BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SALINITÉ

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  ARAL MER D'

Écrit par : UniversalisYves GAUTIER

Dans le chapitre "Histoire contemporaine"  : … la fin des années 1980, la mer d'Aral avait perdu près des deux tiers de son volume d'eau. Le taux de sel et de minéraux contenus dans le lac avait considérablement augmenté, rendant l'eau impropre à la consommation. Le taux de salinité moyen est passé de 9 p. 1 000 en 1960 à 30 p. 1000 en 2002 (il peut atteindre de 150 à 200 p. 1000 dans les eaux… Lire la suite
2.  ATLANTIQUE OCÉAN

Écrit par : Jean-Pierre PINOT

Dans le chapitre "Climat et hydrologie"  : … sont déviées vers leur gauche. Longeant la côte sous le nom de courant du Brésil, elles subissent, sous un climat encore chaud, mais sec, une évaporation intense qui les refroidit un peu, mais surtout accroît leur salinité jusque vers 37 p. 1 000, d'autant que seuls de petits fleuves côtiers se jettent ici dans l'Atlantique… Lire la suite
3.  BALTIQUE MER

Écrit par : Jean-Pierre PINOT

Dans le chapitre "Hydrologie et biologie"  : … Ces eaux douces et légères restent en surface, et se mêlent peu aux eaux salées qui franchissent les détroits en profondeur. Aussi la salinité de surface est-elle partout inférieure à 10 p. 1 000, tandis qu'en profondeur l'eau est plus salée… Lire la suite
4.  BATHYSONDE

Écrit par : Pascale DELECLUSE

(ou sonde C.T.D.), outil de base de l'océanographie, mesure la température (T), la conductivité (C), qui informe sur la salinité ambiante, et parfois le taux d'oxygène dissous en fonction de la pression, que l'on interprète comme une profondeur (D pour depth). Sa technologie a considérablement évolué avec les progrès de l'électronique.… Lire la suite
5.  CARAÏBES - Mer des Caraïbes et golfe du Mexique

Écrit par : Jean-Pierre PINOT

Dans le chapitre "Hydrologie"  : … par une température légèrement supérieure à 4 0C et une salinité très proche de 35 p. 1 000, elle tapisse le fond des bassins caraïbes et du golfe du Mexique. L'eau antarctique intermédiaire, venue de la convergence antarctique, forme l'essentiel des entrées profondes ; caractérisée par un minimum de salinité (environ 34,7 p… Lire la suite
6.  CASPIENNE MER

Écrit par : UniversalisAleksï Nilovitch KOSAREVOleg Konstantinovitch LEONTIEVLewis OWEN

Dans le chapitre "L'hydrologie"  : … La salinité de la Caspienne est en moyenne d'environ 12,8 p. 1 000, soit trois fois moins que celle des océans, mais elle varie de 1 p. 1 000 à l'embouchure de la Volga à 200 p. 1 000 dans le golfe de Kara-Bogaz, où l'évaporation est intense. En haute mer, les taux de salinité sont notablement uniformes. Entre la surface et le fond, ils n'… Lire la suite
7.  CELTIQUE MER

Écrit par : Jean-Pierre PINOT

Dans le chapitre "Hydrologie"  : … En hiver, la salinité est la même sur toute l'épaisseur de la tranche d'eau, avec des variations régionales. En été, une stratification analogue à celle des températures s'établit, l'eau de surface étant sensiblement moins salée… Lire la suite
8.  CHANGEMENT CLIMATIQUE

Écrit par : Robert KANDEL

Dans le chapitre " Le rôle de l'eau "  : … réchauffement n'est qu'une phase d'une oscillation devant prochainement s'inverser, mais de telles oscillations peuvent soit exagérer, soit masquer partiellement la tendance à long terme. Certains chercheurs estiment par ailleurs que le réchauffement se manifestera en partie en augmentant l'amplitude ou la fréquence de ces oscillations naturelles.… Lire la suite
9.  DELTAS

Écrit par : Gilbert BELLAICHE

Dans le chapitre "Les deltas continentaux"  : … colloïdales en suspension puis de leur dépôt sous forme d'argile. Les contrastes de salinité entre le cours d'eau et le bassin de réception conditionnent également la forme primaire des accumulations deltaïques ; en effet, ils impliquent des différences de densité et régissent de ce fait, au même titre que la température et la turbidité, la… Lire la suite
10.  EAU - Dessalement de l'eau de mer

Écrit par : Cyrille GOMELLABernard LEGUBE

Dans le chapitre "Le problème thermodynamique"  : … soit à des eaux provenant des océans et des mers, soit à des eaux saumâtres (eaux de nappes ou de lagunes). La salinité des océans et des mers ouvertes varie légèrement autour d'une composition moyenne (tabl. 1). Les mers fermées ont une salinité plus faible ou plus élevée suivant l'intensité de l'évaporation et la nature des eaux de rivières… Lire la suite
11.  INDIEN OCÉAN

Écrit par : UniversalisJean-Pierre PINOT

Dans le chapitre "Hydrologie Températures et salinités de surface"  : … La répartition zonale des salinités est très contrastée à l'est de l'océan : en toue saison, un maximum (supérieur à 36 p. 1 000) est installé vers 300 sud à l'ouest de l'Australie, alors qu'au large de Java et de Sumatra les eaux superficielles sont fortement dessalées (à moins de 34 p. 1 000) par les fortes pluies… Lire la suite
12.  LACS

Écrit par : Bernard DUSSART

Dans le chapitre "Lagunes"  : … vents locaux, précipitations et apports continentaux qui, progressivement, en font soit un milieu en voie de dessalure, soit au contraire en sursalure continue suivant l'importance de l'évaporation. Oxygène et pH sont déterminés par la végétation de fond (quand il y en a), tandis que phosphore et silice sont davantage influencés par le plancton… Lire la suite
13.  LITTORAL MARITIME

Écrit par : Jean-Marie PÉRÈS

Dans le chapitre "Diversité des peuplements benthiques du système phytal"  : … Un autre facteur édaphique important est la teneur en sel de l'eau au voisinage immédiat du fond. Dans les eaux dites saumâtres où elle est assez faible (de l'ordre de 15 à 25 p. 1 000, au lieu des 35 à 38 p. 1 000 pour les eaux de salinité normale), un certain nombre d'espèces disparaissent, celles qui subsistent présentant, en revanche, un… Lire la suite
14.  MANGROVES

Écrit par : Frédéric BALTZERGeorges MANGENOTGeneviève TERMIERHenri TERMIER

Dans le chapitre "Écologie et paléoécologie"  : … ou le fond vaseux, la mangrove s'étage aussi le long des estuaires selon un gradient de salinité, partant d'une mer presque normale à salinité de 22 à 24 p. 1 000, on peut la suivre, depuis les Rhizophoracées du front de mer, à travers une zone euryhaline à Avicennia qui subit des alternatives de dessalure et de sursalure jusqu'… Lire la suite
15.  MÉDITERRANÉE MER

Écrit par : Jean AUBOUINFrançois DOUMENGEMichel DURAND-DELGAUniversalis

Dans le chapitre "Masses d'eau et courants"  : … Les échanges hydrologiques externes et les influences climatiques refroidissant les côtes nord et élevant la température et la salinité dans le bassin oriental différencient les masses d'eau… Lire la suite
16.  MILIEU, écologie

Écrit par : Cesare F. SACCHI

Dans le chapitre "L'eau"  : … En milieu marin, par exemple, la salinité représente en mer ouverte, par sa constance, l'un des principaux facteurs de stabilité de l'environnement ; elles est plus ou moins variable près de la côte, à cause surtout des apports continentaux d'eau douce ; elle est très variable dans les milieux saumâtres : lagunes, estuaires, étangs côtiers. Les… Lire la suite
17.  MILIEU INTÉRIEUR

Écrit par : Jean-Paul TRUCHOT

Dans le chapitre "Animaux euryhalins"  : … Alors que certains organismes, marins ou d'eau douce, ne peuvent survivre qu'en milieu de salinité stable (sténohalins), d'autres, dits euryhalins, sont plus ou moins tolérants aux fluctuations de la teneur en sels de leur environnement. L'euryhalinité existe à un degré plus ou moins important chez beaucoup d'espèces aquatiques et culmine chez les… Lire la suite
18.  MODÉLISATION ET PRÉVISION OCÉANOGRAPHIQUES

Écrit par : Pascale DELECLUSE

Dans le chapitre "L'instrumentation développée à partir d'un navire."  : … informations sur le comportement de l'océan, la densité des observations réduisant les problèmes d'incertitude et de précision rencontrés. Depuis 1992, la sonde largable peut être équipée d'un capteur de conductivité (à partir de laquelle est calculée la salinité), mais celui-ci reste coûteux, et la mesure délicate à obtenir… Lire la suite
19.  MORTE MER

Écrit par : Universalis

Dans le chapitre "Une salinité exceptionnelle"  : … Les eaux de la mer Morte présentent une salinité extrêmement élevée, et la concentration en sel augmente en profondeur. Il existe en effet deux masses d'eau différentes dans le lac. Jusqu'à 40 mètres de profondeur, la température varie entre 19 et 37 0C, la salinité est légèrement inférieure à 300… Lire la suite
20.  NARVAL

Écrit par : Jean-Louis HARTENBERGER

Dans le chapitre "Les différentes fonctions attribuées à la défense des narvals"  : … Un groupe de chercheurs, qui étudie les narvals depuis le début des années 2000, a démontré en 2014 que cette défense cache une véritable sonde chimique qui renseigne le cétacé sur le taux de salinité et la température des eaux arctiques qu’il fréquente… Lire la suite
21.  NOIRE MER

Écrit par : Luch Mikhaylovich FOMINYves GAUTIERVladimir Petrovich GONCHAROVAleksï Nilovitch KOSAREV

Dans le chapitre "Hydrologie"  : … La salinité des eaux de surface en pleine mer s'élève en moyenne à 17 ou 18 parts pour 1 000, soit environ la moitié de celle des océans. Le niveau augmente nettement, jusqu'à 21 parts pour 1 000, entre 50 et 150 mètres de profondeur, avant de descendre de façon plus progressive. Les eaux les plus profondes de la mer Noire (en deçà de 400 m) se… Lire la suite
22.  NORD MER DU

Écrit par : Alain PERRODONJean-Pierre PINOT

Dans le chapitre "Salinités et températures"  : … en entre aussi, en quantité dix fois moindre, et surtout en hiver, par le pas de Calais. Au printemps et en été, des eaux dessalées parviennent dans le Skagerrak et en baie Allemande. Les eaux océaniques forment deux langues salées dont chacune longe le littoral situé à sa droite, encerclant un tourbillon sénestrogyre complexe centré sur le Dogger… Lire la suite
23.  OCÉAN ET MERS (Eaux marines) - Propriétés

Écrit par : Jean-Marie PÉRÈS

Dans le chapitre "Température"  : … Lorsque la température de l'eau de mer descend au-dessous du point de congélation, lequel est d'autant plus bas que la salinité est plus forte (— 1,7 0C pour S = 35 p. 1 000), il y a formation de glace de mer. La solubilité des sels dans la glace est faible, de sorte que la congélation de l'eau de mer aboutit, d'une part à former… Lire la suite
24.  OCÉAN ET MERS (Eaux marines) - Mouvements

Écrit par : Jean-Marie PÉRÈS

Dans le chapitre "Différences de densité"  : … Lorsqu'elles sont en grandes masses, les eaux de densités et de salinité différentes ne se mélangent pas ; si elles se trouvent en contact, la plus dense tend à passer au-dessous de celle dont la densité est moindre. Ces forces dites thermohalines (car liées à la température et à la salinité) jouent un rôle particulièrement important dans la… Lire la suite
25.  OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie dans les grandes profondeurs

Écrit par : Lucien LAUBIER

Dans le chapitre " La vie dans les grandes profondeurs"  : … CH4. En effet, dans les grandes profondeurs, la base de la pyramide alimentaire est constituée par le matériel organique particulaire provenant de la couche éclairée de surface : débris de cadavres d'animaux, notamment de grands animaux comme les cétacés, et, surtout pelotes fécales constituées d' Lire la suite
26.  OSMORÉGULATION

Écrit par : Brahim LAHLOU

Dans le chapitre "Types d'osmorégulation"  : … sont adaptés à un seul milieu et ne supportent en général que de faibles variations de la salinité externe. En revanche, les euryhalins résistent à de larges variations ; les plus caractéristiques sont les migrateurs, tels que l'anguille, le saumon et certains crabes, qui peuvent passer alternativement de l'eau douce à l'eau de… Lire la suite
27.  PACIFIQUE OCÉAN

Écrit par : Jean FRANCHETEAU

Dans le chapitre "Circulation"  : … à 1,027), une température variant entre 12 et 30 0C et une salinité variant entre 34 et 37,5 p. 1 000. Elle surmonte des eaux intermédiaires et profondes plus denses (densité supérieure à 1,027) et avec une gamme plus limitée de température potentielle (de − 1 à + 5 0C) et de salinité (de 34,4 à 35,0 p. 1 000). Cette… Lire la suite
28.  ROUGE MER

Écrit par : Colette DUBOISUniversalisJean-Pierre PINOT

Dans le chapitre "Hydrologie"  : … qui s'effectuent en surface, sont relativement modestes, alors que la mer Rouge ne reçoit pratiquement aucun fleuve et fort peu de précipitations. Il en résulte une salinité élevée, qui est, en surface, de 38 0/00 en hiver et de 39 0/00 en été dès la sortie nord des détroits, et augmente vers le nord, surtout en été, jusqu'à atteindre… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.