BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PILES & ACCUMULATEURS

Afficher la liste complète (17 médias)

Les piles électriques, les accumulateurs et les piles à combustible appartiennent à la famille des générateurs électrochimiques. Ils possèdent tous la propriété de fournir l'électricité à partir de deux réactions électrochimiques réalisées sur deux électrodes baignant dans un électrolyte. D'une façon générale, sur l'une des électrodes, appelée cathode, un oxydant est réduit grâce à un apport d'électrons de l'électrode tandis que simultanément sur l'autre électrode, l'anode, un réducteur est oxydé en y libérant des électrons. La valeur de chaque potentiel d'électrode est donnée par la loi de Nernst.

Les piles électriques, désignées également sous le nom de piles, ou générateurs primaires, déchargent leur énergie électrique sans avoir la possibilité de revenir à leur état initial. Elles diffèrent sur ce point des accumulateurs ou générateurs secondaires qui peuvent, après décharge, subir les réactions inverses si on leur fournit de l'extérieur de l'énergie électrique.

Les piles à combustible se distinguent des piles précédentes en ne nécessitant aucune recharge, sinon un apport permanent de réactifs aux électrodes : combustible à l'anode, comburant à la cathode.

1.  Les piles sèches

Les piles primaires utilisent la transformation irréversible de l'énergie chimique en énergie électrique, ce qui revient à dire qu'un système stable dans un état A subit une transformation en un état stable B, de plus faible énergie potentielle, lorsque les deux pôles de la pile sont reliés par un conducteur.

La figure montre le schéma de principe du fonctionnement d'une pile classique au bioxyde de manganèse. Elle comprend, comme partie active, du zinc et du bioxyde de manganèse. Lors du fonctionnement, chaque atome de zinc libère 2 électrons et passe en solution sous forme ionisée de valence + 2. Ces électrons sont captés par le bioxyde de manganèse (dans lequel le manganèse est à la valence + 4), qui se transforme en oxyde de Mn3+. Donc, pour une molécule de bioxyde de manganèse, on utilise une  […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  9 pages…

Pour citer cet article

Yves BRÉELLE, Jacques MANDIL, Raymond VIC, « PILES & ACCUMULATEURS  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/piles-et-accumulateurs/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« PILES & ACCUMULATEURS » est également traité dans :

PILE DE VOLTA

Écrit par :  Bernard PIRE

En 1800, le physicien italien Alessandro Volta (1745-1827) invente la première pile électrique. La découverte de l'électricité animale par Luigi Galvani (1737-1798) avait conduit Volta à étudier, dès 1792, les conditions d'excitation des muscles d'une grenouille et à mettre l'accent sur la nécessité d'un circuit électrique fermé constitué de métau… Lire la suite
BUNSEN ROBERT WILHELM (1811-1899)

Écrit par :  Georges KAYAS

…  des cheminées. En électrochimie, il a perfectionné les « batteries galvaniques » et construit une *pile qui porte son nom ; à partir de 1852, il utilise les méthodes électrochimiques pour préparer des métaux purs et isole plusieurs d'entre eux par électrolyse de leurs chlorures fondus (Li, Ba, Ca, Sr, etc.). Avec sir Henry Roscoe il s'intéresse… Lire la suite
CHIMIE - Histoire

Écrit par :  Élisabeth GORDONJacques GUILLERMERaymond MAUREL

Dans le chapitre "La chimie des interfaces"  : …  (adiponitriles, produits fluorés) ou organométalliques (plomb-tétraméthyl). Dans le domaine des *piles et des batteries, les recherches menées dans la seconde moitié du xxe siècle ont conduit à la réalisation de nouveaux systèmes de piles rechargeables, de micropiles et de microbatteries. La mise au point d'électrolytes… Lire la suite
ÉLECTRICITÉ - Histoire

Écrit par :  Jacques NICOLLE

Dans le chapitre "Découverte de la pile"  : …  des métaux du point de vue électrique, et il invente vers 1800 un appareil entièrement nouveau,* une pile composée de disques de zinc et de cuivre, chaque couple métallique étant séparé du suivant par un carton humide. L'action de cet appareil était celle d'une grande batterie de condensateurs, mais il possédait l'immense avantage de… Lire la suite
ÉLECTROCHIMIE

Écrit par :  Jacques SIMONET

Dans le chapitre "Processus de recharge d'un générateur électrochimique. Électrolyse"  : …  dans le métal le plus électropositif, donc le moins noble, sous l'action d'une énergie extérieure. *Le terme de pile s'applique à un système pour lequel au moins une réaction électrochimique à l'une des électrodes est irréversible. Cet ensemble non rechargeable est donc jetable, alors que dans un accumulateur des réactions aux deux électrodes sont… Lire la suite
ÉNERGIE - La notion

Écrit par :  Julien BOK

Dans le chapitre "Systèmes de conversion d'énergie"  : …  cette énergie dite « primaire » en chaleur pour la réutiliser ensuite sous forme électrique. *Cette énergie peut être directement utilisée sous forme électrique grâce à un dispositif appelé pile électrique. Le problème est de pouvoir faire passer facilement des électrons des molécules chimiques à un circuit extérieur. Cela est obtenu dans une… Lire la suite
HORLOGERIE

Écrit par :  Claude ATTINGERAndré BEYNER

Dans le chapitre "Piles électriques pour montres"  : …  *Génératrice de courant par transformation de l'énergie chimique, la pile électrique est connue depuis les travaux de Galvani (1790) et de Volta (1800). La consommation d'énergie d'une montre électronique est très faible : – une montre simple à deux aiguilles (heures et minutes) peut fonctionner à une puissance moyenne inférieure à 0,4 μW ; – une… Lire la suite
INTERACTIONS (physique) - Électromagnétisme

Écrit par :  Bernard DIU

Dans le chapitre "Le courant électrique "  : …  tira des étincelles et même des éclairs. Le dispositif qui bouleversa le domaine a pour appellation* « pile électrique » (A. Volta) : un empilement de disques, alternativement de cuivre et de zinc, entre lesquels sont intercalées des lames de carton imbibées d'eau acidulée ; un fil métallique reliant le premier disque de cuivre au dernier disque de… Lire la suite
LECLANCHÉ GEORGES (1839-1882)

Écrit par :  Bernard PIRE

…  de fer de l'Est, pour étudier, dans ses laboratoires, la transmission électrique de l'heure. *Alors que toutes les piles de l'époque consomment du métal même au repos, Leclanché invente en 1866 une pile sèche au bioxyde de manganèse qui, selon le slogan connu, « ne s'use que si l'on s'en sert ». Son schéma de principe reste une référence :… Lire la suite
MANGANÈSE

Écrit par :  Bernard DUBOISJacques FAUCHERREGil MICHARDClotilde POLICARJean-Louis VIGNES

Dans le chapitre " Usages"  : …  utilisés industriellement, le dioxyde de manganèse MnO2 utilisé comme dépolarisant des *piles sèches représente 90 p. 100 du marché des composés du manganèse. On sait que les piles de type Leclanché se composent d'une anode de zinc et d'une cathode en charbon, l'électrolyte étant NH4Cl. Les propriétés oxydantes de MnO2… Lire la suite
MÉTALLOGRAPHIE - Essais physico-chimiques

Écrit par :  Gérard BERANGER

Dans le chapitre "Mesure des forces électromotrices"  : …  Les *piles électrochimiques ont été utilisées avec succès depuis de nombreuses années pour déterminer des grandeurs thermodynamiques, notamment les variations d'enthalpie libre de Gibbs et les activités. La relation entre la force électromotrice (f.é.m.) E d'une pile réversible et la variation d'enthalpie libre de Gibbs ΔGpour la… Lire la suite
POLARISATION, électrochimie

Écrit par :  Bernard CARTON

… *On appelle tension de polarisation la différence entre la force électromotrice théorique d'une pile et la force électromotrice réelle. Une pile électrochimique fonctionnant dans des conditions irréversibles comme source d'électricité verra, par exemple, sa tension s'abaisser au-dessous de la valeur théorique ; inversement, s'il y a électrolyse, la… Lire la suite
STIMULATION CARDIAQUE

Écrit par :  Jacques-Alexandre TRIGANO

…  de l'activité atriale, en modalité double chambre par exemple, avec fonction sinusale normale. *La longévité des sources d'énergie, équipées en règle générale de piles au lithium, est de six à dix ans. La fin de validité indiquant le remplacement sera détectée à l'occasion des contrôles périodiques (chute de fréquence, changement du mode de… Lire la suite
SUPERCONDUCTEURS IONIQUES

Écrit par :  Philippe COLOMBAN

Dans le chapitre "Accumulateurs"  : …  était opérationnelle aux États-Unis pour assurer les pointes de consommation d'une ville moyenne. L'*accumulateur utilise le couple sodium/soufre avec comme électrolyte l'aluminate de sodium sous forme de céramique. La forme Al2O3β (C.G.E., General Electric) ou Al2O3β″ (Ford) est utilisée. Les électrodes… Lire la suite
THERMODYNAMIQUE - Thermodynamique chimique

Écrit par :  Pierre SOUCHAY

Dans le chapitre "Relations entre grandeurs chimiques et grandeurs électrochimiques"  : …  métal, ou dans le sens ← pour le second, ce qui se traduira par la réaction : L'ensemble réalisé* constitue une pile (pile Daniell) ; la différence de potentiel entre les deux métaux (électrodes) s'appelle force électromotrice (f.é.m.)E ; la réaction qui s'effectue a pour conséquence la production de courant, en… Lire la suite
VOLTA ALESSANDRO (1745-1827)

Écrit par :  Bernard PIRE

…  En mars 1800, Volta publie dans une lettre au président de la Royal Society l'invention de la *pile qu'il a mise au point, empilement de couples de disques zinc-cuivre en contacts directs, chaque couple étant séparé du suivant par un carton humide. Il y souligne le fait que, lorsqu'on les sépare, la lame de cuivre prend une charge négative et… Lire la suite

Afficher la liste complète (16 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média