BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

HALL STUART (1932-2014)

Sociologue et politologue, Stuart Hall est un pionnier de l’anthropologie culturelle britannique, à l’enseigne des cultural studies.

Il acquiert une certaine notoriété internationale en 1979, lorsqu’ il invente le terme « thatchérisme » pour désigner les profonds changements politiques, économiques et culturels imposés par le nouveau Premier ministre conservateur, Margaret Thatcher. Il s’en prend ensuite aux politiciens et penseurs de gauche, leur reprochant de sous-estimer la popularité durable du thatchérisme au sein d’une classe ouvrière désabusée et d’avoir manqué de répliquer aux aspects les plus durs de la politique gouvernementale par la seule alternative qui s’imposait : des politiques, réorientées sur le multiculturalisme, sur l’environnementalisme et sur les droits civiques.

Stuart McPhail Hall naît le 3 février 1932 à Kingston (Jamaïque). Ayant débuté ses études au Jamaica College, il obtient en 1951 une bourse d’étude en lettres au Merton College, à Oxford. Le milieu universitaire lui rappelle brutalement la couleur sombre de sa peau et son origine métisse, lui donnant le sentiment de ne pas être à sa place en Angleterre – mais, déjà en Jamaïque, où la couleur de peau jouait un rôle discriminant dans la société, ses propres parents lui interdisaient de fréquenter des enfants à la peau plus sombre.

En 1957, Stuart Hall abandonne ses études de littérature et commence à développer une théorie de « l’encodage/décodage », destinée à analyser la façon dont les gouvernants communiquent avec les masses à travers la culture populaire et comment ceux qui reçoivent ces messages les interprètent. En 1960, il fonde la New Left Review, une revue de science politique d’inspiration marxiste dont il sera le premier rédacteur en chef jusqu’en 1961. Successivement chercheur (1964-1968), directeur par intérim (1968-1972) et directeur (1972-1979) du très innovateur Centre for Contemporary Cultural Studies de l’université de Birmingham, il rejoint en 1979 la faculté de sociologie de l’Open University, à Londres. Il prend sa retraite en 1998. [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

 E.U., « HALL STUART - (1932-2014)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stuart-hall/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« HALL STUART (1932-2014) » est également traité dans :

MÉDIAS - Sociologie des médias

Écrit par :  Jacques GERSTLÉ

Dans le chapitre "Les « cultural studies »"  : …  t-il de la « consommation nonchalante » de type populaire symbolisée par l'expression « cause toujours » où l'individu sait « en prendre et en laisser. » Stuart Hall a repris le flambeau des cultural studies en proposant dans les années 1970 le modèle du codage/décodage. Les médias sont fortement influencés par les structures économiques et… Lire la suite
THE COLOR LINE. LES ARTISTES AFRICAINS-AMÉRICAINS ET LA SÉGRÉGATION (exposition)

Écrit par :  Lamia DZANOUNIOlivier MAHEO

Dans le chapitre "Un tournant militant : des artistes en marche"  : …  En 1992, le sociologue Stuart Hall questionnait l’essentialisme dans son article intitulé « Qu’est-ce qui est noir dans la culture populaire noire ? ». Les artistes les plus contemporains poursuivent ce débat : Mickalene Thomas propose en 2012 sa vision du tableau de Courbet L’Origine du monde dans une… Lire la suite

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.