BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PLASMODIUM

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  COCCIDIES

Écrit par : Robert GAUMONT

Dans le chapitre "Les Hémosporidies"  : … piqueur. Les espèces les plus importantes en parasitologie humaine appartiennent au genre *Plasmodium. Elles provoquent la malaria ou paludisme, maladie qui cause le plus de victimes dans le monde. Si le paludisme est connu depuis la plus haute antiquité, les agents responsables n'ont été découverts qu'en 1878 par un… Lire la suite
2.  FIÈVRE BILIEUSE HÉMOGLOBINURIQUE

Écrit par : François BOURNÉRIAS

… *Complication grave et actuellement exceptionnelle, la fièvre bilieuse hémoglobinurique survient chez un malade porteur d'un ancien paludisme. C'est un épisode hémolytique aigu, d'origine immuno-allergique, lié à la prise de quinine et peut-être d'autres antipaludéens. Le début est brutal, marqué par de la fièvre, un malaise intense, un état de choc… Lire la suite
3.  PALUDISME ou MALARIA

Écrit par : Robert DURIEZYves GOLVAN Universalis

Dans le chapitre "L'agent pathogène"  : … Trois espèces parasitaires sont pathogènes pour l'homme : *Plasmodium vivax (le plus fréquent), Plasmodium falciparum (le plus dangereux) et Plasmodium malariae (le plus rare). Une quatrième variété, Plasmodium ovale, est d'un intérêt contingent. Tous subissent un cycle complexe et nécessaire à leur survie, avec… Lire la suite
4.  PARASITISME

Écrit par : Claude COMBESLouis EUZETGeorges MANGENOT

Dans le chapitre "L'évitement immunitaire"  : … de ces gènes, ce qui explique qu'une seule glycoprotéine puisse être présente sur la membrane. Les *plasmodiums, agents des paludismes, ne sont exposés que pendant des temps très brefs au système immunitaire puisque, la plupart du temps, ils sont intracellulaires. Libres dans le sang, les parasites n'expriment à leur surface qu'une seule protéine… Lire la suite
5.  QUININE

Écrit par : Hélène MOYSEMichel PARIS

… *Un des premiers alcaloïdes isolés. C'est en effet en 1820 que deux pharmaciens français, J. Pelletier et J. B. Caventou, séparèrent la quinine des écorces d'un quinquina jaune, et montrèrent qu'il s'agit du principe actif des quinquinas, divers arbres originaires de la cordillère des Andes : quinquinas gris (Cinchona officinalis), jaunes… Lire la suite


Définition du mot "PLASMODIUM"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média