BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

RENNES

Chef-lieu d'Ille-et-Vilaine et de la région Bretagne, Rennes est un bon exemple de petite métropole dynamique qui a connu tardivement un développement important. Alors que la ville de Rennes comptait moins de 38 000 habitants en 1851, bien loin derrière Brest (62 000 hab.), en 2012, l'aire urbaine de Rennes comptait 690 400 habitants (215 900 hab. dans la commune), contre 314 000 habitants pour celle de Brest. Après avoir surmonté des problèmes urbains, politiques et fonctionnels, Rennes a développé, surtout depuis les années 1950, une certaine polyvalence qui fait d'elle une des villes françaises les plus attractives.

1.  Histoire d'une ville bretonne

Située à la confluence de l'Ille et de la Vilaine, Condate (qui signifie « confluent » en celte) est initialement la capitale du peuple gaulois des Redones. L'extension de la ville est longtemps limitée par les méandres de la Vilaine, qui multiplient les contraintes hydrologiques. Ainsi, le site initial occupe, jusqu'au haut Moyen Âge, une surface très réduite d'environ 9 hectares, protégée par des murailles modestes édifiées au iiie siècle après les premières invasions barbares. Au xve siècle, les contraintes de développement vers le sud et l'ouest ne sont pas résolues et l'extension urbaine, malgré la présence de faubourgs informels et industriels (tanneries) à proximité de la Vilaine, est limitée par une deuxième puis une troisième enceinte (les portes Mordelaises sont le témoignage de ces travaux) : la ville regroupe alors 15 000 habitants.

Rennes a la particularité d'occuper une situation charnière (géographique et politique), et parfois ambiguë, entre la Bretagne et le reste de la France. Siège d'un évêché dès le ve siècle, puis d'établissements religieux (abbayes de Saint-Melaine et de Saint-Georges), Rennes apparaît jusqu'au viie siècle comme une citadelle avancée de la civilisation gallo-franque (le siège de l'évêché est dépendant de Tours) face aux Bretons qui se sont installés à partir du ve siècle dans le reste de la péninsule. Mais, dès le [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

 

Pour citer cet article

OLLIVRO, « RENNES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rennes/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« RENNES » est également traité dans :

BEFFROIS

Écrit par :  Renée PLOUIN

Dans le chapitre "Structure"  : …  un édifice unique pour trois services bien distincts, lors de la reconstruction de Rennes après l'incendie de 1720. L'hôtel de ville et le présidial encadrent le beffroi, nettement détaché à l'extérieur et abritant la chapelle, commune aux deux établissements. Le beffroi est la partie la plus soigneusement décorée, mais son symbolisme est un peu… Lire la suite
BRETAGNE, région administrative

Écrit par :  E.U.Jean OLLIVRO

Dans le chapitre "Paradoxes et potentiels bretons pour le XXIe siècle"  : …  la Bretagne. Si peu de personnes défendent le découpage actuel hérité du régime de Vichy, certains s'inquiètent des rivalités entre Rennes et Nantes. Les deux villes sont complémentaires dans leur fonction, la première étant davantage universitaire, administrative, terrienne et européenne quand la seconde est plus spécialisée dans les activités… Lire la suite
BÜHLER DENIS (1811-1890) & EUGÈNE (1822-1907)

Écrit par :  Monique MOSSER

D'origine suisse, les frères Bühler sont des « jardiniers-paysagistes ». Ils figurent parmi les principaux protagonistes de la dernière époque du style irrégulier des jardins en France, aux côtés d'Alphand et de Barillet-Deschamps, maîtres-d'œuvre de la nouvelle politique des « espaces verts » décidée par Napoléon III et Haussmann, ou encore du… Lire la suite
GABRIEL JACQUES III JULES (1667-1742)

Écrit par :  Jean-Jacques DUTHOY

Élève et parent de Jules Hardouin-Mansart, père de l'illustre Ange Jacques, l'architecte Jacques Gabriel est communément désigné sous le nom de Jacques III et par certains historiens sous celui de Jacques V. Il accomplit une carrière rapide et brillante : contrôleur des Bâtiments du roi en 1687, membre de l'… Lire la suite
HÔTEL DE VILLE

Écrit par :  Pascal LIÉVAUX-SENEZ

Dans le chapitre "Hôtel de ville et urbanisme"  : …  À Rennes, en 1730, Gabriel dessine un triple édifice qu'il intègre au nouveau tracé géométrique de la ville : sur la place Neuve, présidial et hôtel de ville encadrent la tour de l'Horloge à laquelle ils sont rattachés par deux ailes concaves. Sur le haut soubassement de la tour se détachait la statue en pied de Louis XV due au ciseau de Jean-… Lire la suite

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.