntaxique de celle-ci, selon le type de grammaire sur lequel ils s'appuient, mais rares sont ceux qui accomplissent les deux tâches à la fois… Lire la suite

Afficher la liste complète (35 références)

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "SYNTAXE"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média