BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SMITH ELIZABETH dite BESSIE (1894 ou 1895-1937) - (repères chronologiques)

15 avril 1894 (ou 1895 ?)  Elizabeth (Bessie) Smith naît à Chattanooga, dans le Tennessee.

1912-1920  Ma Rainey – la « mère du blues » – la prend sous son aile ; Bessie Smith se produit dans des spectacles itinérants, les minstrel shows, participe à de nombreux spectacles et revues dans le Sud, le Middle West et la côte Ouest et finit par conquérir New York ; elle côtoie à cette époque des musiciens de la stature de Sidney Bechet.

16 février 1923  Accompagnée par le pianiste Clarence Williams, elle réalise pour la firme Columbia son premier disque, qui comporte Down Hearted Blues, un immense succès, et Gulf Coast Blues.

1923-1930  Vedette de nombreuses revues, elle grave pour la firme Columbia près de 160 titres avec la fine fleur des instrumentistes du temps : le tromboniste Charlie Green, les pianistes Fletcher Henderson et James P. Johnson, Louis Armstrong, le saxophone ténor Coleman Hawkins...

24 janvier 1925  Bessie Smith enregistre St. Louis BluesReckless BluesYou've Been a Good Ole WagonSobbin' Hearted Blues et Cold in Hand Blues, avec Louis Armstrong (cornet) et Fred Longshaw (harmonium pour les deux premiers titres et piano pour les trois derniers titres).

5 et 6 mai 1925  Bessie Smith enregistre Cake Walkin' Babies from Home et The Yellow Dog Blues, accompagnée par le Hot Six de Fletcher Henderson : Joe Smith (cornet), Charlie Green (trombone), Buster Bailey (clarinette), Coleman Hawkins (saxophone ténor), Fletcher Henderson (piano), Charlie Dixon (banjo) et Ralph Escudero (tuba).

26 et 27 mai 1925  Bessie Smith enregistre Careless Love BluesNashville Woman's BluesI Ain't Gonna Play Second Fiddle et J.C. Holmes Blues, avec Louis Armstrong (cornet), Fred Longshaw (piano) et Charlie Green (trombone).

18 novembre 1925  Bessie Smith enregistre At the Christmas Ball, avec Joe Smith (cornet), Charlie Green (trombone) et Fletcher Henderson (piano).

4 mai 1926  Bessie Smith enreg […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Pierre BRETON, « SMITH ELIZABETH dite BESSIE (1894 ou 1895-1937) - (repères chronologiques)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/smith-reperes-chronologiques/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« SMITH ELIZABETH dite BESSIE (1894 ou 1895-1937) » est également traité dans :

SMITH ELIZABETH dite BESSIE (1894 ou 1895-1937)

Écrit par :  Alain GERBER

Disciple de Ma Rainey à ses débuts, la chanteuse Bessie Smith ne tarda pas à être sacrée « impératrice du blues », tant sa personnalité, artistique et humaine, en imposait à ceux qui l'approchaient, même à ses plus glorieux accompagnateurs (James P. Johnson, Louis Armstrong, Tommy Ladnier). Elle fut la première chanteuse noire à connaître le succè… Lire la suite
DOWN HEARTED BLUES (B. Smith)

Écrit par :  Pierre BRETON

Le blues naît dans le sud des États-Unis lorsque, après l'émancipation des esclaves et la fin de la guerre de Sécession, les Noirs prennent véritablement conscience de la dureté de leur condition. L'art du conteur vient d'Afrique ; l'accompagnement rudimentaire à la guitare ainsi que les structures harmoniques –  quelques accords altérés par ces fa… Lire la suite
ARMSTRONG LOUIS (1901-1971) - (repères chronologiques)

Écrit par :  Pierre BRETON

… 22 et le 29 juin), Working Man Blues (octobre), Chattanooga Stomp (15 octobre)... * Engagé par Fletcher Henderson en 1924, Louis Armstrong accompagne en outre les plus grandes chanteuses de blues du moment, parmi lesquelles Ma Rainey et, surtout, Bessie Smith, avec laquelle il enregistre en janvier 1925 St. Louis Blues,… Lire la suite
BLUES, en bref

Écrit par :  Stéphane KŒCHLIN

…  itinérants présentent des acrobates, des montreurs de serpents et souvent un chanteur de blues. *La mythique Bessie Smith (1898 ?-1937) battra ainsi la campagne avant d'investir les théâtres prestigieux et ces villes bruyantes où règne, dans les tripots, le boogie-woogie, fils dévoyé du ragtime, blues de huit mesures joué au piano rapidement et… Lire la suite
BLUES

Écrit par :  Francis HOFSTEIN

Dans le chapitre "Histoire et principaux interprètes"  : …  and blues. Apparu par le courant dit des chanteuses de blues classiques, illustré par Ma Rainey, *Bessie Smith « l'Impératrice », Ida Cox, Sippie Wallace, Rosa Henderson, Clara Smith, Lucille Hegamin, Edith Wilson, Victoria Spivey..., qui ne chantent pas que le blues et gardent l'empreinte des scènes de théâtre et de vaudeville sur lesquelles… Lire la suite
Sobbin'Hearted blues, SMITH (Bessie)

Écrit par :  Eugène LLEDO

… *Bessie Smith commence sa carrière dans les minstrel shows et la poursuit dans les revues après la Seconde Guerre mondiale. Jusqu'à la crise de 1929, elle est la plus grande chanteuse de blues en activité, vendant dix millions de disques enregistrés entre autres aux côtés de Coleman Hawkins, de Louis Armstrong et de Fletcher Henderson. Faisant le… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média