BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

TURNER SYNDROME DE

Également appelé dysgénésie gonadique, le syndrome de Turner est une affection relativement rare liée au chromosome X responsable d'un développement anormal des organes sexuels féminins. Les sujets atteints présentent les signes suivants : implantation basse des cheveux, cou épais, thorax « en bouclier » avec mamelons écartés. Les malformations rénale et cardiaque sont habituelles, en particulier la coarctation (rétrécissement) de l'aorte ; un retard mental modéré à sévère est associé chez 10  p. 100 des patientes ; le développement des caractères sexuels secondaires est souvent anormal et, surtout, il existe une dysgénésie des ovaires, qui sont absents ou présents à l'état d'ébauches primitives.

Dans certains cas, le diagnostic est fait tardivement, devant l'absence de développement pubertaire. Le traitement hormonal (estrogènes) permet un développement pubertaire et une vie sexuelle normale ; les femmes affectées par le syndrome de Turner sont cependant habituellement stériles. L'existence de malformations (cou, aorte) peut nécessiter le recours à la chirurgie.

Les cellules des patientes atteintes de syndrome de Turner ont un seul chromosome X au lieu des deux chromosomes normalement présents (XX chez les femmes, et XY chez les hommes). Cette formule chromosomique (caryotype) anormale est dite 45,X. D'autres anomalies sont possibles : dans certains cas, seule une fraction des cellules sont 45,X (mosaïque) ; dans d'autres, il s'agit d'une translocation ou d'une délétion d'une partie du chromosome X.

La fréquence du syndrome de Turner est d'une naissance sur quelques milliers. La plupart des fœtus présentant un caryotype 45,X sont spontanément éliminés.

Universalis

Pour citer cet article

Universalis, « TURNER SYNDROME DE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-turner/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« TURNER SYNDROME DE » est également traité dans :

CHROMOSOMES - Le chromosome des eucaryotes

Écrit par :  Denise ZICKLER

Dans le chapitre " Spécificité de la garniture chromosomique"  : …  variable selon les espèces. Alors que l'homme est XY et la femme XX, un individu X0 (syndrome de *Turner) est femelle et un individu XXY mâle (syndrome de Klinefelter). Chez la drosophile, un individu X0 est mâle et un individu XXY femelle. Dans le premier cas, le sexe mâle semble déterminé par la présence du chromosome Y, alors que, chez la… Lire la suite
CHROMOSOMES - Le caryotype humain

Écrit par :  Jean-François MATTEIMarie-Geneviève MATTEIAnne MONCLA

Dans le chapitre "Anomalies numériques"  : …  monosomie X est par contre bien connue dans l'espèce humaine puisqu'elle correspond au syndrome de *Turner dont la garniture chromosomique est 45,X. Les mosaïques et les chimères sont définies par l'existence, chez le même individu, de populations cellulaires de caryotype différent. – Dans les mosaïques, les populations cellulaires différentes… Lire la suite
DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

Écrit par :  Jacques-Michel ROBERT

Dans le chapitre "Anomalies prézygotiques"  : …  Dans *le syndrome de Turner, le caryotype est généralement 45, X. L'un des gamètes ne comprenait pas de chromosome sexuel. Le sujet né de cet œuf est une femme en apparence, mais de petite taille et sans ovaire, donc sans ovulation. Dans le syndrome de Klinefelter, le caryotype est généralement 47, XXY. Le sujet né de cet… Lire la suite
DYSGÉNÉSIE

Écrit par :  Georges TORRIS

… *Nom donné par Broca au cas particulier d'hybridité où les métis, stériles entre eux, sont féconds avec l'une ou l'autre race mère. Il semble que ce sens ait été oublié et que le terme ait été repris au sens de perturbation, non plus dans la génération, mais dans le développement de l'organisme : ainsi parle-t-on dans le myxœdème de l'enfant d'une… Lire la suite
INTERSEXUALITÉ

Écrit par :  Katy HAFFEN

Dans le chapitre "Intersexualité génétique"  : …  glandes génitales, de structure testiculaire, restent infantiles. Chez les sujets atteints du *syndrome de Turner, la formule chromosomique est de type XO : ils sont d'aspect féminin, mais leurs gonades sont absentes ou atrophiées ; le tractus génital est de type femelle immature. Ces deux exemples représentent des dysgénésies gonadiques… Lire la suite
SEXUALISATION, biologie

Écrit par :  Jacques DECOURTJean-Marc LOBACCAROÉtienne PATINLluis QUINTANA-MURCICharles SULTAN

Dans le chapitre "Syndrome de Turner"  : …  Ce* syndrome, auquel convient mieux le nom de syndrome d'indifférenciation gonadique (J. Decourt), se caractérise par le fait que les gonades ne se différencient pas et restent à l'état rudimentaire. L'embryon subit une différenciation sexuelle primaire de type féminin. À l'âge de la puberté les organes génitaux gardent un aspect infantile et les… Lire la suite
TRANSSEXUALISME

Écrit par :  Sylvie SESÉ-LÉGER

Dans le chapitre "Clinique, étiologie et thérapeutique"  : …  comme dans les dysgénésies gonadiques, dont les deux formes les plus fréquentes sont le *syndrome de Turner (phénotype féminin, caryotype 45 XO, identité psychosexuelle féminine) et le syndrome de Klinefelter (phénotype masculin, appareil génital masculin avec atrophie testiculaire, caryotype 47 XXY). Dans l'hermaphrodisme vrai, le sujet possède à… Lire la suite

Afficher la liste complète (7 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média