BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

NUCLÉOTIDIQUE SÉQUENCE

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

Écrit par : Michel DUGUETMichel MORANGE

Dans le chapitre "Polymorphisme de l'ADN"  : … qualifiée d'extrinsèque par Dickerson, correspond au message génétique classique : une série de trois bases successives sur une chaîne (triplet) code pour un acide aminé particulier qui sera incorporé en une position précise dans la séquence de la protéine correspondante. Ainsi, la séquence des bases d'une région de l'ADN (un gène) impose la… Lire la suite
2.  BACTÉRIOLOGIE

Écrit par : Jean-Michel ALONSOJacques BEJOTMichel DESMAZEAUDDidier LAVERGNEDaniel MAZIGH

Dans le chapitre "Les mécanismes moléculaires et cellulaires de l'infection"  : … l'hôte et les lésions qui en résultent, appelés « îlots de pathogénicité ». L'analyse des séquences nucléotidiques a montré ainsi que des fragments d'ADN de grande taille (plusieurs dizaines de kilobases) sont insérés dans certains sites particuliers du chromosome bactérien, et codent pour des facteurs majeurs d'adhésion et de cytolyse. L'origine… Lire la suite
3.  BIOCHIMIE

Écrit par : Pierre KAMOUN

Dans le chapitre "Biologie moléculaire"  : … , la première faisant toujours face à la troisième et la deuxième à la quatrième sur les deux brins complémentaires de la molécule d'ADN. La séquence des bases sur l'ADN constitue un langage qui est parfois traduit en langage protéique : trois lettres sur l'ADN codent un message correspondant à un acide aminé. François Jacob et… Lire la suite
4.  BIOLOGIE - La biologie moléculaire

Écrit par : Gabriel GACHELIN

Dans le chapitre "Technologie du génie génétique et de l'ADN recombinant"  : … expression. D'autre part, la chimie et l'enzymologie de l'ADN permettent de déterminer la séquence nucléotidique de l'ADN, la procédure étant actuellement entièrement automatisée. On peut en déduire la séquence de protéines sans recours aux techniques lourdes de séquençage antérieures. On sait synthétiser des séquences d'ADN définies de plus en… Lire la suite
5.  BIOLOGIE - La bio-informatique

Écrit par : Bernard CAUDRON

Dans le chapitre "Assemblage des fragments "  : … de la bio-informatique est l'aide à la « mise en forme » des génomes de grande taille. En effet, grâce aux apports de la robotique, le biologiste peut désormais séquencer des génomes complets. Toutefois, la technologie des robots ne permet pas de traiter plus de 700 nucléotides sur un seul fragment d'ADN à la fois : le génome est donc découpé, au… Lire la suite
6.  BIOTECHNOLOGIES

Écrit par : Pierre TAMBOURIN

Dans le chapitre "L'essor des biotechnologies"  : … La connaissance des séquences nucléotidiques de l'ADN constitue le niveau le plus fin de l'information génétique. Dans les années 1990, la biologie à grande échelle naît de la nécessité d'augmenter fortement la puissance des techniques de séquençage de cette molécule géante, en particulier pour le… Lire la suite
7.  BOTANIQUE

Écrit par : Sophie NADOTHervé SAUQUET

Dans le chapitre "L'apport des outils modernes"  : … la génétique et l'informatique. En effet, depuis les années 1990, il est possible d'amplifier et lire la séquence ADN de n'importe quel gène d'une espèce, pourvu qu'on ait une idée du début et de la fin de cette séquence et que l'on ait accès à du matériel convenable (généralement un échantillon de feuille pour les plantes terrestres) pour… Lire la suite
8.  CELLULE - L'organisation

Écrit par : Pierre FAVARD

Dans le chapitre "Modifications de l'information"  : … d'une cellule peut être modifiée de diverses façons : changement de la séquence nucléotidique des gènes, introduction d'informations nouvelles gardant leur autonomie de réplication, réarrangement de l'information par échange ou addition de gènes d'origines variées, réarrangement par déplacement de gènes d'un site à un autre (fig. 8a)… Lire la suite
9.  CHIMIE - La chimie aujourd'hui

Écrit par : Pierre LASZLO

Dans le chapitre "Évolution moléculaire"  : … e siècle, ce champ disciplinaire a entièrement basculé – génomique oblige – vers l'analyse comparée des acides nucléiques de divers organismes. Il associe aujourd'hui génomique, outils moléculaires et logiciels informatiques. Pour établir les arbres phylogénétiques (généalogie des espèces), le matériel de choix est constitué par les ARN… Lire la suite
10.  CHROMOSOMES - Le chromosome des eucaryotes

Écrit par : Denise ZICKLER

Dans le chapitre " Morphologie du chromosome"  : … dénaturé en chaînes simples et la vitesse de réassociation en duplex pour une séquence nucléotidique donnée dépend du nombre d'exemplaires de cette dernière – font apparaître trois classes de fréquences de réassociation, dont les proportions diffèrent d'une espèce à l'autre : les séquences hautement répétitives, ou ADN satellite (plus de 100 000… Lire la suite
11.  CLADISTIQUE

Écrit par : Pascal TASSY

Dans le chapitre "Cladistique et informatique"  : … À partir des années 1980, la comparaison des gènes et l'examen des séquences des nucléotides de l'ADN ont pris le pas sur les caractères anatomiques. D'une part, parce que c'est plus simple : l'information est stéréotypée, les gènes ne diffèrent que par les quatre bases qui les composent (A pour adénine, G pour guanine, C… Lire la suite
12.  CODE GÉNÉTIQUE

Écrit par : Antoine DANCHIN

La séquence de l'ADN a de nombreuses fonctions, dont nous ne retiendrons qu'une seule, celle de définir localement des séquences codant les acteurs de la vie cellulaire, les protéines. Les protéines sont, là encore, des enchaînements de modules de base appelés acides aminés, mais cette fois de vingt types différents. Les… Lire la suite
13.  COMPLÉMENTARITÉ, biochimie

Écrit par : Didier LAVERGNE

La présence de motifs structuraux à conformation complémentaire sur des molécules organiques non identiques permet leur assemblage à la manière des pièces d'un puzzle par stéréospécificité Lire la suite
14.  DENISOVA HOMME DE

Écrit par : Bruno MAUREILLE

Dans le chapitre "L'ADN mitochondrial de l'homme de Denisova"  : … En 2010, Swante Pääbo et son équipe ont séquencé et étudié le génome mitochondrial complet de la phalange isolée, attribuée à un enfant, découverte dans la grotte de Denisova et datée de — 50 000 à — 30 000 ans, âge déduit de la compréhension de l'histoire archéologique de la grotte. Cet ADN mitochondrial a été comparé à celui de cinquante-quatre… Lire la suite
15.  ÉLEVAGE

Écrit par : André FELLouis-Marie HOUDEBINE

Dans le chapitre "La sélection des animaux"  : … Le génome des organismes supérieurs contient en grand nombre des séquences répétées de petite taille, appelées mini et microsatellites, qui ne semblent pas avoir de fonction particulière. Elles sont en tout cas peu conservées d'une génération à l'autre. Elles sont donc héritables et polymorphes. C'est le cas notamment des microsatellites qui sont… Lire la suite
16.  ENCODE PROJET

Écrit par : Gabriel GACHELIN

est la suite du programme Génome humain lancé en 1989. Le but de ce dernier était de déterminer la séquence complète de l'ADN du génome humain, terminée en avril 2003, publiée en 2004. À partir de là, l'exploitation de cette séquence à 3 milliards de dollars à l'époque (moins de 1 000 désormais) s'est orientée dans plusieurs directions facilitées… Lire la suite
17.  ÉPIGÉNÉTIQUE

Écrit par : Pierre-Antoine DEFOSSEZOlivier KIRSHIkrame NACIRI

Dans le chapitre "Méthylation de l’ADN"  : … a été proposée comme une marque pouvant réguler l’expression des gènes dès 1975. Elle ne modifie pas la séquence nucléotidique et ne peut pas être décelée par les techniques de séquençage classiques. Chez les vertébrés, la méthylation de l’ADN a lieu généralement sur une cytosine, donnant alors une 5méthylcytosine (5mC), dans le contexte… Lire la suite
18.  GÉNÉTIQUE

Écrit par : Axel KAHNPhilippe L'HÉRITIERMarguerite PICARD

Dans le chapitre "Détermination de la séquence nucléotidique de l'ADN"  : … Il est extrêmement aisé de déterminer l'enchaînement des nucléotides constituant un brin d'ADN. Deux techniques – dont les descriptions valurent le prix Nobel à leurs auteurs – sont couramment utilisées. La méthode de Maxam et Gilbert fait appel à des réactions chimiques clivant l'ADN au niveau de bases particulières. La méthode de Sanger… Lire la suite
19.  GÉNIE GÉNÉTIQUE

Écrit par : Louis-Marie HOUDEBINE

Dans le chapitre "Du gène à la protéine"  : … activité biologique. La succession des acides aminés est directement déterminée par la succession des bases nucléotidiques (A, C, G, T, pour, respectivement, adénine, cytosine, guanine et thymine) qui sont les constituants essentiels de l'ADN. Le code de correspondance entre les bases de l'ADN et les acides aminés, appelé le Lire la suite
20.  GÉNOME NÉANDERTALIEN

Écrit par : Eva-Maria GEIGLThierry GRANGEBruno MAUREILLE

Dans le chapitre "La place des Néandertaliens dans l'évolution de l'Homme"  : … réalisée entre le génome du Néandertalien et d'Hommes actuels permet l'identification des changements de séquences propres au génome humain qui précèdent la grande expansion de l'Homme moderne. La méthode de séquençage utilisée permet d'identifier les petits changements de séquence (correspondant à des différences de séquences d'un nucléotide,… Lire la suite
21.  GÉNOMIQUE - Théorie et applications

Écrit par : Louis-Marie HOUDEBINE

Dans le chapitre "La cartographie physique des génomes"  : … de clonage dont le type dépend de la longueur des fragments d'ADN qui y sont insérés. Le séquençage partiel des fragments permet de les ordonner. On dispose donc ainsi de l'ensemble d'un génome dans une série de vecteurs dont les séquences se recouvrent partiellement. Ces ensembles de vecteurs constituent des banques génomiques. À tout instant, il… Lire la suite
22.  GÉNOMIQUE - Le séquençage des génomes

Écrit par : Bertrand JORDAN

Dans le chapitre " Le décryptage des gènes"  : … chaîne de nucléotides. L'information que portent ces molécules est en fait constituée par l'ordre dans lequel se suivent les quatre types de bases puriques et pyrimidiques qu'elles renferment : T, A, G et C. Cet ordre définit la séquence qui détermine la structure des protéines construites à partir de cette formule, après transcription et… Lire la suite
23.  GÉNOMIQUE - La transgenèse

Écrit par : Pascale BRIAND

Dans le chapitre "L'étude de l'expression génique"  : … molécules intermédiaires entre le gène et la protéine dont il a codé la synthèse. Des séquences du gène, ou qui lui sont contiguës, sont impliquées dans cette régulation et constituent des cibles des facteurs de régulation. Déterminer quelles sont ces séquences, et en particulier celles qui règlent l'apparition de l'expression d'un gène dans un… Lire la suite
24.  GÉNOMIQUE - Génome artificiel

Écrit par : Gabriel GACHELIN

Dans le chapitre "La synthèse chimique de petits fragments d'ADN"  : … le plus général. Les gènes, alignés le long de la molécule d'ADN des chromosomes, sont des séquences issues de l'assemblage de quatre bases azotées : l'adénine (A), la cytosine (C), la guanine (G) et la thymine (T). L'ordre dans lequel ces bases (on parle plus volontiers de nucléotides) apparaissent le long de la séquence d'un Lire la suite
25.  GILBERT WALTER (1932-    )

Écrit par : Georges BRAM

Jacques Monod et François Jacob avaient pressenti l'existence en 1961. Il travaille ensuite sur la détermination des séquences des bases de l'ADN et met au point une méthode élégante, complémentaire de celle de Sanger, et qui peut être utilisée tant avec les simples hélices qu'avec les doubles hélices… Lire la suite
26.  HÉRÉDITÉ

Écrit par : Charles BABINETLuisa DANDOLOJean GAYONSimone GILGENKRANTZ

Dans le chapitre "Établissement et maintien de l'empreinte"  : … gène méthylé sur l'allèle d'origine paternelle ne pourra s'exprimer qu'à partir de son allèle d'origine maternelle. Des séquences spécifiques sont la cible de cette méthylation : elles sont en général localisées à proximité des gènes et sont appelées DMR (de l'anglais differentially methylated region). Leur méthylation est établie au cours de la… Lire la suite
27.  HISTOIRE DE LA CLADISTIQUE - (repères chronologiques)

Écrit par : Philippe JANVIERMichel LAURIN

1983 Le biologiste américain J. Szelusniak et ses collaborateurs publient la première phylogénie moléculaire fondée sur une analyse de parcimonie (cladistique) manuelle des séquences d'un gène de la globine des Vertébrés… Lire la suite
28.  HORMONES

Écrit par : Jacques DECOURTUniversalisYves-Alain FONTAINERené LAFONTJacques YOUNG

Dans le chapitre "Mécanisme d'action des hormones à récepteur nucléaire"  : … des gènes hormono-régulés. Le complexe hormone-récepteur activé se lie grâce aux doigts de zinc sur l'ADN sur des séquences particulières situées dans le promoteur (partie régulatrice) des gènes cibles (fig. 5). Ces séquences sont désignées par le terme général d'« éléments de réponse aux hormones », le HRE. Il s'agit d'une famille de séquences… Lire la suite
29.  INFORMATION GÉNÉTIQUE

Écrit par : Henri ATLAN

Dans le chapitre "Codage génétique et biosynthèse des protéines"  : … l'ordre dans lequel sont assemblés les nucléotides (parfois plusieurs milliers) dans la séquence qui la constitue. Si une molécule protéique peut être comparée à une phrase écrite à l'aide d'un alphabet comportant vingt lettres, une molécule d'ADN constituant un gène est semblable à une phrase écrite à l'aide d'un alphabet comportant quatre… Lire la suite
30.  MUTATIONS

Écrit par : UniversalisGérard LEBLONPhilippe L'HÉRITIER

Dans le chapitre "Mutation ponctuelle"  : … Une mutation ponctuelle est une altération d'une ou d'un petit nombre de paires nucléotides dans la séquence qui constitue une molécule d'ADN. Comme la spécificité d'un tel segment réside dans l'ordre séquentiel des paires de nucléotides qui peut se traduire notamment par la formation d'une protéine spécifique, on conçoit qu'une modification de… Lire la suite
31.  MYCOBACTÉRIES

Écrit par : Carlo COCITOUniversalisGabriel GACHELIN

Dans le chapitre " Génomique comparative "  : … La détermination de la séquence complète du génome de Mycobacterium leprae, qui a été publiée en février 2001 (S. T. Cole et al, « Massive Gene decay in the leprosy bacillus 2001 », in Nature, no 409, pp. 1007-1011, 2001), devrait permettre d'y voir un peu plus clair dans les propriétés… Lire la suite
32.  NUCLÉIQUES ACIDES

Écrit par : Jacques KRUHEthel MOUSTACCHIMichel PRIVAT DE GARILHEAlain SARASIN

Dans le chapitre "Le code génétique"  : … que pour les gènes codant pour les protéines. Cela signifie que l'on a montré comment la séquence des nucléotides de l'ADN contenu dans un gène pouvait déterminer la séquence des acides aminés contenus dans la protéine codée par le gène. C'est le problème du code génétique. Le problème a été d'abord étudié par F. Crick qui a montré que trois… Lire la suite
33.  PCR (polymerase chain reaction) ou AMPLIFICATION EN CHAÎNE PAR POLYMÉRASE

Écrit par : Véronique BARRIEL

Dans le chapitre "Détermination des séquences d'ADN : l'explosion de la génomique"  : … La plus connue des applications de la PCR est le séquençage des molécules d'ADN, c'est-à-dire la détermination de la succession des nucléotides qui les composent, source d'une quantité considérable d'informations en biologie… Lire la suite
34.  PHYLOGÉNOMIQUE

Écrit par : Gabriel GACHELIN

Dans le chapitre "De la phylogénie à la phylogénétique moléculaire"  : … adénine, T pour thymine, C pour cytosine et G pour guanine). Ces lettres sont alignées en séquences qui dictent la structure des molécules pour lesquelles elles codent et qui, elles, participent à la construction des caractères. Le pari de ce type de phylogénie (ou phylogénétique), dite alors moléculaire, est d'utiliser comme caractères dans une… Lire la suite
35.  POLARITÉ, biologie

Écrit par : Didier LAVERGNE

La polarité est inhérente au vivant. Elle en traduit le besoin d'ordre ou, plus exactement, elle révèle qu'il tend vers une ordonnance intrinsèque… Lire la suite
36.  POLYMORPHISME, biologie

Écrit par : Maxime LAMOTTEPhilippe L'HÉRITIERÉtienne PATINLluis QUINTANA-MURCI

Dans le chapitre "Polymorphisme et génétique"  : … Ces polymorphismes peuvent être de plusieurs types. Ils peuvent correspondre soit à un changement de séquence nucléotidique (par exemple, A devient G, C ou T), auquel cas on parle de SNP (single nucleotide polymorphism) ; soit à une variation en nombre de répétitions d'une séquence répétée de taille variable (entre 2 et 500 000… Lire la suite
37.  PROGRAMME GÉNÉTIQUE

Écrit par : Corinne ABBADIE

Dans le chapitre "L'ambiguïté de la notion de programme"  : … la myopathie de Duchenne est l'inactivation, après insertion, du gène de la dystrophine. Les transposons et rétrotransposons sont des séquences fortement répétées. De ce fait, ils permettent des événements de recombinaison entre chromosomes non homologues. Ainsi s'explique la stérilité mâle XX, dans laquelle une partie du chromosome Y a été… Lire la suite
38.  PROTÉINES

Écrit par : Yves BRIANDPhilippe BRIONRené LAFONTJean-Claude MEUNIERPierre VIGNAIS

ADN (acide désoxyribonucléique) des chromosomes. Cet ADN est lui-même constitué d'un assemblage séquentiellement agencé d'unités appelées nucléotides contenant 4 bases azotées différentes. L'ADN sera tout d'abord transcrit en ARN messager et ce dernier sera « lu » dans le cytoplasme d'une cellule au cours d'un processus de «… Lire la suite
39.  PROTÉINES INFORMATIONNELLES

Écrit par : Patrick FORTERRE

Depuis le premier séquençage complet du génome d'un organisme cellulaire (la bactérie Haemophilus influenzae), en 1996, les patrimoines génétiques de plus de cinquante micro-organismes, de trois animaux et d'une plante ont été décryptés. La comparaison de tous ces génomes a confirmé la division du monde vivant en trois domaines… Lire la suite
40.  RÉGULATIONS BIOCHIMIQUES

Écrit par : Jacques KRUH

de celui-ci prend naissance une molécule d'acide ribonucléique ou ARN messager, qui copie la séquence nucléotidique du gène correspondant, selon un mécanisme qualifié de transcription. L'ARN messager est donc porteur d'une information génétique calquée sur celle de l'ADN ; elle est constituée d'une suite de triplets… Lire la suite
41.  SANGER FREDERICK (1918-2013)

Écrit par : Georges BRAMUniversalis

Sanger va développer ses recherches pour mettre au point une méthode de détermination des séquences des bases nucléotidiques dans l’ADN. Il met au point des méthodes plus simples que les méthodes de clivage chimique de l’ADN en fragments qui prévalaient jusque-là, lui permettant de travailler plus rapidement et sur de plus petites quantités de… Lire la suite
42.  SÉQUENÇAGE D'ADN

Écrit par : Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS

Dès son entrée à l'université de Cambridge en 1940, le Britannique Frederick Sanger se passionne pour la structure des macromolécules. En 1955, il publie la première séquence protéique, celle de l'insuline, qui lui vaut le prix Nobel de chimie en 1958. Il se tourne ensuite vers le séquençage des… Lire la suite
43.  SÉQUENÇAGE D'ADN - (repères chronologiques)

Écrit par : Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS

1977Séquençage, par Frederick Sanger, du premier génome, celui d'un virus bactérien (phi X174… Lire la suite
44.  SÉQUENÇAGE DU GÉNOME HUMAIN

Écrit par : Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS

Le 12 février 2001, les revues scientifiques Nature et Science publient la séquence quasi complète des 3 milliards de bases du génome humain. Cette double publication conclut par un ex aequo la compétition entre un consortium international de laboratoires publics, qui a entamé ses travaux au début des années… Lire la suite
45.  VARIATION, biologie

Écrit par : Jean GÉNERMONT

Dans le chapitre "Déterminations précises de séquences"  : … Comme on vient de le voir, certains traits des variations des séquences de l'ADN peuvent être révélées sans faire appel aux techniques lourdes du séquençage systématique. Celles-ci ont néanmoins apporté d'importants progrès des connaissances sur la variation génétique… Lire la suite
46.  VIROLOGIE

Écrit par : Sophie ALAINMichel BARMEFrançois DENISLéon HIRTH

Dans le chapitre "Mise en évidence des virus"  : … La recherche de séquences génomiques spécifiques de telle ou telle espèce virale est possible avec les techniques d'hybridation à l'aide de sondes chaudes ou froides qui sont relativement peu sensibles et utilisées quand les charges virales sont élevées (virus de l'hépatite B, papillomavirus...).… Lire la suite
47.  VIRUS

Écrit par : Vincent BARGOIN

Dans le chapitre "Les virus tumorigènes"  : … pour en faire des oncogènes. Le mécanisme d'amplification peut être de deux sortes : soit une séquence provirale qui comporte un promoteur de transcription se juxtapose à un proto-oncogène cellulaire, pour en amplifier l'expression par simple effet positionnel – effet dit de cis-activation ; soit une protéine de régulation virale, codée par le… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.