BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SÉREUSE

Une séreuse est une structure anatomique en forme de sac renfermant un liquide et jouant entre deux organes contigus un rôle mécanique de tampon hydraulique et d'espace de glissement.

Les séreuses splanchniques (péricarde et plèvre) constituent autour de l'organe qu'elles recouvrent (cœur et poumon) une enveloppe dans laquelle on distingue un feuillet viscéral, tourné vers l'organe revêtu par la séreuse, et un feuillet pariétal, tourné vers l'extérieur. Cette dualité n'existe plus dans le cas des séreuses ostéo-articulaires (synoviale) ou aponévrotiques (bourses séreuses). L'espace enfermé par la séreuse, quelle qu'en soit la disposition générale, contient toujours un liquide (synovie, liquide pleural, liquide péricardique...). Dans la paroi de la séreuse, la surface en contact avec ce liquide est constituée par des cellules d'allure épithéliale formant un revêtement pavimenteux simple.

Leur origine est cependant mésoblastique car les sacs séreux qui enveloppent les viscères thoraciques et abdominaux dérivent du cœlome embryonnaire. Celui-ci constitue au niveau du tronc une série de sacs symétriques présentant déjà la dualité fondamentale qui oppose le feuillet externe (somatopleure) et le feuillet interne (splanchnopleure).

Didier LAVERGNE

Pour citer cet article

Didier LAVERGNE, « SÉREUSE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sereuse/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« SÉREUSE » est également traité dans :

CŒUR - Anatomie du cœur humain

Écrit par :  Claude GILLOT

Dans le chapitre " Parois et cavités"  : …  myocarde est recouvert d'une enveloppe protectrice, le péricarde, enveloppe formée d'une *séreuse à deux feuillets et d'une gaine fibreuse superficielle, ce qui amène à distinguer le péricarde séreux et le péricarde fibreux. L'existence anormale d'un épanchement liquidien à l'intérieur de la séreuse crée une péricardite qui peut comprimer… Lire la suite
RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Anatomie

Écrit par :  Claude GILLOTRené PIÉRONAlbert POLICARD

Dans le chapitre "Poumons et plèvre"  : …  mouvement actif, agrandit la cage thoracique ; le poumon suit fidèlement cette expansion grâce à la *séreuse pleurale. On conçoit que tout épanchement qui écarte les deux feuillets de la plèvre perturbe les mouvements du poumon ; épanchement gazeux, ou pneumothorax ; liquidien, ou pleurésie ; le terme d'hémothorax désigne l'accumulation de sang dans… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "SEREUSE"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média