BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

EBADI SHIRIN (1947-    )

Née en 1947 à Hamadan (nord-ouest de l'Iran) dans une famille musulmane pratiquante, Shirin Ebadi est la troisième enfant d'une fratrie de quatre. Son père était juriste, et elle entre à l'âge de dix-huit ans à la faculté de droit de Téhéran où elle obtient sa licence de droit privé en 1968. Après avoir réussi le concours d'entrée à la magistrature, elle est nommée auxiliaire du procureur de Téhéran. Elle faisait partie de la deuxième promotion de vingt femmes accédant pour la première fois à la magistrature en Iran. En 1975, elle est la première femme nommée présidente du tribunal de grande instance de Téhéran. Mais cinq mois après la révolution islamique, en 1979, elle est démise, comme toutes les autres femmes magistrates, de ses fonctions et rétrogradée aux fonctions de greffière. Elle exerce cinq ans les fonctions d'expert juridique au ministère de la Justice mais demande finalement une retraite anticipée. Elle élève ses deux filles tout en publiant des livres et des articles dans la presse. En 1992, elle rejoint l'ordre des avocats de Téhéran et commence une nouvelle vie. En 2002, avec quatre autres avocats iraniens, elle fonde le Centre des défenseurs des droits de l'homme (C.D.D.H.), affilié à la F.I.D.H. Le 10 décembre 2003, deux ans après avoir reçu le prix Rafto – prix norvégien des droits de l'homme –, elle reçoit le prix Nobel de la paix. Elle est la première femme musulmane à recevoir ce prix.

Sa carrière d'avocate comprend deux aspects distincts. Le premier concerne des procès en matière de droit de la famille, où les femmes iraniennes, depuis la révolution islamique, font l'objet de discriminations. À travers ces procès, elle a pu dénoncer le machisme de la législation iranienne, notamment pour le droit de garde des enfants âgés de plus de sept ans, qui revient automatiquement au père après divorce.

Le second aspect de sa carrière d'avocate concerne les cas d'opposants politiques. En 1998, à la suite d'une série d'assassinats perpétrés par des agents [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

 

Pour citer cet article

LAHIDJI, « EBADI SHIRIN (1947-    )  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/shirin-ebadi/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« EBADI SHIRIN (1947- ) » est également traité dans :

IRAN - Société et cultures

Écrit par :  Christian BROMBERGER

Dans le chapitre "Une ouverture vers la société mondiale"  : …  des années 1990. La figure de proue de ces revendications pour les droits des femmes est Shirine Ebadi, qui a obtenu le prix Nobel de la paix en 2003, une récompense qui a eu un grand retentissement dans le monde, mais dont la portée a été minimisée par les conservateurs en Iran. Les manifestations féministes pacifiques continuent, au demeurant, d… Lire la suite

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.