BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MABILLE PIERRE (1904-1952)

Médecin, anthropologue et écrivain, né à Reims le 2 août 1904, Pierre Mabille fait partie de ces esprits lucides que le xxe siècle découvre tardivement. Partageant les préoccupations des surréalistes, il aborde, par une approche à la fois scientifique et poétique, l'étude de l'homme sensible et de ses pouvoirs insoupçonnés.

Interne des hôpitaux de Paris, chef de clinique (1931) puis chirurgien, il devient membre du groupe surréaliste en 1934 et collabore à la revue Minotaure. Il accueillera André Breton en Haïti, où il occupe le poste d'attaché culturel de 1940 à 1946. De 1949 à sa mort, en 1952, il sera professeur à l'École d'anthropologie de Paris.

La quête de Pierre Mabille est celle d'une pensée globale, qui ne soit pas, comme dans les savoirs spécialisés, séparée de la vie. « Je tiens la pensée comme participant de la réalité cosmique générale, notre représentation comme témoignage des objets, les idées comme existant dans les choses. » Son matérialisme est intégral, en ce sens qu'il ne s'oppose pas à un quelconque spiritualisme mais en rend compte comme d'une matière humaine induite à se nier sous la pression d'un système économique et social. Il s'agit alors d'en revenir à la nature fondamentale des êtres et des choses.

Attiré par l'hermétisme et par l'imaginaire, qu'il explore dans son Miroir du merveilleux (1940), Mabille soupçonne l'alchimie d'être beaucoup plus que l'opération du faiseur d'or ou de l'ascète mystique. La Construction de l'homme (1936) en appelle à une réconciliation du microcosme et du macrocosme dans une destinée où l'individu s'émanciperait d'une civilisation qui l'entrave et l'aliène. Il convient d'accorder une attention particulière à Égrégores ou la Vie des civilisations, écrit en 1936 et publié en 1938, et à Thérèse de Lisieux (1937). « J'appelle égrégore, mot utilisé jadis par les hermétistes, le groupe humain doté d'une personnalité différente de celle des individus qui le forment », précise Mabille, mais il donne aussitôt le sens [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

VANEIGEM, « MABILLE PIERRE - (1904-1952)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-mabille/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.