BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PARK ROBERT EZRA (1864-1944)

Si William I. Thomas doit être considéré comme le fondateur de l'école sociologique de Chicago, c'est Robert Park qui en devient la figure la plus marquante au cours des années 1920. Ce dernier n'entre pourtant à l'université de Chicago qu'à l'âge de quarante-neuf ans, après un parcours mouvementé. D'abord journaliste pendant une dizaine d'années, il est ensuite l'élève de William James à Harvard, puis de Georg Simmel à Berlin. De retour aux États-Unis, il prend une part active au débat sur les relations raciales et devient l'assistant du leader noir Booker Washington. Le problème des minorités ethniques demeurera l'un des thèmes majeurs de son œuvre sociologique, et sa vision du monde urbain porte la marque des multiples expériences qu'il a accumulées à la faveur de ses enquêtes-reportages.

Deux ans après son arrivée à l'université de Chicago, Park publie en 1915 son premier article (La Ville. Propositions de recherche sur le comportement humain en milieu urbain). Ce texte célèbre définit les grandes orientations théoriques et le programme scientifique de ce qui deviendra très vite l'« école » de l'écologie humaine. « Laboratoire social » par excellence, la ville est pour Park l'objet d'étude privilégié du sociologue. En continuité plutôt qu'en rupture avec le travail du journaliste, les enquêtes ethnographiques doivent être multipliées pour en saisir l'infinie diversité. Simultanément, l'intelligence de ses principes d'organisation appelle une approche de type écologique, sur le modèle de l'écologie naturelle qui étudie les relations entre les différentes espèces animales et végétales présentes sur un même territoire. L'intention de Park est en effet de saisir dans toute leur complexité les rapports que les citadins entretiennent avec un milieu à la fois matériel et humain qu'ils ont eux-mêmes façonné, et qui se transforme en permanence.

Communauté humaine élargie qui se nourrit en permanence de nouveaux apports, la ville « est à l'homme civilisé ce que la maison [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

Yves GRAFMEYER, « PARK ROBERT EZRA - (1864-1944)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-ezra-park/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« PARK ROBERT EZRA (1864-1944) » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE URBAINE

Écrit par :  Thierry BOISSIÈRE

Dans le chapitre "Les origines d’un regard singulier sur la ville : de « Berlin Großstadt » à Chicago, « ville mosaïque »"  : …  C’est cependant l’influence de Robert Ezra Park qui marquera le plus durablement le département, tant d’un point de vue méthodologique que théorique. Ancien journaliste de faits divers, docteur en philosophie, ancien assistant du réformiste noir Booker T. Washington et successeur de W. I. Thomas à la tête du département (… Lire la suite
ATTITUDE

Écrit par :  Raymond BOUDON

Dans le chapitre "Premières définitions"  : …  valeur ». Cette idée d'une liaison nécessaire entre attitude et valeur est reprise par Park. Mais ce dernier précise la définition en y ajoutant un certain nombre de propriétés : une attitude varie en intensité ; elle est fondée sur une expérience. La première propriété indique donc qu'une attitude est susceptible de degrés. La seconde est… Lire la suite
BURGESS ERNEST W. (1886-1966)

Écrit par :  Yves GRAFMEYER

Le sociologue Ernest Burgess est l'un des principaux représentants de l'école de l'écologie humaine qui s'est constituée au début du xxe siècle à l'université de Chicago. Né au Canada, Burgess passe sa jeunesse dans le Middle West et fait ses études supérieures à Chicago entre 1908 et 1913. Il y suit… Lire la suite
CHICAGO ÉCOLE DE, sociologie

Écrit par :  Christian TOPALOV

ceux qui se trouvèrent plus tard inclus dans la plupart des définitions de l'École : Robert E. Park (1864-1944) et Ernest W. Burgess (1886-1966), ne se considéraient pas comme formant une « école » avec leurs étudiants pourtant nombreux dans les années 1920, ni n'étaient considérés comme tels par leurs contemporains. Louis WirthLire la suite
INTÉGRATION, sociologie

Écrit par :  Gilles FERREOL

Simmel, le point de vue de l'« écologie urbaine », cher à l'école de Chicago, met pour sa part l'accent, comme nous y invite Robert Park dans un recueil d'articles publié à titre posthume et intitulé Race and Culture (1950), sur une perspective cyclique « qui tend partout à se répéter ». Quatre grandes étapes peuvent être distinguées : la… Lire la suite
INTERACTION, sciences humaines

Écrit par :  Pierre KAUFMANN

L'idée d'interaction n'est pas une notion de sens commun », écrivaient Park et Burgess en 1907, dans leur Introduction à la science de la sociologie ; « elle représente l'aboutissement d'une réflexion longuement développée par les êtres humains, dans leur inlassable effort pour résoudre l'antique paradoxe de… Lire la suite
SOCIOLOGIE - Histoire

Écrit par :  Michel LALLEMENT

Dans le chapitre "L'élan nord-américain"  : …  vivace aujourd'hui. Ancien journaliste titulaire d'un doctorat obtenu à Heidelberg, Robert Park a été l'un des premiers protagonistes à œuvrer en faveur du développement de la recherche sociologique à Chicago. Recruté en 1914 à l'âge de cinquante ans, Park contribue non seulement à la mise en place de programmes d'investigations empiriques mais il… Lire la suite
LA TRADITION DE CHICAGO (J.-M. Chapoulie)

Écrit par :  Bernard VALADE

ville de Chicago, et le niveau d'analyse celui des collectivités locales. À cette unité spatiale relativement réduite correspond la démarche ethnographique de Park, proche – traitement cartographique en moins – des enquêtes sur les classes populaires inspirées par le mouvement de réforme protestant de la fin du xixe siècle. À ce stade et… Lire la suite

Afficher la liste complète (8 références)

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.