BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

STAKHANOVISME

Le mouvement stakhanoviste doit son nom au mineur de choc Alexeï Grigorievitch Stakhanov (1905-1977). Lors d'un concours organisé par le Komsomol, ce mineur du Donbass accomplit quatorze fois la norme dans l'extraction du charbon le 31 août 1935. Cette performance, à laquelle fut faite une énorme publicité, a été le point de départ de toute une campagne soutenue et encouragée par le parti communiste de l'U.R.S.S. pour relever, dans le cadre du IIe Plan quinquennal (1933-1937), le niveau extrêmement bas de la productivité. L'attribution du titre de stakhanoviste, titre honorifique pour récompenser les ouvriers de choc, introduit le principe de l'émulation dans la production, et le mouvement s'étend de l'industrie à l'agriculture et aux transports. Le plénum du comité central de décembre 1935 donne les directives pour transformer le mouvement des records isolés en une augmentation planifiée de la productivité. Stakhanov lui-même est admis au P.C.U.S. en 1936 ; il fait des études à l'Académie pour l'industrie à Moscou jusqu'en 1941, entre au ministère de l'Industrie houillère en 1943. Il a aussi été député au Soviet suprême.

Universalis

Pour citer cet article

 E.U., « STAKHANOVISME  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stakhanovisme/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« STAKHANOVISME » est également traité dans :

U.R.S.S. - Histoire

Écrit par :  Nicolas WERTH

Dans le chapitre "Socialisme et terreur (1934-1939)"  : …  C'est dans ce contexte que s'inscrit le mouvement stakhanoviste. Le 31 août 1935, aidé par toute une préparation d'équipe, le mineur Alexeï Stakhanov réalise quatorze fois la norme d’extraction du charbon. Aussitôt, cet exploit est récupéré par le pouvoir qui voit là l'occasion de promouvoir une vaste campagne productiviste. Dans les conditions de… Lire la suite
WAJDA ANDRZEJ (1926-2016)

Écrit par :  Michel ESTÈVE

Le combat pour la liberté est la pierre d'angle des deux films les plus célèbres de Wajda. L'Homme de marbre (1977) remet en question les mythes du stakhanovisme et du réalisme socialiste au cours des années 1950 à partir d'une enquête que… Lire la suite

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.