BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

RITES FUNÉRAIRES

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  RITUEL FUNÉRAIRE ARISTOCRATIQUE (Grèce antique)

Écrit par : Bernard HOLTZMANN

Si les vestiges archéologiques de la vie sont souvent ténus et énigmatiques, ceux de la mort sont généralement nombreux et loquaces : l'apparence physique des hommes, leur statut social, leurs croyances, leur goût s'y révèlent ; aussi les tombes sont-elles la grande, parfois même la seule ressource de l'archéologie. Cela vaut également pour la… Lire la suite
2.  ABYDOS

Écrit par : Christiane M. ZIVIE-COCHE

Dans le chapitre "Histoire et mythe"  : … à y jouer Osiris. À l'origine, le dieu local était Khentamentyou, le chef des Occidentaux, autrement dit le dieu des morts, représenté sous la forme d'un chacal. Dès l'Ancien Empire, en particulier dans les Textes des Pyramides, on le trouve associé à Osiris, sans doute originaire du delta, mais dont la popularité allait se répandre à travers… Lire la suite
3.  AFRIQUE ROMAINE

Écrit par : Noureddine HARRAZIClaude NICOLET

Dans le chapitre "Les pratiques funéraires"  : … En l'absence d'études régionales systématiques, il est difficile de dresser un tableau crédible des pratiques et des rites funéraires qu'a connus l'Afrique du Nord à l'époque romaine. La nécropole de Draria et Achour dans la région d'Alger, par exemple, atteste le maintien de rites pré-romains quatre siècles après les premiers… Lire la suite
4.  AGNI

Écrit par : Jean VARENNE

Divinité de la religion védique qui personnifie le feu (en sanskrit, agni : feu). Plusieurs « éléments » naturels (l'eau, la terre, l'air, etc.) tiennent une place importante dans la mythologie et le culte védiques, conjointement avec des « objets » cosmiques (le Soleil, la Lune, les rivières) et des « puissances » quasi… Lire la suite
5.  ALFES ou ELFES

Écrit par : Régis BOYER

Malgré leur allure énigmatique, qui tient certainement à leur grande antiquité, les alfes (álfar) constituent un intéressant sujet d'étude pour l'historien de la religion germano-nordique ancienne. Les grands poèmes de l'Edda les mettent sur le même plan que les ases, et le dieu Vane… Lire la suite
6.  AMÉRINDIENS - Amérique centrale

Écrit par : UniversalisGeorgette SOUSTELLE

Dans le chapitre "Rites funéraires"  : … Les rites funéraires ont gardé un aspect païen dans certains groupes. Les Tarahumara et les Huichol offrent au mort trois fêtes successives, ces cérémonies formant un ensemble de mesures destinées à l'éloigner définitivement du monde des vivants. Les Tepehua s'efforcent également d'empêcher le retour du mort et les parents du défunt pratiquent des… Lire la suite
7.  ANCÊTRES CULTE DES

Écrit par : Mircea ELIADEUniversalis

Dans le chapitre "Religions archaïques"  : … et les chasseurs. On le rencontre, en revanche, en Mélanésie et dans certaines civilisations de type agricole. En Mélanésie, on érige en l'honneur de certains morts illustres des figures taillées en bois ; pourtant ces figures n'ont pas un caractère sacré. Aux Nouvelles-Hébrides, on façonne en bambou une représentation du chef décédé, qui est… Lire la suite
8.  ANTIQUITÉ - L'Antiquité tardive

Écrit par : Noël DUVAL

Dans le chapitre " Institutions et société"  : … Depuis le iiie siècle, dès avant la christianisation, l'inhumation remplace progressivement l'incinération, mais les tombes chrétiennes (en dehors des populations d'origine barbare qui gardent la tradition des « inhumations habillées » et des offrandes alimentaires) se distinguent par leur orientation… Lire la suite
9.  ANUBIS

Écrit par : UniversalisYvan KOENIG

Le dieu adopte la forme d’un canidé noir couché sur une chapelle ou ce qui en tient lieu, avec une bandelette autour du cou. Anubis prend aussi l’apparence d’un homme à tête de chien ou de chacal. Le nom du dieu, « Inpou », évoque un jeune chien. Anubis fut particulièrement adoré dans le dix-septième nome de la Haute-… Lire la suite
10.  APIS

Écrit par : UniversalisYvan KOENIG

Le culte du dieu égyptien Apis est attesté à une date très ancienne dans la ville de Memphis, dès la première dynastie thinite. Un taureau sacré memphite est aussi mentionné dans les Textes des pyramides. Il était représenté sous la forme d'un taureau qui devait… Lire la suite
11.  ARIÈS PHILIPPE (1914-1984)

Écrit par : Hervé KEMPF

1977 de L'Homme devant la mort. Autrefois, la mort était familière, ritualisée ; elle appartenait à l'ordre de la nature et faisait partie des événements courants de la vie sociale. Progressivement, elle change : individualisée, elle n'est plus un rite collectif ; exaltée et dramatisée, elle devient une rupture. Au xx Lire la suite
12.  ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - La formation des États indianisés

Écrit par : Janice STARGARDT

Dans le chapitre "Les grandes villes pyues"  : … la réalisation intégrale échappe vraisemblablement à la technologie des artisans locaux. Encore plus frappant est le fait que tous les monuments indianisés de Beikthano et de Halin, sauf deux, servaient aussi à la célébration de rites funéraires indigènes : ils comprennent de nombreuses urnes funéraires – jusqu'à quatre-vingts dans un monument –… Lire la suite
13.  BAHARIYA OASIS DE, Égypte

Écrit par : Françoise DUNANDRoger LICHTENBERG

Au moment de la découverte, les momies étaient placées sur des banquettes taillées dans les parois des chambres funéraires, à l'intérieur de sortes d'alcôves. Beaucoup sont dotées de masques-plastrons en cartonnage, faits de tissus de lin agglomérés et stuqués, tandis que d'autres corps sont simplement enveloppés de linceuls et de bandelettes.… Lire la suite
14.  BANTOU

Écrit par : Luc de HEUSCH

Dans le chapitre "La vie rituelle"  : … Ces rites obéissent à un code thermodynamique qui se trouve en rapport avec la conception même de la gestation comme cuisson intra-utérine. L'enfant demeure longtemps dans un dangereux état de chaleur, analogue à celui qui caractérise la maladie ; l'un et l'autre appellent un traitement rafraîchissant. Le traitement funéraire différentiel réservé… Lire la suite
15.  BIBLE - Bible et archéologie

Écrit par : Pierre BORDREUILArnaud SÉRANDOUR

Dans le chapitre "Les ossuaires"  : … rassemblés un an environ après l'inhumation primaire dans un caveau familial creusé dans le roc à la périphérie de Jérusalem. Cette coutume funéraire est bien attestée pour les familles aisées de Jérusalem. Elle s'est répandue durant l'époque du roi Hérode (41 av. J.-C. - 4 de l'ère chrétienne) et s'est perpétuée jusqu'au iie siècle de notre… Lire la suite
16.  CAMBODGE

Écrit par : Philippe DEVILLERSUniversalisManuelle FRANCKChristian LECHERVYSolange THIERRY

Dans le chapitre "Les Saoch"  : … C'est sans doute la pratique des funérailles qui différencie le plus les Saoch des Khmers : alors que ceux-ci incinèrent leurs morts, les Saoch les enterrent en effet dans un trou profond d'un mètre environ, sans cercueil ni tombeau, après les avoir lavés et leur avoir enduit la tête avec de l'huile de coco. Le trou, simplement recouvert de terre,… Lire la suite
17.  CANNIBALISME

Écrit par : Nicole SINDZINGREBernard THIS

Dans le chapitre "Cannibalisme et parenté"  : … un sacrifice au sens strict, destiné à apaiser l'âme d'un parent. Elle s'inscrit donc comme élément de rites funéraires. H. Clastres a montré, en outre, la pertinence, dans la pratique tupinamba, des règles d'alliance : les ennemis mangés étaient des alliés potentiels, car leurs femmes pouvaient être des épouses ; ainsi s'engageaient des… Lire la suite
18.  CARNAC ALIGNEMENTS DE

Écrit par : Paul QUENTEL

Les alignements de Carnac sont des ensembles de pierres dressées en lignes parallèles ; ils s'étendent sur plus de 4 kilomètres et comptent 2 934 menhirs ou pierres dressées (menhir signifie pierre longue). On en dénombre trois groupes successifs : les alignements du Ménec (1 170 menhirs), ceux de Kermario et ceux de Kerlescan. On a la quasi-… Lire la suite
19.  CATACOMBES

Écrit par : Philippe PERGOLA

Dans le chapitre "Origine et nature des catacombes"  : … Les premiers hypogées, et par la suite les grandes catacombes, se développèrent en fonction des limites de propriétés juridiquement établies et consacrées selon le droit funéraire romain. Les fossoyeurs (fossores), qui devinrent un corps spécialisé au ive siècle, étaient chargés du… Lire la suite
20.  CELTES

Écrit par : Christian-Joseph GUYONVARC'HPierre-Yves LAMBERTStéphane VERGER

Dans le chapitre "Les nouvelles régions laténiennes"  : … En Champagne, par exemple, les nécropoles tumulaires font très tôt place à des cimetières à inhumation en tombes plates. Les usages vestimentaires et l'équipement funéraire caractéristiques de l'époque laténienne font aussi leur apparition. Les femmes portent au cou un collier rigide en bronze, le torque, qui est fréquemment orné de motifs… Lire la suite
21.  CÉRÈS, religion romaine

Écrit par : Jean-Claude DUMONT

L'assimilation du panthéon romain au panthéon grec a fait confondre la Cérès latine avec Déméter et prêter à la première — personnalité divine sans histoire et sans visage — aventures et traits humains de la seconde. Pourtant, en dépit de cette hellénisation précoce et poussée, la déesse a conservé dans son culte ses… Lire la suite
22.  CHAMPS D'URNES CIVILISATION DES

Écrit par : Alain DUVAL

Définie par l'école archéologique allemande, la civilisation dite des « champs d'urnes » se caractérise par l'usage de la crémation et le dépôt des cendres du défunt dans des urnes rassemblées en de grandes nécropoles (d'où leur nom). Ce rite funéraire apparaît en Europe centrale à la fin de l'Âge du bronze moyen (soit au ~ xiii Lire la suite
23.  CHARON

Écrit par : Universalis

Dans la mythologie grecque, fils de l'Érèbe et de la Nuit. Charon, le nocher des Enfers, avait pour tâche de faire traverser les marais de l'Achéron dans sa barque aux âmes des défunts qui avaient reçu une sépulture. En paiement, il prenait la pièce de monnaie placée dans la bouche des cadavres. Il… Lire la suite
24.  CHIBCHA ou MUISCA

Écrit par : Gérard REICHEL-DOLMATOFF

Dans le chapitre "Symboles et rites religieux"  : … En ce qui concerne les coutumes funéraires, on pratiquait la momification, avec extraction des viscères et application de résines, suivie parfois du fumage des cadavres. On pliait le corps dans la position fœtale et on l'enveloppait dans plusieurs couches de coton, pour le déposer ensuite dans une grotte. On a aussi découvert des sépultures où le… Lire la suite
25.  CHINOISE CIVILISATION - Les arts

Écrit par : Corinne DEBAINE-FRANCFORTDaisy LION-GOLDSCHMIDTMichel NURIDSANYMadeleine PAUL-DAVIDMichèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENSPierre RYCKMANSAlain THOTE

Dans le chapitre "Les jades de fouille"  : … Le rituel funéraire se complète au début des Han occidentaux (206 av. - 9 apr. J.-C.). Explorées en 1966 à Mancheng (Hebei), les sépultures du prince Liu Sheng (frère de l'empereur Wudi) et de son épouse Dou Wan ont permis d'observer l'influence de la croyance taoïste dans les qualités apotropaïques du jade grâce aux deux linceuls faits de… Lire la suite
26.  CRÈTE ANTIQUE

Écrit par : Jean-Claude POURSAT

Dans le chapitre "La Crète mycénienne"  : … apparaissent comme le signe de l'installation au pouvoir d'une dynastie mycénienne : une tombe à tholos de type mycénien est construite près de Cnossos ; l'apparition de « tombes de guerriers », définies par la présence d'un riche mobilier métallique, armes, mais aussi vases de bronze ou de métal précieux, rasoirs, miroirs… Lire la suite
27.  CYCLADES ART ET ARCHÉOLOGIE DES

Écrit par : Jean-Claude POURSATRené TREUIL

Dans le chapitre "Des origines au Cycladique ancien ( ?  - 1950 av. J.-C.)"  : … Les pratiques funéraires sont beaucoup mieux connues, car le mode même de construction des tombes les rend aisément repérables, tandis que la présence possible de statuettes dans le mobilier suscite la convoitise des fouilleurs clandestins. Depuis le Néolithique récent, la coutume est d'enterrer les morts à l'extérieur de l'habitat, quelquefois… Lire la suite
28.  DAKHMĀ

Écrit par : Jean VARENNE

Nom donné aux édifices ou « tours du silence » dans lesquels les adeptes du mazdéisme exposent leurs morts. Selon la religion prêchée par Zarathoushtra (Zoroastre) au ~ viie siècle, en effet, les quatre éléments constitutifs de l'univers (terre, eau, air, feu) étaient tenus pour… Lire la suite
29.  DEUIL

Écrit par : Sylvie METAIS

Dans le langage courant, le mot « deuil » renvoie à deux significations. Est appelé deuil l'état affectif douloureux provoqué par la mort d'un être aimé. Mais deuil signifie tout autant la période de douleurs et de chagrins qui suit cette disparition. Le deuil est donc constitutif d'une perte d'objet, au sens… Lire la suite
30.  DOM

Écrit par : Yvan BARBÉ

Peuple nomade du nord de l'Inde. Les Dom vivent dispersés dans les plaines du Bihar, du Bengale et du Pendjab. Qualifiés de « sans forme » par les brahmanes, ils constituent une caste tribale située au plus bas de l'échelle sociale… Lire la suite
31.  EAUX SYMBOLISME DES

Écrit par : Gilbert DURAND

Dans le chapitre "L'eau diluviale"  : … bien la quenouille des fileuses que les cornes de la lune. Mais la valorisation psychopompe de la barque – fût-elle lunaire – n'échappe ni à la mythologie égyptienne, où Isis et Osiris voyagent sur une barque funéraire, où chaque momie est accompagnée de barques symboliques, ni aux mythologies sémitique, polynésienne, celtique ou hindoue (F. Bar… Lire la suite
32.  ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte pharaonique

Écrit par : François DAUMAS

Dans le chapitre "Effondrement de la monarchie memphite"  : … par ailleurs, que cette catastrophe sociale eut un résultat positif et durable : l'accession du peuple aux rites funéraires. Seul le roi possédait de plein droit l'immortalité, parce qu'il était dieu. Il pouvait la communiquer à qui il voulait pour se donner dans l'au-delà une cour et des serviteurs. Il possédait des recueils liturgiques qui… Lire la suite
33.  ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'archéologie

Écrit par : Jean LECLANT

Dans le chapitre "Archéologie du Soudan"  : … de la civilisation soudanaise. La fouille des nécropoles permet de préciser les coutumes funéraires locales : placé entre deux grandes peaux de bovidés, le défunt était inhumé sous un tertre marqué en surface d'un joli décor de cailloux blancs et de pierres noires constituant des cercles concentriques ; une poterie flammée… Lire la suite
34.  ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

Écrit par : Jean VERCOUTTER

Dans le chapitre "La religion funéraire"  : … Aussi loin que l'on remonte dans le passé, les Égyptiens ont toujours cru à une survie après la mort. Dès le Néolithique, les cadavres sont enterrés près des demeures des vivants, ils sont orientés et pourvus de provisions et de mobilier funéraire, comme s'ils continuaient à faire partie de la communauté humaine, ou du moins… Lire la suite
35.  ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - L'art

Écrit par : Annie FORGEAU

Dans le chapitre "Les complexes funéraires royaux sous l'Ancien et le Moyen Empire (2700-2200 av. J.-C. environ et 2060-1650 av. J.-C. environ)"  : … à l'ouest, après un court passage, par la chambre du sarcophage. Comme l'indiquent, depuis le règne d'Ounas, dernier roi de la Ve dynastie, les textes gravés en colonnes de délicats hiéroglyphes peints en vert, cet ensemble correspond au parcours effectué d'ouest en est par le roi pour prendre place, à l'aube, dans la… Lire la suite
36.  ÉGYPTE DES PHARAONS (notions de base)

Écrit par : Universalis

Dans le chapitre "Le monde des morts"  : … vie éternelle dans le monde céleste où ils rejoignent la suite du pharaon uni au Soleil. Cette vie éternelle est conditionnée par une morale et assurée par des rituels funéraires et des pratiques magiques. À l’exemple d’Osiris, souverain du royaume des morts, il convient de pratiquer bonté et justice durant la vie terrestre… Lire la suite
37.  ENFERS ET PARADIS

Écrit par : Olivier CLÉMENTMircea ELIADE

Dans le chapitre "L'autre monde selon Homère"  : … Dans la Grèce ancienne, on croyait que les âmes des morts descendaient du tombeau dans l'Hadès, vaste caverne qui s'étendait à l'intérieur de la terre. Là régnaient les dieux de l'enfer. Au-delà de l'Océan, se trouvaient les îles Fortunées, où étaient miraculeusement transportés les héros. Homère décrit les ombres des morts plongées dans une… Lire la suite
38.  ENLUMINURE

Écrit par : Danielle GABORIT-CHOPINEric PALAZZO

Dans le chapitre "L'illustration du rituel des funérailles"  : … bibliothèque Capitolare, Ivrea) comporte soixante-deux miniatures, dix étant consacrées à la liturgie des funérailles. Ce cycle, exceptionnel par son ampleur et le détail des scènes, suit de manière assez précise le texte de l'ordo des obsèques contenu dans le manuscrit. Malgré la présence de membres du clergé, l'artiste s'est… Lire la suite
39.  ÉPIGRAPHIE

Écrit par : Raymond BLOCHUniversalisJean POUILLOUX

Dans le chapitre "Les diverses classes d'inscriptions"  : … Le culte funéraire a toujours eu de l'importance à Rome. Pour les anciens Romains, les morts continuaient à vivre dans leurs tombes, d'une existence ralentie, certes, et médiocre, mais cependant substantiellement semblable à celle des vivants. Il leur fallait donc le vin des offrandes et le sang des sacrifices pour retrouver un peu de l'ancienne… Lire la suite
40.  ÉTRUSQUES

Écrit par : Françoise-Hélène MASSA-PAIRAULT

Dans le chapitre "« Thalassocratie » et piraterie. Modèles orientaux et épopée grecque"  : … Ce déploiement de luxe sert à marquer la puissance gentilice jusque dans les rites funéraires. Ces objets introduisent des modèles idéologiques et culturels propres à l'Orient ou à l'aristocratie grecque. Il en est ainsi de l'usage du vin et de la présentation ostentatoire de services à boire complets à côté du corps (qui n'est plus maintenant… Lire la suite
41.  EUROPE, préhistoire et protohistoire

Écrit par : Gérard BAILLOUDUniversalisJean GUILAINEMichèle JULIENBruno MAUREILLEMichel ORLIACAlain TURQ

Dans le chapitre "La chasse à l'arc dans la forêt d'Europe"  : … individus ensevelis simultanément ou successivement, en position allongée ou fléchie ; les plus élaborées, délimitées par un coffrage de pierre, se signalent par un petit tumulus ; un entrelacs de bois de cerf couronne parfois les crânes. Les inhumations sont souvent associées à de l'ocre rouge et accompagnées d'offrandes de venaison, de parures (… Lire la suite
42.  EYZIES-DE-TAYAC LES, archéologie

Écrit par : Dominique HENRY-GAMBIER

La sépulture de l'abri de Cro-Magnon reste cependant l'un des plus anciens témoignages des comportements funéraires pour le Paléolithique supérieur d'Europe, ce qui revient à souligner l'absence de documents fiables sur les pratiques funéraires des populations de l'Aurignacien ancien… Lire la suite
43.  FEU SYMBOLISME DU

Écrit par : Gilbert DURAND

Dans le chapitre "Le feu fulgurant"  : … De nombreuses sociétés, enfin, utilisent l'incinération comme base du rituel funéraire. André Piganiol a montré que, dans les sociétés indo-européennes, l'incinération est toujours accompagnée par un culte solaire ou ouranien lié à la notion de transcendance. Le feu de Vulcain serait à Rome l'antithèse du Saturne… Lire la suite
44.  GAULE

Écrit par : Jean-Paul DEMOULEJean-Jacques HATT

Dans le chapitre "Société des morts, société des vivants"  : … l'art celtique d'objets inédits, telle la fibule d'Orainville ou la coupe de Roissy. Des pratiques singulières ont aussi été révélées, comme l'inhumation de certains morts dans des fosses-silos à l'intérieur des habitats (dans la Marne ou le Loiret), ou encore la fameuse tombe collective de Gondole près de Clermont-Ferrand, où huit jeunes hommes… Lire la suite
45.  GERMAINS ORIENTAUX, archéologie et art

Écrit par : Michel KAZANSKI

Dans le chapitre "L'époque des grandes migrations et le haut Moyen Âge (dernier tiers du IVe s.-VIIe s.)"  : … Contrairement à ce qui avait été constaté pour les Germains orientaux de l'époque romaine, les pratiques funéraires permettent de discerner chez les Gépides une stratification très nette de la société. Outre les tombes aristocratiques du type de celles d'Apahida, dotées d'un mobilier d'une richesse comparable à celle de la sépulture royale… Lire la suite
46.  GLADIATEURS

Écrit par : Jean-Claude DUMONT

Les gladiateurs (en latin gladiatores, de gladius, glaive) sont des hommes donnés en spectacle dans des combats à mort. L'usage vient sûrement d'Étrurie où, sur des fresques tombales, Phersu, démon masqué de la mort ( ?), se livre à des jeux… Lire la suite
47.  GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

Écrit par : André-Jean FESTUGIÈREPierre LÉVÊQUE

Dans le chapitre "La période mycénienne"  : … Les morts sont l'objet de soins particuliers. Toujours inhumés (on ne connaît qu'un seul cas de crémation), ils reposent dans des tombes qui peuvent appartenir à trois types : à fosse ; à chambre ; constructions circulaires en encorbellement, dites tholoi. Ils sont accompagnés dans l'au-delà d'offrandes… Lire la suite
48.  GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Les arts de la Grèce

Écrit par : Pierre DEVAMBEZAgnès ROUVERET

Dans le chapitre "Les tombes de Lefkadia"  : … Cependant, malgré une adhésion profonde à la culture grecque, l'aristocratie macédonienne maintenait la coutume, étrangère aux cités grecques, de l'ensevelissement dans des tombeaux couverts d'un tumulus. On a mis au jour une série de monuments peints, échelonnés entre le ive et le iii Lire la suite
49.  GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Fonctions de l'image

Écrit par : François LISSARRAGUE

Dans le chapitre "Les vases : des funérailles au banquet"  : … de la stèle. Le décor géométrique dont il est orné a très souvent pour thème le rituel funéraire : exposition du mort entouré de pleureuses ou convoi funèbre. L'image s'intéresse donc dès l'origine à la mise en scène du traitement rituel du corps du défunt et vient s'insérer dans le dispositif de commémoration du mort. À la différence de la statue… Lire la suite
50.  HELLADIQUE ARCHÉOLOGIE

Écrit par : René TREUIL

Dans le chapitre "Des origines à l'Helladique ancien ( ?-1950 av. J.-C.)"  : … Les pratiques funéraires ne sont guère connues qu'en Attique (Haghios Kosmas) et en Eubée (Manika). La plupart des tombes sont désormais regroupées dans de véritables cimetières, qui peuvent être très importants : celui de Manika pourrait comporter 4 000 tombes ; à Thèbes, un tumulus paraît préfigurer ceux que l'on bâtira à l'Helladique moyen. Les… Lire la suite
51.  HISTOIRE DU PORTRAIT EN CIRE (J. von Schlosser)

Écrit par : Thierry DAVILA

ils sont supposés conserver la personnalité de ceux dont ils sont les empreintes. Jusqu'à la fin de l'Antiquité tardive, un culte funèbre fut voué aux imagines, ces cires qui représentaient les images des ancêtres du patriciat romain, souvent conservées dans des armoires et exhibées lors des pompes funèbres. De là l'effet… Lire la suite
52.  HUNS

Écrit par : Michel KAZANSKI

Dans le chapitre "Les sites archéologiques"  : … et Ketmen'-Tjube, nos 37 et 38). Dans une étude consacrée aux pratiques funéraires des nomades de cette période, l'archéologue I. P. Zaseckaja distingue trois principaux types de sépultures : les incinérations et les inhumations sous des kourganes (tertres), ainsi que les inhumations qui, à l'heure actuelle, ne sont signalées à la surface du sol… Lire la suite
53.  INDIVIDU

Écrit par : Catherine CLÉMENT

Dans le chapitre "Les doubles"  : … à l'origine), effigie de pierre qui tient la place du mort dans les cénotaphes ou dans quelque lieu rituel : « À travers le colossos, le mort remonte à la lumière du jour et manifeste aux yeux des vivants sa présence. Présence insolite et ambiguë qui est aussi le signe d'une absence. » Cette absence est en partie comblée par la psuchè, aussi… Lire la suite
54.  INDONÉSIE - Les ethnies

Écrit par : Denys LOMBARD

Dans le chapitre "Les marginaux"  : … incessantes de village à village (chasse aux têtes, capture d'esclaves, vendetta). Les secondes funérailles, intervenant plusieurs mois après la mort, constituaient, et constituent encore une cérémonie essentielle : les ossements, nettoyés une dernière fois, étaient transportés dans un catafalque en forme de maison jusqu'à la falaise familiale et… Lire la suite
55.  INDO-PAKISTANAISE ARCHÉOLOGIE

Écrit par : Jean-François JARRIGE

Dans le chapitre "Les premiers établissements néolithiques au Baluchistan et dans la vallée de l'Indus (VIIe-VIe millénaire)"  : … Les tombes des niveaux précéramiques de Mehrgarh nous fournissent une importante source de documentation sur les pratiques funéraires, sur l'artisanat et l'organisation sociale des premières populations villageoises dans le système de l'Indus. Les squelettes sont en position fléchie, souvent ocrés. Dès les niveaux les plus profonds, certains… Lire la suite
56.  JEPHTÉ, juge d'Israël (-XIIe s.)

Écrit par : Marie GUILLET

Personnage dont l'histoire est rapportée dans la Bible au Livre des Juges (x-xii), Jephté est issu de la tribu de Gad ; chassé de son pays par ses demi-frères parce qu'il est le fils d'une femme étrangère, il se réfugie dans le pays de Tod et devient… Lire la suite
57.  JUDAÏSME - Les pratiques

Écrit par : Gérard NAHONCharles TOUATI

Dans le chapitre "Offrandes et prières"  : … de nom censée tromper les anges qui gèrent la vie et la mort. Les rites funéraires comprennent la déchirure du vêtement (qeri'a) [d'origine biblique], la veillée mortuaire accompagnée de la lecture du psautier (parfois aussi de la Mishna), la tahara ou toilette du mort, dont on s'acquitte avec la… Lire la suite
58.  KANSA ou KANZA

Écrit par : Agnès LEHUEN

Tribu indienne d'Amérique du Nord qui appartient à la famille linguistique sioux et qui vivait le long des rivières Kansas et Saline dans ce qui est actuellement le centre du Kansas. Les Kansa (ou Kanza) ou Kaw étaient un peuple à demi-sédentaire qui vivait à la fois de la chasse et de l'agriculture. Société patrilinéaire,… Lire la suite
59.  KHÉPRI

Écrit par : UniversalisYvan KOENIG

Dans la religion égyptienne, Khépri est la première forme d’apparition divine distincte du chaos primordial ; il est le soleil du matin, une forme du dieu-Soleil. Avec Rê-Horakhty (le soleil dans son zénith) et Atoum (le soleil couchant), il constitue le grand dieu d' Lire la suite
60.  LA CHAPELLE-AUX-SAINTS, site préhistorique

Écrit par : Jean-Pierre MOHEN

presque complet d'un Néandertalien. Les observations réalisées au cours des travaux de dégagement leur permettaient d'affirmer qu'il s'agissait d'une inhumation volontaire. Ils apportaient la preuve que les Néandertaliens, artisans du Moustérien, considérés alors comme une espèce intermédiaire entre l'homme et le singe, enterraient leurs morts… Lire la suite
61.  LAMENTATION, genre littéraire

Écrit par : Véronique KLAUBER

Composition par laquelle le poète met en forme le topos du regret et du deuil à l'occasion d'un départ, d'une mort ou d'une calamité publique. Qu'il parle en son nom ou au nom de la communauté entière, il doit convertir l'émotion en mots, sans cesse renouvelés et cependant conformes à la tradition, car la… Lire la suite
62.  LEMURIA & PARENTALIA

Écrit par : Jean-Paul BRISSON

À Rome, les 9, 11 et 13 mai, un père de famille soucieux de ses devoirs devait se lever sur le coup de minuit. Pieds nus, il écartait de son chemin les ombres des morts en joignant le pouce aux autres doigts ; il se lavait les mains, puis jetait derrière lui, sans se retourner, des fèves noires que l'ombre du mort, lemur, était… Lire la suite
63.  LES PORTES DU CIEL. VISIONS DU MONDE DANS L'ÉGYPTE ANCIENNE (exposition)

Écrit par : Julie MASQUELIER-LOORIUS

La deuxième section présente l'accès à la vie éternelle, rendu possible par le franchissement des portes de l'au-delà, de la Douat, dont l'apparence, très variable, est évoquée dans diverses compositions funéraires (comme le Livre pour sortir le jour plus connu sous l'appellation Livre des Lire la suite
64.  MAÂT

Écrit par : UniversalisYvan KOENIG

Gracieuse déesse égyptienne, représentée anthropomorphe généralement assise et coiffée d'une plume d'autruche qui écrit le hiéroglyphe de son nom, Maât est parfois représentée agenouillée, ailée et coiffée du disque solaire. Les premières mentions de cette déesse sont attestées dans les Textes des Lire la suite
65.  MAQUILLAGE

Écrit par : Dominique PAQUET

Dans le chapitre "De la peinture rituelle au fard profane"  : … À l'origine, un geste dont on peut dire qu'il serait contemporain des funérailles et qui a valeur de parabole : l'application d'une matière fluide d'origine minérale, végétale, animale ou humaine sur la peau selon une composition signifiante, marquant une coupure avec l'inorganique. Pour J. T. Maertens, il s'agit d'une coupure avec le corps-mère,… Lire la suite
66.  MASQUES - Le masque en Amérique

Écrit par : Christian DUVERGER

Dans le chapitre "Le masque dans l'Amérique préhispanique"  : … , connaissent néanmoins le masque mortuaire. Avant de brûler le défunt, on le pliait dans des draps, les jambes repliées devant le tronc ; on parait alors le bulto ainsi constitué d'ornements de plumes et de papier, et on couvrait sa face d'un masque de bois. C'est notamment ainsi qu'est représenté le défunt dans le… Lire la suite
67.  MASQUES - Le masque en Océanie

Écrit par : Christian COIFFIER

Dans le chapitre "Micronésie et Polynésie"  : … À Tahiti, après le décès d'un homme de haut rang ou d'un membre de sa famille, des cérémonies heva tupapa'u étaient organisées. Un prêtre, nommé Oviri-moe-aihere, prenait la tête d'un cortège de jeunes gens armés de lances et le corps couvert de peinture rouge, blanche et noire. Le prêtre portait un costume… Lire la suite
68.  MÉSOLITHIQUE

Écrit par : Michel ORLIAC

Dans le chapitre "Les Mésolithiques et la mort"  : … de Roc del Migdia, en Catalogne (Vilanova de Sau, Osona). Ces appareillages « mégalithiques » constituent un fait nouveau dans le rituel funéraire ; de même que le groupement des sépultures en nécropoles  ; en effet, du Portugal à l'Oural, au Mésolithique récent, probablement en liaison avec un ralentissement du… Lire la suite
69.  MÉSOPOTAMIE - La religion

Écrit par : Jean BOTTEROJean-Jacques GLASSNER

Dans le chapitre "Paraliturgies et culte familial"  : … familiale, dont beaucoup d'aspects nous échappent. Nous ne savons pas grand-chose des rites funéraires, si ce n'est que le corps, avant l'ensevelissement, devait être lavé, habillé et exposé. La mise en terre se faisait, traditionnellement, volontiers dans le sous-sol de la maison de famille : une « aile » était réservée à cette… Lire la suite
70.  MOMIES, Égypte

Écrit par : Françoise DUNANDRoger LICHTENBERG

la deuxième mort, définitive celle-là. Mais il ne suffit pas que le corps soit préservé. La personne, pour les Égyptiens, est faite de l'union d'éléments matériels et d'éléments invisibles qui ne peuvent survivre les uns sans les autres. Les rites funéraires sont destinés à permettre aux éléments immatériels de réintégrer et de réanimer le corps… Lire la suite
71.  MORT - Les sociétés devant la mort

Écrit par : Louis-Vincent THOMAS

Partout dans le monde, le défunt a été l'objet d'attentions particulières ; même l'abandon du cadavre aux animaux avait une signification rituelle en Mongolie, chez les nomades du Tibet. Il y a, tout d'abord, la toilette des morts, quasi universellement connue. Ainsi, les musulmans pratiquent trois opérations essentielles :… Lire la suite
72.  MUNGO SITE PRÉHISTORIQUE DE, Australie

Écrit par : Bernard VANDERMEERSCH

de l'Australie et sur l'évolution génétique. L.M. 3 est un squelette masculin ; la détermination du sexe a été possible parce que les deux mains étaient croisées sur le pubis comme cela est la règle lorsque les Aborigènes australiens enterrent un homme. C'est la première fois qu'une pratique funéraire encore vivace permet… Lire la suite
73.  MUONG

Écrit par : Yvan BARBÉ

On considère généralement que les ancêtres des Muong (en langue thaï, muong signifie division territoriale) et des Viêt ont immigré vers le nord du Vietnam actuel, alors que les peuples de langue thai se dirigeaient vers les plaines et vers les hauts plateaux du nord de la péninsule indochinoise. Les… Lire la suite
74.  MYTHOLOGIES - Premiers panthéons

Écrit par : Jean BOTTEROUniversalisYvan KOENIGDimitri MEEKS

Dans le chapitre "Les croyances funéraires"  : … On sait quel prix les Égyptiens donnaient à la vie après la mort. Dans l'Ancien Empire, seul le pharaon devient dieu ; les Textes des Pyramides, attestés depuis la Ve dynastie, recouvrent les parois des parties internes de la pyramide et décrivent la résurrection du roi, qui est supposé rejoindre le… Lire la suite
75.  MYTHOLOGIES - Dieux des peuples "barbares"

Écrit par : Régis BOYERUniversalisPierre-Yves LAMBERT

Dans le chapitre "De la préhistoire à l'âge du fer : la royauté sacrée"  : … des hommes. Le thème solaire suscite Ódinn, également psychopompe et donc rattaché au culte des morts, lesquels informent à tous les sens du mot le monde des vivants comme le montrent les nombreux bateaux-tombes où se font inhumer, sous des tertres, les chefs (Oseberg, en Norvège, par exemple), quand il ne s'agit pas de ces… Lire la suite
76.  NÉCROPOLIS D'ALEXANDRIE (archéologie)

Écrit par : Olivier PICARD

Les morts gardent leurs droits aux honneurs, rites et banquets funéraires. Macédoniens et Grecs pratiquaient l’inhumation, mais surtout la crémation, ce qui devait paraître une abomination aux Égyptiens, qui croyaient à la survie dans l’au-delà. Si les Grecs avaient des idées moins nettes, la crémation ne représentait pas pour eux, comme dans d’… Lire la suite
77.  NOUVELLE-ZÉLANDE

Écrit par : Daniel de COPPETJean-Pierre DURIXAlain HUETZ DE LEMPSIsabelle MERLE

Dans le chapitre "Organisation sociale et politique"  : … valeureux et habile se trouvait porter momentanément une responsabilité générale. Les funérailles d'un chef étaient un événement vécu de façon dramatique. Son visage tatoué recevait une couche d'ocre rouge, ses cheveux étaient huilés et décorés de plumes. Ses armes et ses parures étaient placées à ses côtés pendant que l'on sacrifiait en l'honneur… Lire la suite
78.  ORPHISME

Écrit par : Marcel DETIENNE

Dans le chapitre "Les lamelles d'or"  : … orphique a été révélée par les tablettes trouvées en Grande-Grèce (Pétilia, Thourioi) et en Crète (Éleutherna). Enterrées avec l'initié, ces lamelles d'or portent, gravées, les formules qui serviront à leur propriétaire de mot de passe dans l'au-delà. L'âme s'y présente comme « fils de la Terre et du Ciel étoilé » ; elle demande aux dieux… Lire la suite
79.  PARSIS

Écrit par : Guy BUGAULT

Dans le chapitre "La religion"  : … Les Parsis ne connaissent ni enterrement ni crémation. Autant ils aiment la vie, autant ils ont une sainte horreur de la mort et du cadavre. De celui-ci on s'écarte comme d'une source d'infection. Sa décomposition est, d'ailleurs, l'œuvre d'un démon, la Druj-i-Nasush. Après avoir lavé et revêtu d'étoffes propres ou d'un suaire le corps du défunt et… Lire la suite
80.  PATRIMOINE, art et culture

Écrit par : Jean-Michel LENIAUD

Dans le chapitre "Filiation, culte des morts et héritage"  : … Plus concrètement que la généalogie transmise par l'écrit ou par l'oral, le lien des vivants avec les morts se matérialise par la sépulture : les rituels de Mari (Mésopotamie, IIe millénaire) indiquent moins l'existence d'une salle du trône que d'un lieu de commémoration des morts – c'est en ce lieu que sont disposées les… Lire la suite
81.  PATRIMOINE MONUMENTAL

Écrit par : André CHASTEL

Dans le chapitre "L'aspect juridique et social "  : … le premier élément du patrimoine s'identifie à une fondation associée à une pratique funéraire. C'est la racine même du phénomène : la perpétuation de ce qui fournit un encadrement à la vie humaine, grâce à un symbole d'origine et à un rite des morts. La notion, dans sa profondeur, ne paraît pas pouvoir être dissociée de ces relations élémentaires… Lire la suite
82.  PERSE - Arts

Écrit par : Pierre AMIETErnest WILL

Dans le chapitre "L'apogée de l'Élam"  : … avec son temple funéraire, à côté d'un complexe artisanal où l'on exécutait notamment des portraits en terre cuite peinte. À Suse, de tels portraits étaient déposés dans les tombes familiales, à côté de la tête des morts. Exceptionnellement en Orient, qui ne s'intéressait habituellement qu'à des types idéalisés plutôt qu'aux individualités, on… Lire la suite
83.  PÉTRA

Écrit par : Laïla NEHMÉ

Dans le chapitre "Les tombes modestes"  : … du rocher, sans aucun décor, qui contiennent un nombre variable de loculi ou de tombes à fosse et souvent une combinaison des deux, exactement comme dans les chambres funéraires des tombeaux à façade décorée. Des cupules à libations étaient souvent creusées dans le sol à proximité de l'ouverture des tombes à fosse ou à puits… Lire la suite
84.  PHARAON

Écrit par : Jean VERCOUTTER

Dans le chapitre "La religion funéraire royale"  : … À sa mort, Pharaon rejoint son père Rê pour l'éternité, il monte à bord de la Barque solaire et il accompagne le dieu dans sa course céleste, diurne et nocturne. La sépulture royale, qui est mise en chantier le jour même de l'intronisation, peut prendre des dimensions considérables, comme on en peut juger par les grandes… Lire la suite
85.  PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

Écrit par : Rosario ACOSTAUniversalisBrigitte FAUGÈREOruno D. LARAÉric TALADOIRE

Dans le chapitre "Teuchitlán et Chupícuaro, deux zones liées"  : … profondeur, le tout étant creusé dans le tuf volcanique avec de simples outils lithiques. Les chambres contenaient les défunts couchés sur le dos et accompagnés de riches offrandes : meules en pierre, récipients en céramique, bijoux, parures et figurines. Celles-ci méritent une mention spéciale car elles constituent la caractéristique la plus… Lire la suite
86.  PRÉCOLOMBIENS - Amérique du Sud

Écrit par : Jean-François BOUCHARDAndré DELPUECHUniversalisDanièle LAVALLÉEDominique LEGOUPILStéphen ROSTAIN

Dans le chapitre "Les plus vieilles momies du monde"  : … consacrée à la pêche, la collecte des coquillages et la chasse aux mammifères marins, les pratiques funéraires étaient alors extraordinairement élaborées. Les corps des défunts subissaient une préparation compliquée au cours de laquelle, les organes internes une fois extraits, le corps était écorché et les principaux muscles enlevés. L'intérieur du… Lire la suite
87.  PRÉHISTOIRE - Cannibalisme

Écrit par : Alban DEFLEUR

Dans le chapitre "Arguments en présence"  : … sur les ossements ne suffit pas en effet à démontrer la pratique du cannibalisme ; ces traces peuvent être le résultat d'un rite funéraire, comme la sépulture en deux temps (qui consiste à nettoyer le corps de toutes ses « parties molles », pour empêcher le processus, tant redouté, de putréfaction, en accélérant le passage… Lire la suite
88.  PREMIÈRES TOMBES

Écrit par : Jean-Paul DEMOULE

À l'instar des autres animaux, l'homme, pendant la majeure partie de sa longue histoire, n'a pas creusé de tombes. Les premières sépultures n'apparaissent, au Proche-Orient puis en Europe, qu'avec l'homme de Néandertal, il y a environ 100 000 ans. Celui-ci ne se distinguait que très peu de l'homme moderne, dans ses particularités physiques et ses… Lire la suite
89.  PRODUCTEURS DE L'EST, Amérique du Nord

Écrit par : Patrick PLUMET

Dans le chapitre "La culture d'Adena au Sylvicole inférieur (± 3000 B.P.-1850 B.P.)"  : … Dans l'est de l'Amérique, l'importance des rites funéraires, qui se manifeste très tôt à l'Archaïque par les petits tumulus du Labrador et les sépultures de Port-au-Choix, à Terre-Neuve, ne fait que croître jusqu'au Sylvicole, en même temps que s'étendent les réseaux d'échanges de matières premières et d'objets finis. À la… Lire la suite
90.  PUPPUT, archéologie

Écrit par : Aïcha BEN ABEDMarc GRIESHEIMER

offre l'occasion de comprendre l'organisation topographique d'une nécropole d'Afrique ; elle présente aussi l'intérêt de pouvoir confronter les formes sépulcrales et les rituels funèbres et funéraires qui leur sont associés. Ce dossier permet encore d'étudier les gestes autour de la mort, et de les étudier sur le temps long, afin d'en noter les… Lire la suite
91.  PYRAMIDES TEXTE DES

Écrit par : Renaud DE SPENS

Les Textes des pyramides constituent le corpus religieux le plus ancien découvert à ce jour en Égypte. Ounas, dernier roi de la Ve dynastie, est le premier à en faire graver une version dans sa pyramide, à Saqqara. Rois et reines de la VIe dynastie perpétuent… Lire la suite
92. 

Écrit par : UniversalisYvan KOENIG

Dieu égyptien anthropomorphe ou avec une tête de faucon, Rê est coiffé du disque solaire autour duquel s’enroule un serpent (uræus). Dans sa forme naissante, il peut être représenté par un veau, un enfant, ou un scarabée. Ses aspects nocturnes lui valent d’être doté d’une tête de bélier. En tant qu’ennemi d’Apopis, il peut… Lire la suite
93.  RITES

Écrit par : Jean CAZENEUVE

Dans le chapitre "Le sacré et la religion"  : … immédiate un objet impur, devient un ancêtre tutélaire. On a recours, pour cela, à des rituels qui le sacralisent. Certains peuples procèdent à des funérailles en deux temps : une fois passée la période pendant laquelle le cadavre est simplement numineux, une cérémonie a lieu qui le transforme en génie bienfaisant, ou bien en un être mi-humain, mi… Lire la suite
94.  RITES DE PASSAGE

Écrit par : Nicole SINDZINGRE

Dans le chapitre "Les rituels « life-crisis » ou rituels individuels"  : … soulignée par des rituels variables (repas en commun, échange de cadeaux, etc.). Quant aux funérailles, elles s'articulent, d'une façon remarquablement constante, selon un schéma identique : la phase de séparation du défunt d'avec le monde des vivants (comportant par exemple la destruction symbolique de sa maison) est suivie d'une période de mise… Lire la suite
95.  SAINT-DIZIER, archéologie

Écrit par : Cécile PARÉSYSMarie-Cécile TRUC

ont été fouillés au sud-est de Saint-Dizier (Haute-Marne). Si une grande partie de l'habitat était déjà bien documentée par des fouilles menées de 1991 à 1993, en revanche la découverte de sépultures fut inattendue. Ces inhumations comprennent deux tombes masculines et une féminine, et une sépulture de cheval… Lire la suite
96.  SALAMINE DE CHYPRE

Écrit par : Martine Hélène FOURMONT

Ville de la côte orientale de Chypre dont la fondation (Hymnes homériques et Pindare) est attribuée à Teucros, fils de Télamon, roi de l'île grecque de Salamine. Située sur une île qui fut, dès ses origines, peuplée par les Phéniciens et par les Grecs, Salamine de Chypre constitue l'un de ses royaumes et… Lire la suite
97.  SAORA

Écrit par : Christian PETIT

Tribu aborigène localisée principalement en Orissa (Inde). On en compte environ 256 000 (400 000 si l'on y inclut les Saora assimilés à la population hindoue). Seuls les Saora des districts de Ganjam et Koraput ont conservé leur culture originale : langue, civilisation matérielle, structures sociales… Lire la suite
98.  SAQQARAH ou SAQQARA

Écrit par : Jean LECLANT

À une trentaine de kilomètres au sud du Caire, sur le bord de la falaise libyque, au nord de l'ancienne capitale de Memphis, s'étend l'une des plus vastes nécropoles d'Égypte, à laquelle on donne le nom du village actuel de Saqqara. De l'époque thinite datent d'importants mastabas en brique crue, dont certains furent peut-être des tombeaux royaux.… Lire la suite
99.  SCYTHES

Écrit par : Vadime ELISSEEFF

Dans le chapitre "Le peuple et les coutumes"  : … pratiques religieuses semblent toutes concentrées sur le rituel funéraire. Les lieux de culte devaient être situés en plein air et rien ne les distingue aujourd'hui. Les tombes, en revanche, sous tumulus, subsistent. Elles sont savamment élaborées, et les récits de funérailles relatent de longues cérémonies. Il semble… Lire la suite
100.  SÉPULTURE

Écrit par : Roland MARTIN

Dans le chapitre "Les tombes à fosse"  : … Les rites funéraires déterminent les modes d'ensevelissement, mais les exigences économiques et les croyances interviennent aussi. Dans les sociétés qui incinèrent, les cendres sont conservées dans des vases funéraires de type variable (les canopes d'Égypte, les urnes étrusques Lire la suite
101.  SIBÉRIE

Écrit par : Vadime ELISSEEFFPascal MARCHANDGuy MENNESSIER

Dans le chapitre "La Yakoutie"  : … la Viliouï (Viljuj) aboutirent à des résultats moins inquiétants, telle celle qui révéla la tombe d'un chien enterré suivant le même rituel que son maître : le corps incinéré et la tête seule inhumée et chargée d'ocre. À l'image des autres ensembles, le groupe des cultures yakoutes traduit maintes liaisons avec ses voisins ; outre sa filiation… Lire la suite
102.  THAÏ

Écrit par : Guy MORÉCHANDSolange THIERRY

Dans le chapitre "Caractères socioculturels"  : … de présenter aux bonzes des offrandes de nourriture et de vêtements a son origine dans le désir d'acquérir des mérites pour une vie future. L'incinération des morts est de règle, suivie du dépôt des cendres dans une urne à reliques. La « tour-reliquaire », appelée stūpa dans l'Inde, chedi en Thaïlande, that au Laos, est le type même du… Lire la suite
103.  THÉÂTRES DU MONDE - Le théâtre en Afrique noire

Écrit par : Pierre ICHAC

Dans le chapitre "Le théâtre des ethnologues"  : … Les fêtes de funérailles sont souvent conçues autour d'un scénario où revivent les principaux épisodes de la biographie du défunt : la chasse ou la guerre pour l'homme, le travail des champs ou les tâches ménagères pour la femme ; les danses mimétiques et les chants évoquant les mêmes occupations se… Lire la suite
104.  TIBET (XIZIANG)

Écrit par : UniversalisChantal MASSONAUDLuciano PETECHDavid SNELLGROVEPierre TROLLIET

Dans le chapitre "La consolidation des traditions des rNying-ma-pa ou « Ordre ancien »"  : … les théories tantriques, et un vaste entourage de bodhisattvas et de déesses gardiennes. Cette liturgie particulière est très souvent célébrée au Tibet au cours des cérémonies funèbres, car l'ensemble de ces divinités représente tous les êtres divins qu'un défunt risque de rencontrer entre sa mort et sa réincarnation suivante. Non seulement les… Lire la suite
105.  TIERRA ALTA SITE ARCHÉOLOGIQUE DE, Mexique

Écrit par : Rosario ACOSTA

dirigée par l'archéologue G. Ramirez Castilla, effectue la fouille depuis 1996. La sépulture contenait deux individus, âgés de vingt à vingt-cinq ans au moment de leur mort, dont les corps ont été superposés dans une posture pour le moins curieuse. Le premier, allongé sur le ventre, supporte sur son dos le second squelette. Celui-ci porte trois… Lire la suite
106.  TOMBE DU PRINCE YI DE ZENG, Leigudun (Chine)

Écrit par : Alain THOTE

En 1978 fut fouillée en Chine, dans le Hubei, l'une des tombes les plus spectaculaires de la Chine préimpériale, celle du marquis Yi de Zeng, à Leigudun (district de Suizhou). Elle comprenait quatre compartiments : la chambre funéraire ; une chambre symbolisant l'espace rituel qui renfermait un ensemble de soixante-… Lire la suite
107.  VALLÉE DES ROIS

Écrit par : Jean LECLANT

À partir de la XVIIIe dynastie, le lieu de sépulture des pharaons se trouve séparé de leur lieu de culte ; celui-ci prend place désormais dans les « temples de millions d'années », une expression apparue dans les textes égyptiens dès la fin du Moyen Empire pour désigner un type de sanctuaire où le… Lire la suite
108.  VANES

Écrit par : Régis BOYER

Dans la mythologie du Nord, les Vanes constituent avec les Ases les deux grandes familles de dieux. Mais, encore plus que pour ceux-ci, leur origine et le sens de leur nom même sont obscurs. Ils sont comparativement moins nombreux : Njördhr et ses enfants Freyr et Freyja et,… Lire la suite
109.  VAN GENNEP ARNOLD (1873-1957)

Écrit par : Nicole BELMONT

Dans le chapitre "La notion décisive de « rite de passage »"  : … par une mort prématurée durant la guerre de 1914-1918. Dans cet article, intitulé « Contribution à une étude sur la représentation collective de la mort », R. Hertz étudiait la mort comme phénomène social nécessitant des rituels nombreux et complexes et comme représentation sociale d'un passage de la société visible des vivants à la société… Lire la suite
110.  VARNA NÉCROPOLE DE

Écrit par : René TREUIL

ont été menées par M. Lazarov et I. Ivanov de 1972 à 1979 mettant au jour trois cents tombes sur une superficie de 3 500 mètres carrés. L'étonnante originalité des pratiques funéraires et la richesse exceptionnelle du mobilier des tombes en font l'une des découvertes les plus importantes et les plus spectaculaires de la préhistoire de cette région… Lire la suite
111.  VIX TOMBE DE

Écrit par : Claude ROLLEY

Dans le chapitre "Résidences princières, tombes princières"  : … Hochdorf, vers 540 ou 530, est antérieure à celle de Vix, qui date de 500 ou peu après. Il y a un char dans les deux tombes, mais le mobilier n'est pas le même. À Hochdorf, où le seul objet grec est un chaudron de bronze orné de lions couchés, le service déposé est celui d'un repas où neuf personnes mangent de la viande en même temps qu'elles… Lire la suite
112.  ZOROASTRISME

Écrit par : Jean de MENASCE

Dans le chapitre "Le culte"  : … aussi d'un foulon, d'un maçon, d'autres artisans et, chez les Parsis de l'Inde, d'une incinération de cadavre. On les « purifie », c'est-à-dire qu'on ne retient que la dernière des ignitions successives opérées à distance sur des matières inflammables (il peut y en avoir jusqu'à quatre-vingt-onze) ; on les consacre par les offices du Yasna et du… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.