BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

LARSSON STIEG (1954-2004)

Stieg Larsson, pseudonyme de Karl Stig-Erland Larsson, est né le 15 août 1954 à Skelleftehamn (Suède). Journaliste d'investigation à l'agence de presse TT et un temps membre du parti socialiste suédois, il est aussi un des initiateurs de la fondation Expo, qui constitue un observatoire des manifestations ordinaires du fascisme, et de sa revue trimestrielle Expo dont il devient rédacteur en chef dans la dernière partie de sa vie Sa connaissance des mouvements d'extrême droite lui permet notamment de publier avec la journaliste Anna-Lena Lodenius l'essai Extremhögern (Extrémisme de droite, 1991) ainsi que Sverigedemokraterna : den nationella rörelsen (Les Démocrates suédois : le mouvement national, 2001) avec le journaliste Mikael Ekman. À ses débuts, grand amateur de science-fiction, il avait publié avec Rune Forsgren deux fanzines, Sfären et Fijagh et était devenu en 1980 le président de la Skandinavisk förening för science-fiction (S.F.S.F.), la plus importante association littéraire scandinave consacrée à la science-fiction. Mais Stieg Larsson devra d'abord sa célébrité à Millénium, un thriller en trois parties qui a constitué un phénomène de librairie par le nombre de traductions dans le monde et par celui d'exemplaires vendus. Stieg Larsson n'en aura rien su. Victime d'une crise cardiaque le 9 novembre 2004, il meurt peu après avoir remis ses manuscrits à son éditeur. Il venait d'avoir cinquante ans.

Dans le roman, Millénium désigne aussi le nom d'un magazine suédois d'analyse économique et sociale fondé par le protagoniste de la trilogie, le journaliste Carl Mikael Blomkvist. Dans le premier volume, Les hommes qui n'aimaient pas les femmes (2005), Mikael, brillant journaliste d'investigation, se voit forcé de démissionner de la revue Millénium après avoir perdu le procès en diffamation que lui intente un affairiste qu'il avait accusé de détournement de fonds. Henrik Vanger, un riche industriel au crépuscule de sa vie, lui propose alors de tenter d'élucider une [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

Claude MESPLÈDE, « LARSSON STIEG - (1954-2004)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stieg-larsson/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« LARSSON STIEG (1954-2004) » est également traité dans :

POLICIER ROMAN

Écrit par :  Claude MESPLÈDEJean TULARD

Dans le chapitre "Les pays nordiques"  : …  a fait le plus parler d'elle a pour titre Millenium et pour auteur Stieg Larsson (1954-2004), mort prématurément peu après avoir achevé son manuscrit. Ces trois récits ont pour personnages centraux le journaliste Mikael Blomkvist et la sauvage Lisbeth Salander, placée sous tutelle, confrontés à de dangereux personnages.… Lire la suite
SUÈDE

Écrit par :  Régis BOYERMichel CABOURETMaurice CARREZGeorges CHABOTUniversalisJean-Claude MAITROTJean-Pierre MOUSSON-LESTANGLucien MUSSETClaude NORDMANNJean PARENT

Dans le chapitre "Une exubérante vitalité"  : …  2002) est en passe de créer, avec son héros Kurt Wallander, un type de personnage à la Simenon. Mentionnons également le succès planétaire qu'a connu Millénium (2005-2007), la trilogie de Stieg Larsson (1955-2004). Enfin, on n'oublie pas, dans le domaine de la littérature pour la jeunesse, Le chat qui aimait la pluie (1992… Lire la suite

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.