BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SABA ROYAUME DE

Royaume (Saba est le terme grec ou latin correspondant à l'hébreu Shéba) connu d'abord par l'Ancien Testament comme l'un des plus célèbres de l'Arabie méridionale. La Bible mentionne les Sabéens comme des fournisseurs d'encens, d'épices, d'or et de pierres précieuses (I Rois, x, 1-3 ; Is., lx, 6 ; Ps., LXXII, 15, etc.). La généalogie sacerdotale (P) de la Genèse (xxv), reconnaissant la parenté des divers groupes nomades avec Israël, fait remonter jusqu'à Abraham, parmi beaucoup d'autres, les gens de Saba aussi bien que les descendants d'Israël. On trouve dans le premier livre des Rois (x, 1-13) le passage fameux qui rapporte la visite de la reine de Saba au roi Salomon.

L'archéologie et une abondante épigraphie (l'Arabie du Sud a été connue à partir des célèbres expéditions de Carsten Niebuhr, 1761-1764) ont permis d'établir qu'avant ~ 800, Saba, comme d'autres groupes voisins, était un État bien établi. Des installations citadines y existaient à la fin du ~ IIe millénaire ; et l'usage de l'écriture sud-arabique remonte au moins au ~ xe siècle. Les inscriptions sabéennes du ~ viiie siècle (les plus anciennes que l'on possède) font ressortir un état de civilisation avancé.

Saba avait à l'origine un gouvernement religieux, qui se maintint probablement jusque vers la fin du ~ ve siècle, tandis que la capitale du royaume avait été fixée à Maryab (plus tard Mareb) ; un énorme barrage d'irrigation avait été construit sur le fleuve Adhanat. Vint ensuite un gouvernement laïc, de type oligarchique, avec quelques grandes familles de militaires et de propriétaires. Puis Saba eut des rois, sous lesquels sa puissance s'étendit (colonies en Éthiopie, absorption du royaume minéen). Au iiie siècle, les Sabéens avaient unifié l'Arabie du Sud en un État très fort. Mais, dès le ive siècle, les crises ne cessèrent de se multiplier : invasions successives (abyssines, persanes puis musulmanes), luttes religieuses (rivalités entre christianisme et judaïsme) et difficultés économiques (caravanes concurrencées par la navigation ; rupture du barrage de Mareb en 542) furent la cause du déclin, puis de la fin du royaume de Saba.

André PAUL

Pour citer cet article

André PAUL, « SABA ROYAUME DE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-de-saba/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« SABA ROYAUME DE » est également traité dans :

ARABIE

Écrit par :  UniversalisRobert MANTRANMaxime RODINSON

Dans le chapitre "L'Arabie du Sud et sa civilisation"  : …  ixe siècle avant J.-C., parle d'une reine de Saba qui aurait rendu visite à Salomon. Les gens de Saba ainsi que des tribus arabes du Nord envoient des chameaux et « toutes sortes de plantes odoriférantes » en tribut à Tiglatpilesar III, roi d'Assyrie (745-727). En 715 et en 685, les rois assyriens reçoivent… Lire la suite
ÉTHIOPIE

Écrit par :  Jean CHAVAILLONJean DORESSEUniversalisÉloi FICQUETAlain GASCONJean LECLANTHervé LEGRANDJacqueline PIRENNER. SCHNEIDER

Dans le chapitre "Genres littéraires"  : …  de la dynastie éthiopienne. La partie centrale relate le voyage que fit Makeda, reine de Saba, c'est-à-dire d'Éthiopie, pour se rendre auprès de Salomon, la naissance de Ménélik, leur fils qui, lui-même, se rendit auprès de son père, à Jérusalem. De là, il partit pour l'Éthiopie, emmenant secrètement l'arche d'alliance. À côté de ce récit s'… Lire la suite
FALACHAS

Écrit par :  Vittorio MORABITO

Dans le chapitre "Des origines entre légende et histoire"  : …  au roi Salomon (972 env.-env. 932 av. J.-C.) et à la séduction déployée par la reine de Saba pour expliquer l'origine des dynasties et l'ensemble historico-culturel de l'Éthiopie. Une incertitude pèse sur l'identification de la reine et aussi sur celle de la ville et du royaume qui portent le même nom, Saba. Une théorie a placé les trois dans l'… Lire la suite
ROUGE MER

Écrit par :  Colette DUBOISUniversalisJean-Pierre PINOT

Dans le chapitre "De l'Antiquité à la période ottomane"  : …  qui commandent l'entrée méridionale de Bab el-Mandeb, le pays de Pount mais aussi le royaume de Saba, producteur de résines (encens, myrrhe) recherchées pour les rites funéraires, redistributeur de denrées africaines et asiatiques, si elle souhaite mettre en valeur sa position de carrefour entre Méditerranée et mer Rouge,… Lire la suite
SABA REINE DE (-Xe s.)

Écrit par :  Universalis

Selon les traditions juive et musulmane, la reine du royaume de Saba, dans le sud-ouest de l'Arabie, aurait vécu vers le xe siècle avant J.-C. Dans le récit biblique de la vie du roi Salomon (I Rois, x, 1-13), la reine de Saba rend… Lire la suite
YÉMEN

Écrit par :  Laurent BONNEFOYAndré BOURGEYSerge CLEUZIOU

Dans le chapitre "Une histoire commune"  : …  Bassin méditerranéen. Dans cette Arabie Heureuse, plusieurs royaumes coexistaient. Par exemple, le royaume d'Hadramaout, constitué aux alentours du ve siècle avant J.-C. et qui demeura prospère durant huit siècles, avait Shabwa pour capitale. Mais le plus connu de ces royaumes fut celui de Saba, qui réussit même à étendre son influence en Afrique… Lire la suite

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.