BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ROTATION DE LA TERRE

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  ASTROMÉTRIE

Écrit par : Jean KOVALEVSKY

Dans le chapitre "Sphère locale, sphère céleste"  : … au zénith Z, et le point diamétralement opposé au zénith est le nadir N. Par suite du mouvement de *rotation de la Terre, les astres ne sont pas fixes sur la sphère locale au cours de la journée. Pour représenter ce mouvement diurne, on suppose l'existence d'une autre sphère, la sphère céleste, qui tourne en glissant sur la sphère locale. Cette… Lire la suite
2.  ASTRONOMIE

Écrit par : James LEQUEUX

Dans le chapitre "L'école d'Athènes"  : … est franchi par Héraclide du Pont (~ 388 env.-env. ~ 315), qui a le premier l'idée de faire *tourner la Terre sur elle-même pour expliquer le mouvement des étoiles. C'était une hypothèse entièrement nouvelle, comparable en importance à celle de la sphéricité de la Terre. Il semble que l'on doive également à Héraclide une autre idée, géniale… Lire la suite
3.  GÉODÉSIE

Écrit par : Anny CAZENAVEPascal WILLIS

Dans le chapitre "Rotation de la Terre et mouvement du pôle"  : … Toute mesure de *rotation de la Terre fait appel à un repère de référence terrestre et à un repère de référence céleste. Le premier permet de définir la position de l'axe de rotation de la Terre par rapport à la croûte terrestre, tandis que le second permet de définir la position de l'axe de rotation de la Terre dans l'espace, ainsi que l'… Lire la suite
4.  HIPPARQUE DÉCOUVRE LA PRÉCESSION DES ÉQUINOXES

Écrit par : James LEQUEUX

…  dérive une valeur égale à 46 secondes d'angle par an, très proche de la dérive réelle (50,29). *C'est Newton qui fournira la théorie de la précession dans ses Principia mathematica (1687) : l'axe de rotation de la Terre décrit en 25 800 ans environ un cône de demi-angle au sommet égal à 230 27' ; il en résulte une rotation… Lire la suite
5.  LUNE

Écrit par : Pierre THOMAS

Dans le chapitre " Caractéristiques physiques et astronomiques"  : … un système isolé, son moment cinétique ne peut qu'être constant ; la diminution de la vitesse de *rotation de la Terre doit être compensée par une augmentation du moment d'inertie du système Terre-Lune, donc par l'éloignement de la Lune. On possède des preuves géologiques de la variation de la vitesse de rotation de la Terre et de l'éloignement… Lire la suite
6.  MARÉES

Écrit par : Françoise COMBESAndré GOUGENHEIMChristian LE PROVOSTJean-Paul ZAHN

Dans le chapitre "Les cycles de la marée"  : … permet de comprendre pourquoi on observe généralement deux marées par jour (rythme semi-diurne). *La Terre tourne sur elle-même en vingt-quatre heures : chacun de ses points passe ainsi successivement dans la direction de l'astre (pleine mer), à 900 (basse mer), à l'opposé (pleine mer), puis à 2700 (basse mer), avant de se… Lire la suite
7.  MÉCANIQUE CÉLESTE

Écrit par : Bruno MORANDO

Dans le chapitre "Mouvement d'un astre autour de son centre de gravité"  : … Cette étude est particulièrement intéressante pour la Terre, dont la *rotation est à l'origine de la définition de l'échelle de temps dite temps universel. La Terre étant considérée comme un corps solide, soit ABC ses moments d'inertie par rapport à trois axes rectangulaires ayant pour origine le centre de la… Lire la suite
8.  MILANKOVIĆ MILUTIN (1879-1958)

Écrit par : Yves GAUTIER

…  à terme du climat sont liées à des variations cycliques de trois paramètres orbitaux de la Terre.* Il s'agit d'abord de l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre (la nutation) qui passe de 220 à 240 tous les 41 000 ans (Milanković avait calculé 40 000 ans). Cet axe décrit un cône (mouvement de précession) qu'il parcourt… Lire la suite
9.  PRÉCESSION ET NUTATION

Écrit par : Jean KOVALEVSKY

Dans le chapitre "Détermination de la précession et de la nutation"  : … avec une excellente approximation, un repère fixe. La composante céleste du mouvement de *rotation de la Terre (cf. terre) est ainsi déterminée globalement, de façon continue, par les observations des quasars en radio-interférométrie à longue base (V.L.B.I.). Les valeurs ainsi obtenues sont publiées par le Service international… Lire la suite
10.  TERRE - La planète Terre

Écrit par : Jean AUBOUINJean KOVALEVSKYEvry SCHATZMAN

Dans le chapitre "Caractéristiques orbitales"  : … juillet (aphélie) ; sa vitesse orbitale s'échelonne entre 28,084 et 31,028 kilomètres par seconde. *La Terre tourne sur elle-même en 23 heures 56 minutes et 4 secondes, selon un axe incliné de 230 27′ sur le plan de l'écliptique, ce qui conduit à une variation considérable de l'ensoleillement en un endroit donné, définissant les saisons… Lire la suite
11.  TURBULENCE

Écrit par : Fabien ANSELMETMichel COANTICGérard TAVERA

Dans le chapitre "Les facteurs essentiels"  : … verticaux et les échanges correspondants sont particulièrement favorisés, se développe. –* La rotation terrestre, à l'origine de la force de Coriolis, qui domine les mouvements de grandes échelles dont le nombre de Rossby est petit : la Terre est une planète « en rotation rapide ». Dans les enveloppes fluides, les mouvements… Lire la suite
12.  VENTS

Écrit par : Jean BESSEMOULINRené CHABOUDJean-Pierre LABARTHE

Dans le chapitre " La nature du vent"  : … le vent qui souffle des zones de hautes pressions vers les zones de basses pressions. Du fait de la *rotation de la Terre sur elle-même, tout mouvement dans l'hémisphère Nord a tendance à être dévié vers la droite. L'existence de cette « force déviante » a été mise en évidence par le mathématicien français Gaspard Gustave Coriolis (1792-1843). Cette… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.