BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ROME ET EMPIRE ROMAIN La République

1.  Les institutions

  L'établissement de la République

Le récit que fait l'annalistique de l'établissement de la République est artificiel et tendancieux ; il faut en suivre le cours pour tenter de retrouver la réalité qu'il cache. Un des fils de Tarquin le Superbe s'éprend d'une matrone vertueuse, Lucrèce, femme de Tarquin Collatin. Ne pouvant réduire sa résistance, il la viole et Lucrèce se suicide. Le peuple romain se soulève sous la direction de Junius Brutus et les Tarquins doivent se résoudre à l'exil. L'assemblée du peuple, groupée par centuries, nomme les deux premiers consuls de la République, Junius Brutus et Tarquin Collatin, que remplace bientôt P. Valerius. Suivant la chronologie de Varron, ces événements décisifs eurent lieu en l'année 509 avant J.-C. Le roi de Chiusi, Porsenna, vient en aide aux tyrans expulsés et marche sur Rome. Deux épisodes héroïques, ceux d' Horatius Coclès et de P.  Mucius Scaevola, frappent l'esprit de Porsenna qui accepte de conclure la paix avec Rome. L'armée de la ville latine d'Aricie et les troupes de la ville grecque de Cumes participent à la lutte contre l'armée de Porsenna.

Toute cette tradition est romancée et destinée à exalter les vertus romaines, qui jouent un rôle décisif lors de l'expulsion des Étrusques. En fait, ce départ ne s'est pas fait d'un seul coup et semble se placer plus tard que ne le veut la tradition. L'activité religieuse, édilitaire, économique de Rome persiste, égale à elle-même, jusqu'aux alentours de 480-470 avant notre ère, et les chefs étrusques ne l'abandonnent définitivement que vers cette date. Pourquoi celle-ci a-t-elle été remontée si sensiblement dans le temps ? Une exigence de la conscience nationale romaine semble en donner la raison. La seule base sûre de la chronologie de cette période est la dédicace du temple de Jupiter Capitolin, qui se situe le 13 septembre 509. Or le temple Capitolin a été le sanctuaire majeur de Rome, le symbole et le garant de sa puissance. Construit par les tyrans étrusques, il fallait au moins que sa dédicace fût romaine. Ainsi, en quelque sorte, l'honneur serait sauf. L'annalistiqu[...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  16 pages…

 

Pour citer cet article

BLOCH, « ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-republique/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« ROME ET EMPIRE ROMAIN » est également traité dans :

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Les origines
ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire
ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'Antiquité tardive
ROME ET EMPIRE ROMAIN - La religion romaine
ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'art romain
ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'artisanat sous l'Empire
ROME ET EMPIRE ROMAIN - Rome et la pensée grecque
CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

Afficher la liste complète (8 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.