BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

RÉVOLTE DE TUPAC AMARU

À partir de novembre 1780, la révolte orchestrée par José Gabriel Condorcanqui (1738-1781) – dit Tupac Amaru II – dans la région de Cuzco, au Pérou, illustre les multiples rébellions indigènes auxquelles dut faire face l'administration espagnole en Amérique durant les trois siècles qui séparent la Conquête des indépendances. Propriétaire relativement aisé, se présentant comme le descendant du dernier membre de la dynastie inca exécuté en 1572, Tupac Amaru parvient à réunir une armée de cinquante mille hommes dans laquelle se côtoient des Indiens, des métis, des Blancs et même quelques prêtres. Sans remettre en cause le pouvoir du roi d'Espagne, la rébellion stigmatise avant tout les multiples prélèvements qui pèsent sur l'économie indigène et les exactions de l'administration. Après avoir semé la terreur durant plusieurs mois dans ce qui fut le cœur de l'empire inca, Tupac Amaru et ses principaux lieutenants sont emprisonnés puis exécutés publiquement sur la place d'armes de Cuzco en mai 1781. La révolte se poursuit jusqu'à la fin de l'année, suscitant une répression féroce des autorités coloniales.

Olivier COMPAGNON

Pour citer cet article

COMPAGNON, « RÉVOLTE DE TUPAC AMARU  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolte-de-tupac-amaru/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.