BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

TEILHARD DE CHARDIN PIERRE (1881-1955)

Teilhard est fondamentalement un mystique, plus exactement un « cosmo-mystique ». Il considère que la matière contient une puissance spirituelle, et, par une ascèse très dure, il est parvenu à déchiffrer en filigrane, à travers le cosmos, la figure divine du Christ. Cette ascèse n'est plus une simple ascèse de détachement, c'est une ascèse de détachement par traversée, par l'action mortifiante. C'est dire que la vie de Teilhard a été, bien plus que celle de Rimbaud, une aventure spirituelle d'une rare qualité. Il fut, très tôt (1911), conquis par l'évolutionnisme et, partant, sa vision, au lieu d'être une vision en cosmos, c'est-à-dire statique ou cyclique, se mua en une vision en cosmogenèse, c'est-à-dire d'un univers évolutif et convergent, où Dieu se révèle d'abord comme l'avenir absolu, à travers un seuil d'extase. Orientée vers le futur, sa Weltanschauung est donc foncièrement eschatologique, pour ne pas dire prophétique (annonce d'un ultra-humain, c'est-à-dire d'un dépassement de la collectivité par elle-même, perspective d'un point Oméga, à savoir d'un point de convergence de l'humanité, annonciateur de la parousie, ou retour du Christ en gloire). On peut voir en Teilhard le Malebranche de l'évolutionnisme, mais sa parenté avec Leibniz est sensible, ses racines scolastiques demeurent évidentes et, par-delà celles-ci, l'influence de saint Paul et des Pères grecs, surtout saint Irénée, l'est également.

1.  La pensée teilhardienne

Pierre Teilhard de Chardin, né à Sarcenat (commune d'Orcines, dans le Puy-de-Dôme), novice de la Compagnie de Jésus en 1899 et ordonné prêtre en 1911, entre l'année suivante au laboratoire de Marcellin Boulle au Muséum d'histoire naturelle. Mobilisé pendant la guerre de 1914-1918 comme brancardier, il prépare ensuite licence et doctorat de sciences naturelles et enseigne la paléontologie et la géologie à l'Institut catholique de Paris. Il part pour la Chine en 1923, chargé d'une mission scientifique, et ne se « fixe » en France qu'en 1946 pour s […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  3 pages…

Pour citer cet article

Claude CUÉNOT, « TEILHARD DE CHARDIN PIERRE - (1881-1955)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-teilhard-de-chardin/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« TEILHARD DE CHARDIN PIERRE (1881-1955) » est également traité dans :

CRESPY GEORGES (1920-1976)

Écrit par :  André DUMAS

…  dont l'accomplissement absolu a déjà relativement commencé dans la résurrection de Jésus-Christ ? *En 1961 paraît le grand ouvrage de Crespy, sa seconde thèse de doctorat : La Pensée théologique de Teilhard de Chardin (Éditions universitaires, Paris), dont l'audience fut considérable en France et à l'étranger et qui montrait la puissance… Lire la suite
HOMME - L'hominisation

Écrit par :  Jean PIVETEAU

…  de l'intelligence, reproduction d'un cours professé au Collège de France en 1927 et 1928. *Mais mot et notion étaient déjà définis dans un texte alors inédit de Pierre Teilhard de Chardin, rédigé aux environs de 1923, texte auquel se réfère maintes fois Édouard Le Roy. Il demeure toutefois difficile d'en attribuer la paternité à l'un ou à… Lire la suite
MORT - Les interrogations philosophiques

Écrit par :  René HABACHI

Dans le chapitre "Les doctrines de l'information"  : …  de la conscience que la charge de la preuve est à celui qui voudrait la nier. L'œuvre moderne de *Teilhard de Chardin se situe, en ce point précis, sur le prolongement de l'itinéraire de Bergson. Le « pas de la conscience » traversé par l'évolution grâce à une « complexification » croissante s'épanouit en « phénomène humain ». Chaque fois que l'… Lire la suite
PRÉDESTINATION

Écrit par :  André DUMAS

Dans le chapitre "La théologie contemporaine"  : …  mise, comme chez Barth, sur les dimensions collectives et universelles du salut. La christologie de *Teilhard de Chardin, par exemple, s'intéresse moins à l'élection qui précède l'agir humain, jugée trop créationniste et fixiste, qu'à la récapitulation ultime de toutes choses en Christ, correspondant à la « centration » cosmogénétique du monde. La… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média