BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PROTAGORAS D'ABDÈRE (~485-~411)

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  ANTIQUITÉ - Naissance de la philosophie

Écrit par : Pierre AUBENQUE

Dans le chapitre "La philosophie à Athènes aux Ve et IVe siècles avant J.-C."  : … qu'ils ont commencé de codifier. Ils furent par là les incontestables précurseurs de la logique. Les principaux sophistes sont : Protagoras (env. 490-420), pour qui « l'homme est la mesure de toutes choses » ; Gorgias (env. 480-390), théoricien de la rhétorique, mais aussi auteur d'un traité Sur le non-être, qui s'inscrit dans la tradition… Lire la suite
2.  GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La cité grecque

Écrit par : François CHÂTELETPierre VIDAL-NAQUET

Dans le chapitre "Hérodote et Thucydide"  : … la « technique des techniques ». Des professeurs comme Gorgias et Protagoras ne prétendent, semble-t-il, à aucun savoir systématique : tout juste sont-ils agnostiques et admettent-ils, comme le montre le mythe du Protagoras, qu'en tout citoyen est déposé, à titre de « lumière naturelle », le sens politique. Mais leurs… Lire la suite
3.  IDENTITÉ

Écrit par : Annie COLLOVALDFernando GILNicole SINDZINGREPierre TAP

Dans le chapitre "Signification de l'identité"  : … circonstance, une entité reste qualitativement égale et numériquement une. Parménide et Protagoras partagent cette conception de l'identité, en se plaçant aux deux branches symétriques d'une même alternative. Ou bien ce sont l'unité et l'unicité – la même chose, sans plus et sans rien de moins – qui s'imposent contre toute variation ; et la… Lire la suite
4.  OSTRACISME

Écrit par : Pierre BOUDOT

Dans le chapitre "Permanence rituelle. Ostracisme théologique"  : … par exemple par le recours au feu. L'histoire montre une longue répétition de l'autodafé. Protagoras d'Abdère (485-411 av. J.-C.) s'interrogea sur l'être des dieux et conclut au non-sens de la question : « J'ignore ce que sont les dieux, affirme-t-il, le sujet est trop obscur, la vie trop brève. » Ses livres furent brûlés aussitôt à Athènes.… Lire la suite
5.  PHÉNOMÈNE

Écrit par : Jean-Paul DUMONT

Dans le chapitre "La nature physique du phénomène"  : … cette théorie de la perception à Empédocle (Timée, 45 b et 67 c) et à Protagoras (Théétète, 156 e-158 b). Aristote connaît cet examen par Platon de la thèse de Protagoras (Métaphysique, B, IV, 999 b 3) et la reproduit pour la critiquer (ibid., Γ, IV-VI et K, VI). Au commencement du iii Lire la suite
6.  PHILOSOPHIE

Écrit par : Jacques BILLARDJean LEFRANCJean-Jacques WUNENBURGER

Dans le chapitre "Réduction anthropologique"  : … La réduction anthropomorphique apparaît avec Protagoras, le plus subtil des sophistes et le plus redoutable adversaire de la théorie platonicienne des idées. Indéfiniment reprise, hors même d'un contexte historique, la formule fameuse « L'homme est la mesure de toutes choses » resurgit au principe de tous les relativismes. L'opinion commune au… Lire la suite
7.  PLATON

Écrit par : Monique DIXSAUT

Dans le chapitre "La question du savoir"  : … perçoit : chaque homme étant la mesure de ce qu'il sent est mesure du savoir qu'il a, et Protagoras a raison. Réduit à la succession de ses apparaîtres, l'être s'identifie au devenir, tout contraire se renverse en son contraire : et c'est Héraclite, alors, qui a raison. On peut raffiner la thèse, concevoir le mouvement non plus comme un principe d… Lire la suite
8.  RHÉTORIQUE

Écrit par : Françoise DOUAY-SOUBLIN

Dans le chapitre "Racines antiques : rhètôr, l'orateur"  : … et mouvoir la volonté ; poétiques et même incantatoires, les figures gorgianiques restent proches de la magie. Protagoras, au contraire, marque clairement l'entrée dans un univers sans transcendance où il appartient aux hommes de prendre collectivement en charge leur propre destin. Or, sans vérité ultime ni harmonie préétablie, la décision la… Lire la suite
9.  SOPHISTIQUE

Écrit par : Jacques BRUNSCHWIGBarbara CASSIN

Dans le chapitre "La constitution de l'objet sophistique"  : … fragments conservés ne sont rien face à l'ampleur des témoignages qu'ils ont suscités. De Protagoras, qui fut, dit-on, le premier des sophistes, on ne possède somme toute que deux phrases. Mais la plus célèbre d'entre elles, qu'on a l'habitude de rendre par : « L'homme est la mesure de toutes choses : de celles qui sont, qu'elles sont, de celles… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.