BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PHOTOGRAPHIE Procédés argentiques

Les procédés argentiques reposent sur l'exploitation de la photosensibilité de trois halogénures d'argent : le bromure, le chlorure et l'iodure d'argent. Ces trois composés ont accompagné l'évolution de la photographie depuis son invention. Impliqués dans la plupart des techniques développées au cours du xixe siècle (daguerréotype, calotype, négatif sur verre au collodion, plaques sèches au gélatinobromure d'argent...), ils restent encore employés aujourd'hui dans la formulation des procédés argentiques de prise de vue et de tirage. Au cours des deux dernières décennies du xxe siècle, des améliorations significatives ont été apportées en termes de structure des images, de sensibilité, de chromatisation, de rendu des couleurs, ou encore en ce qui concerne la standardisation des traitements et la prise en compte des données écotoxicologiques. Parmi les programmes de recherches qui ont permis ces avancées, ceux qui se rapportent à l'amélioration de la photosensibilité des systèmes occupent une place privilégiée. Au-delà des aspects strictement photographiques qui déterminent la qualité des images, cette amélioration rend possible une meilleure gestion des ressources stratégiques en métal argentique. Par ailleurs, les gains obtenus dans ce domaine favorisent une diminution de la taille des films de prise de vue qui, à elle seule, pourrait illustrer l'évolution des pratiques photographiques et des images qui en sont le produit.

Les résultats obtenus à ce jour laissent présager, pour les années à venir, un développement potentiel significatif de techniques argentiques permettant d'associer un haut niveau qualitatif avec des coûts de production compétitifs. Au-delà des aspects purement techniques ou scientifiques, c'est certainement l'évolution des marchés, dans les pays occidentaux mais également dans les pays émergents (Chine, Asie du Sud-Est, Amérique du Sud...), qui déterminera ce développement.

1.  Deux familles de procédés

D'un point de vue photochimique, les systèmes argentiques peuvent être regroupés selon deux familles : les procédé [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  15 pages…

 

Pour citer cet article

Jean-Paul GANDOLFO, « PHOTOGRAPHIE - Procédés argentiques  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-procedes-argentiques/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« PHOTOGRAPHIE » est également traité dans :

PHOTOGRAPHIE - Histoire des procédés photographiques

Écrit par :  Jean-Paul GANDOLFO

La chronologie du processus d'invention de la photographie est antérieure de plusieurs siècles à sa période de divulgation. C'est grâce aux avancées significatives de l'optique et de la photochimie , en particulier aux xviie et xviiie siècles, que… Lire la suite
PHOTOGRAPHIE - Procédés de prise de vue numérique

Écrit par :  André CHABANETTE

Les appareils photographiques numériques ne sont que des clones électroniques des appareils argentiques (tabl. l ). Le film et la plupart des éléments mécaniques de ces derniers sont remplacés par des éléments électroniques de plus en plus sophistiqués. L'image, obtenue sous forme d'un signal analogique, est « développée » et « traitée »… Lire la suite
PHOTOGRAPHIE - Sensitométrie

Écrit par :  Bernard LEBLANC

Une fois passé l'émerveillement d'avoir enfin obtenu les premières photographies, les pionniers entreprirent immédiatement des recherches et des investigations afin d'améliorer les procédés. Une problématique s'imposa d'abord à tous : l'assurance d'obtenir des images correctement exposées. La chose ne devint réaliste qu'avec l'apparition des… Lire la suite
PHOTOGRAPHIE - Appareils photographiques argentiques

Écrit par :  Maxime CHAMPION

L'appareil photographique est bien plus qu'un simple outil, comme peut l'être le pinceau du peintre. Dans une certaine mesure, il conditionne la réalisation de l'œuvre photographique. Les progrès technologiques ont ouvert la voie à la réalisation de certaines images que l'on aurait jugées naguère impossibles. L'histoire de la photographie est… Lire la suite
PHOTOGRAPHIE - Appareils photographiques numériques

Écrit par :  Maxime CHAMPION

Apparus massivement au début des années 1990, les appareils photographiques numériques ne sont pas de prime abord très différents de leurs homologues qui utilisent du film (cf. Appareils photographiques argentiques 1. Principe). Ce qui change est le support de récupération de l'information, et avec lui tout ce qui concerne le traitement du signal… Lire la suite
PHOTOGRAPHIE - Optique photographique

Écrit par :  Pascal MARTIN

Le principe d' enregistrement d'une image suppose non seulement une surface sensible mais également un système optique nommé objectif. Ce dernier, en fonction de ses caractéristiques intrinsèques, modifie la taille de l'image ainsi que le champ enregistré, c'est-à-dire l'espace photographié. On distingue classiquement les paramètres quantitatifs… Lire la suite
PHOTOGRAPHIE - Objectifs photographiques

Écrit par :  Pascal MARTIN

Pour obtenir une image, quel que soit son mode d' enregistrement (fixe ou animée) ou sa nature (argentique, analogique, numérique), un dispositif opto-mécanique est indispensable : c'est l'objectif. Constitué d'une lentille (appareils prêt-à-photographier) ou – dans la plupart des cas – de plusieurs, celui-ci permet de transposer un objet en trois… Lire la suite
PHOTOGRAPHIE - Matériels de traitement argentique

Écrit par :  André CHABANETTE

Il existe deux marchés bien séparés de la photographie : le marché des photographes amateurs et le marché des photographes professionnels. Les laboratoires, couvrant en partie ou en totalité ces deux marchés, sont utilisateurs depuis de nombreuses années d'équipements, le plus souvent hybrides analogiques-numériques, qui leur permettent de… Lire la suite
PHOTOGRAPHIE - Matériels de traitement numérique

Écrit par :  André CHABANETTE

Les matériels de traitement pré-numérique des images sont apparus avec le premier appareil photographique vidéo-analogique, le Mavica, présenté par Sony en 1981. Cet appareil, considéré à tort comme le premier appareil photographique numérique, était muni d'un capteur CCD (charge coupled device) et enregistrait des images… Lire la suite
APPAREILS PHOTOGRAPHIQUES - (repères chronologiques)

Écrit par :  Bernard LEBLANC

1888« Kodak » (États-Unis), premier appareil photographique grand public développé par l'Américain G. Eastman. 1912Premier « Vest Pocket » Kodak (États-Unis), appareil pliant (2,5 × 6 × 12 cm fermé) de format 4 × 6,5 cm. Très populaire, la gamme sera déclinée en plusieurs couleurs et finitions, et… Lire la suite
PROCÉDÉS PHOTOGRAPHIQUES - (repères chronologiques)

Écrit par :  Jean-Paul GANDOLFO

1827Date probable de la première héliographie réussie de Nicéphore Niépce (1765-1833), Point de vue pris d'une fenêtre de la propriété du Gras à Saint-Loup-de-Varennes (Saône-et-Loire), réalisée sur une plaque d'étain recouverte de bitume de Judée. 1839En France, le… Lire la suite
ALINARI LES

Écrit par :  Elvire PEREGO

La révolution du regard et de l'imaginaire engendrée au xixe siècle par l'invention de la photographie, trouve une illustration éclatante dans l'aventure de la dynastie Alinari… Lire la suite
ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) - L'archéologie aérienne

Écrit par :  Roger AGACHE

Longtemps, archéologues et historiens se sont contentés de demander à la photographie aérienne une image globale, plus complète, plus précise, des monuments ou des sites archéologiques, qui les replace dans leur environnement naturel et humain. Depuis quelques années, le recours à la photo aérienne est devenu systématique aussi bien lors des… Lire la suite
ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) - L'archéologie sous-marine

Écrit par :  Patrice POMEYAndré TCHERNIA

Dans le chapitre "Relevés sous-marins"  : …  incompatible avec les conditions de la plongée sous-marine. C'est pourquoi la photographie – qui utilise le seul avantage que possède le fouilleur sous-marin par rapport au fouilleur terrestre : la possibilité de s'élever à sa guise au-dessus du site qu'il étudie – a, dès le départ et de plus en plus, tenu une grande place dans l'archéologie… Lire la suite
ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - La photogrammétrie architecturale

Écrit par :  Jean-Paul SAINT AUBIN

l'invention, au milieu du xixe siècle, de la photographie. La combinaison de plusieurs clichés photographiques permet en effet d'obtenir une vision dite « stéréoscopique », s'inspirant du fonctionnement de la vision naturelle de l'homme : les yeux enregistrent deux images que le cerveau fusionne pour créer une vision en relief. La… Lire la suite
ARGENT, métal

Écrit par :  Robert COLLONGUES

Dans le chapitre "Chimie de l'état solide"  : …  des halogénures d'argent, chlorure, bromure, iodure, présente des défauts ponctuels dont l'importance est fondamentale en photographie. Il existe à la fois des défauts de type Frenkel et de type Schottky. Leur nombre augmente rapidement avec la température. Si n est le nombre d'ions Ag+ en position interstitielle et N le nombre de positions… Lire la suite
ART (L'art et son objet) - La reproduction en art

Écrit par :  Denys RIOUT

Dans le chapitre "Reproductions et « musée imaginaire »"  : …  Les éditions de reproductions photographiques ont commencé à se répandre dans les années 1850, grâce à l'invention du tirage d'épreuves sur papier à partir d'un négatif. Une polémique permit de clarifier les avantages respectifs de la gravure et de ce nouveau procédé. Ceux qui vantaient les… Lire la suite
ART COLONIAL

Écrit par :  Véronique GERARD-POWELLAlexis SORNIN

Dans le chapitre "Photographie"  : …  L'usage de la photographie en Inde commence à Calcutta où les premiers daguerréotypes arrivent d'Angleterre en décembre 1840. La Société photographique du Bengale est fondée en 1857 avec une centaine de membres dont un tiers sont indiens. F. Fisk William rédige en 1860 A Guide to the Indian Photographer, le premier manuel de ce… Lire la suite
ART & SCIENCES

Écrit par :  Jean-Pierre MOHEN

Dans le chapitre "La révolution de l'image physico-chimique"  : …  des artistes. Le plus bel exemple est celui de Nicéphore Niépce, qui invente peu avant sa mort, le 5 juillet 1833, le procédé de la photographie, fondé sur l'insolubilisation de certains composés chimiques soumis à une radiation. Son associé, Jacques Daguerre, diffuse à travers le monde le procédé du daguerréotype (révélé… Lire la suite
ASTROMÉTRIE

Écrit par :  Jean KOVALEVSKY

Dans le chapitre "L'astrométrie photographique"  : …  La mesure des coordonnées des étoiles à l'aide des instruments précédents est une opération longue et ne s'applique qu'aux astres lumineux. Pour étudier un nombre beaucoup plus important d'étoiles, de magnitudes plus faibles, on emploie une méthode photographique… Lire la suite
AUTOCHROME

Écrit par :  Hervé LE GOFF

Décrite simultanément en 1869 par Louis Ducos du Hauron et par Charles Cros, la sélection trichrome, ou reproduction automatique des couleurs, consistait à prendre, sur trois films en noir et blanc, trois photographies distinctes du même sujet à travers trois filtres bleu, vert et rouge. Ainsi… Lire la suite
BAYARD HIPPOLYTE (1801-1887)

Écrit par :  Anne de MONDENARD

Hippolyte Bayard est considéré comme un des quatre inventeurs de la photographie aux côtés des Français Joseph-Nicéphore Niépce, Jacques-Louis-Mandé Daguerre et de l'Anglais William-Henri Fox Talbot. Inventeur certes, mais malheureux et amer. On lui doit en effet le procédé du positif direct, qui n'a pas été reconnu par les pouvoirs publics et qu'… Lire la suite
BLANQUART-EVRARD LOUIS-DÉSIRÉ (1802-1872)

Écrit par :  Laure BOYER

Chimiste et négociant en drap, Louis-Désiré Blanquart-Evrard est l'un des personnages clés des débuts de la photographie. Il joua un rôle déterminant dans le développement du calotype en France et dans la diffusion des premiers albums photographiques… Lire la suite
CALOTYPE

Écrit par :  Marc-Emmanuel MÉLON

Le calotype (du grec kalos, beau) est le nom forgé par W. H. F. Talbot pour désigner le procédé de photographie sur papier qu'il achève de mettre au point en 1840. Talbot en découvre le principe fondamental — le système négatif-positif toujours actuel — en 1835, bien avant que Daguerre ne fasse… Lire la suite
CARTE DU CIEL

Écrit par :  Universalis

Carte photographique de plus de 10 millions d'étoiles réparties sur toute la voûte céleste, qui avait pour ambition de recenser toutes les étoiles jusqu'à la magnitude 14 et de répertorier dans un catalogue associé toutes les étoiles de magnitude inférieure ou égale à 12. Le projet fut élaboré vers 1887 par Ernest Amédée… Lire la suite
CARTE POSTALE

Écrit par :  Maïten BOUISSET

Dans le chapitre "L'âge d'or de la carte postale illustrée"  : …  et vendues. L'histoire de la carte postale va de pair, comme celle de l'affiche, avec les développements techniques de l'impression en nombre et de la photographie. La phototypie en particulier, qui permet la réalisation de tirages importants et bon marché, a remplacé très vite la lithographie, la similigravure, l'estampage et le coloriage, dit au… Lire la suite
CATALOGUES ASTRONOMIQUES

Écrit par :  Carlos JASCHEK

Dans le chapitre "Les différents types de catalogues et leurs supports"  : …  du mont Palomar. Tous les objets visibles à partir de cet observatoire ont été photographiés sur près de mille clichés, ce qui correspond à la magnitude 21 environ pour les clichés bleus. Une seconde couverture du ciel a été faite avec des clichés rouges, qui vont jusqu'à la magnitude 20. Cet atlas a été complété dans l'hémisphère Sud par un atlas… Lire la suite
CHAMBRE NOIRE ou CHAMBRE OPTIQUE, reproduction graphique

Écrit par :  Jean RUDEL

L'invention de la camera oscura (chambre obscure dite aussi chambre noire) comme moyen de reproduction d'une image et son exploitation perspective remonte à des temps très anciens. Déjà Aristote, dans ses Problematica avait fait remarquer que les rayons passant par une ouverture constituaient une image dont… Lire la suite
CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

Écrit par :  Michel BAPTISTEPierre BRARDJean COLLETMichel FAVREAUTony GAUTHIER

Dans le chapitre "La persistance rétinienne et son utilisation"  : …  Si la limitation du pouvoir de séparation de l'œil permet la photographie, la fameuse persistance rétinienne permet le cinéma et la télévision. Une perception sensorielle persiste quand l'excitation disparaît. Cette persistance est de l'ordre d'un tiers de seconde. Pour l'œil, elle varie avec l'éclairement, la fréquence des excitations, le temps de… Lire la suite
CONSERVATION ET RESTAURATION DES COLLECTIONS PHOTOGRAPHIQUES

Écrit par :  Anne CARTIER-BRESSON

Depuis l'invention de la photographie, avec le daguerréotype, en 1839, jusqu'à notre époque, marquée par le développement commercial des techniques du multimédia et l'engouement pour les impressions numériques, les collections photographiques représentent une somme d'œuvres phénoménale, dont… Lire la suite
CROS CHARLES (1842-1888)

Écrit par :  Hélène LACAS

Personnage hors du commun, autodidacte de génie qui fut également attiré par la littérature et par la science. Descendant d'une lignée de professeurs, né à Fabrezan (Aude), Charles Cros fait ses études sous la direction de son père. En 1860, il entre comme surveillant à l'Institution des sourds-muets et commence des… Lire la suite
CYANINES

Écrit par :  Dina SURDIN

Il existe deux composés connus sous le nom de cyanines. L'un a pour formule brute C27H30O16 et sa masse moléculaire est de 620,23 g. On l'appelle également cyanidine diglucoside-3-5. C'est un glucoside extrait des fleurs de bleuet, qui s'hydrolyse en cyanidine. Il fait partie de… Lire la suite
DAGUERRE LOUIS JACQUES MANDÉ (1787-1851)

Écrit par :  Hervé LE GOFF

L'opticien Charles Chevalier lui parle un jour de Joseph Nicéphore Niépce, inventeur d'un procédé capable de fixer les images formées par un objectif au fond d'une chambre noire. Daguerre le rencontre et lui propose un contrat d'association, signé le 14 décembre 1829. En exploitant le pouvoir… Lire la suite
DAGUERRÉOTYPE

Écrit par :  Marc-Emmanuel MÉLON

On désigne par daguerréotype le procédé photographique mis au point en 1839 par J. L. M. Daguerre à partir de la découverte de l'héliographie par Nicéphore Niepce. Mais, alors que le procédé de Niepce restait peu performant (lenteur et complexité des différentes opérations, faible sensibilité de la substance… Lire la suite
DIAPHRAGME, optique

Écrit par :  Josette CACHELOU

Dispositifs mécaniques qui limitent l'étendue du faisceau lumineux d'un système optique. On distingue deux diaphragmes : le diaphragme de champ, qui définit les dimensions de l'image, et le diaphragme d'ouverture, qui contrôle l'angle du cône des rayons lumineux qui concourent à former cette image. Dans les objectifs photographiques, le diaphragme… Lire la suite
EASTMAN GEORGE (1854-1932)

Écrit par :  Bernard PIRE

une compagnie d'assurances puis par une banque, il complète sa formation en autodidacte. À vingt-quatre ans, il découvre la photographie et se passionne pour cette technique, passant ses nuits dans la cuisine familiale à expérimenter diverses émulsions de gélatine (en particulier celle au bromure d'argent) pour perfectionner et simplifier le… Lire la suite
ESTAMPE

Écrit par :  Michel MELOT

Il est fort difficile de définir le domaine de l'estampe. Le mot a une signification technique (comme l'anglais print) et désigne une image obtenue par pression d'un support (en général du papier) contre une matrice. Sa forme la plus élémentaire est l'estampage, où l'impression se fait en moulant le… Lire la suite
HÉLIOGRAVURE

Écrit par :  Hervé LE GOFF

Cousin issu de germain de Nicéphore Niépce (1765-1833), l'inventeur de l'héliographie nommée par la suite photographie, Abel Niepce de Saint-Victor (1805-1870) propose en 1853 une technique d'impression sur papier des images photographiques. Par une lettre datée du 23 mai, il indique comment, après… Lire la suite
IMPRIMERIE

Écrit par :  Isabelle ANTONUTTIJean-Pierre DRÈGEUniversalisHenri-Jean MARTIN

Dans le chapitre "La montée en puissance des images "  : …  publicités, étiquettes, almanachs… La mise en couleur reste manuelle jusqu’en 1900. La photographie et la photogravure permettent de reporter les images sur des formes imprimantes au moyen de substances photosensibles. Il faut attendre les années 1880 pour qu’il soit possible d’imprimer une photographie. Une couche photosensible est appliquée sur… Lire la suite
LAND EDWIN HERBERT (1909-1991)

Écrit par :  Bernard LEBLANC

artificiels. À cette époque, Edwin Land fut inopinément confronté au problème de la photo instantanée. Un jour de 1943, sa fille Jennifer lui demanda brusquement pourquoi elle ne pouvait pas voir tout de suite les photos qu'ils venaient de faire ensemble l'après-midi. L'idée germa dans l'esprit de Land, et ce nouveau défi le tint éveillé toute la… Lire la suite
LE DAGUERRÉOTYPE FRANÇAIS (exposition)

Écrit par :  Barthélémy JOBERT

L'organisation, au musée d'Orsay, d'une exposition majeure consacrée aux premiers temps de la photographie en France (Le Daguerréotype français. Un objet photographique, 13 mai-17 août 2003), présentée ensuite au Metropolitan Museum of Art de New York (22 septembre 2003-4 janvier 2004), illustre la place… Lire la suite
LIPPMANN GABRIEL (1845-1921)

Écrit par :  Pierre MOYEN

C'est son procédé de reproduction photographique des couleurs par une méthode interférentielle (1891) qui lui vaudra le prix Nobel de physique en 1908. Dans ce procédé, une couche épaisse de chlorure d'argent est déposée sur un miroir. La lumière incidente, interférant avec la lumière réfléchie,… Lire la suite
LIVRE

Écrit par :  Jacques-Alexandre BRETONHenri-Jean MARTINJean TOULET

Dans le chapitre "Photographie, photogravure et message visuel"  : …  Au milieu du xixe siècle, la photographie est déjà très répandue et propose un type d'image entièrement nouveau qui figure le réel sans l'intermédiaire du réseau graphique conventionnel de la gravure. Dès 1841, R. Töpffer exprime, avec une étonnante justesse, comment est senti le récent medium : « La plaque de Daguerre donne… Lire la suite
LUMIÈRE NATURELLE

Écrit par :  Josette CACHELOU

Dans les exposés relatifs à la polarisation, on désigne souvent par lumière naturelle la lumière non polarisée, quelles que soient son origine et sa composition spectrale. Les vibrations de la lumière naturelle sont réparties au hasard dans un plan perpendiculaire à la direction de propagation : le rayon… Lire la suite
MICRODENSITOMÈTRE

Écrit par :  Josette CACHELOU

Instrument qui mesure la densité optique d'une petite surface plus ou moins transparente, généralement un film ou une plaque photographique. Il comprend de nombreux éléments optiques. Une source lumineuse intense sert à éclairer une fente optique réglable très petite (quelques micromètres) qui est optiquement conjuguée avec un point de la surface à… Lire la suite
MUYBRIDGE EADWEARD (1830-1904)

Écrit par :  Michel FRIZOT

D'origine britannique, Muybridge, attiré par l'or californien, émigre aux États-Unis ; en 1867, il s'initie tardivement à la photographie et il deviendra vite le grand spécialiste du « reportage » des États-Unis. Ses photographies de paysages sont très remarquées, d'autant que la… Lire la suite
NIÉPCE NICÉPHORE (1765-1833)

Écrit par :  Gérard LEGRAND

Il n'est pas rare que des querelles d'antériorité, concernant des découvertes anciennes, finissent par rendre impossible ou oiseuse l'attribution de celles-ci. Il n'est pas rare non plus qu'un filou « exploite » la trouvaille d'autrui et tente de s'en faire passer pour l'inventeur : l'histoire des sciences parvient généralement à le démasquer. Mais… Lire la suite
NOUVELLE HISTOIRE DE LA PHOTOGRAPHIE, livre de Michel Frizot

Écrit par :  Paul-Louis ROUBERT

Parue en 1994, Nouvelle Histoire de la photographie est un ouvrage de référence aussi bien en termes de récit historique que de construction iconographique. Nouvelle car, selon le souhait du directeur de publication, l'historien de la photographie Michel Frizot, l'ouvrage présente son objet comme aucune autre histoire ne l'avait… Lire la suite
OBSERVATION ASTRONOMIQUE

Écrit par :  Marc LACHIÈZE-REY

Dans le chapitre "La révolution optique"  : …  L'invention de la photographie amène un progrès considérable. Notre rétine n'enregistre les photons que pendant une durée limitée, le temps de persistance rétinienne, qui avoisine 1/25e de seconde. La photographie permet d'accumuler la lumière pendant des durées (temps de pose) beaucoup plus longues, et d'améliorer ainsi la… Lire la suite
ORTHOCHROMATIQUE

Écrit par :  Josette CACHELOU

Se dit d'une émulsion photographique noir et blanc dont la sensibilité chromatique comprend le violet, le bleu, le vert et le jaune. Elle n'est pas sensible au rouge et cette couleur est donc rendue en positif par du noir. Elle convient très bien pour les paysages. On peut procéder au développement dans un laboratoire faiblement éclairé en rouge… Lire la suite
PANCHROMATIQUE

Écrit par :  Josette CACHELOU

Se dit d'une émulsion photographique noir et blanc sensible à toutes les couleurs du spectre visible, du violet au rouge inclus. C'est l'émulsion dont la courbe de sensibilité spectrale se rapproche le plus de celle de l'œil, quoique marquée d'une préférence pour le bleu et le violet. Il convient de la développer dans un laboratoire obscur… Lire la suite
PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Détecteurs de particules

Écrit par :  Pierre BAREYREJean-Pierre BATONGeorges CHARPAKMonique NEVEUBernard PIRE

Dans le chapitre "La chambre à bulles"  : …  intermédiaire d'un piston mû par un système pneumatique situé au bas du corps de chambre. La prise des clichés photographiques se fait à l'aide de cinq caméras situées au sommet de la chambre. Les flashs qui illuminent le milieu sensible sont situés à proximité des objectifs grands angulaires de type fish eye qui équipent les… Lire la suite
PHOTOGRAMME

Écrit par :  Marc-Emmanuel MÉLON

Selon ses domaines d'application, le terme « photogramme » désigne des images de nature différente. En technique cinématographique, il signifie la plus petite unité de prise de vue, l'image indivisible dont la succession, vingt-quatre fois par seconde, crée la continuité filmique. Le mot « photogramme » est aussi employé… Lire la suite
PHOTOGRAMMÉTRIE

Écrit par :  Maurice CARBONNELL

On groupe sous le nom de photogrammétrie l'ensemble des techniques qui permettent de déterminer la forme, les dimensions et la position d'un objet (au sens le plus large du terme) à partir de perspectives de cet objet enregistrées photographiquement. Chaque perspective est la section, par le plan π de l'image photographique, du faisceau perspectif… Lire la suite
LA PHOTOGRAPHIE EN FRANCE. TEXTES ET CONTROVERSES: UNE ANTHOLOGIE, 1816-1871, livre de André Rouillé

Écrit par :  Paul-Louis ROUBERT

Publiée en 1989 pour le cent cinquantenaire de l'invention de la photographie, cette volumineuse anthologie due à André Rouillé, historien de la photographie, regroupe quelque 200 textes illustrés de 160 photographies et, d'après le souhait de son auteur, elle se présente comme un outil de travail. L'histoire de la photographie ne peut s'abstraire… Lire la suite
PHOTOSCULPTURE

Écrit par :  Sylvain BELLENGER

Dans un article qu'il consacre à la photosculpture, Théophile Gautier écrit en 1863 : « C'était déjà bien assez merveilleux. Le soleil dessinateur ; passe ; mais le soleil sculpteur ; l'imagination déconcertée se refuse à croire un semblable prodige. » La photosculpture est en effet la plus étonnante tentative d'art démocratisé par les techniques… Lire la suite
PHYSIQUE - Les moyens de l'expérimentation

Écrit par :  Michel SOUTIF

Dans le chapitre "Perception de la mesure"  : …  Un progrès important a été fait par l'emploi, comme récepteur, de la plaque photographique qui permet de conserver la trace de la mesure et de stocker en très peu de temps un grand nombre d'informations. Ainsi, au lieu de pointer successivement, avec une lunette, toutes les raies spectrales données par un spectromètre optique, il devient possible… Lire la suite
PLÉNOPTIQUE SYSTÈME, photographie

Écrit par :  Pascal MARTIN

Faire la mise au point est un geste technique banal en prise de vue mais qui donne à une image tout son sens. Cette fonction est depuis fort longtemps automatisée dans la plupart des appareils photographiques. Un nouveau type d'appareils destiné au grand public, où le plan de netteté est choisi après avoir effectué la prise de vue, arrive sur le… Lire la suite
PREMIER "KODAK"

Écrit par :  Bernard LEBLANC

L'Américain George Eastman (1854-1932) invente en 1888 l'appareil photographique pour tous. À cette occasion, il crée une nouvelle marque facile à prononcer dans toutes les langues : « Kodak ». Pour promouvoir son produit, il lance le slogan « Appuyez sur le bouton, nous faisons le reste » (You press the Lire la suite
QUI A PEUR DES FEMMES PHOTOGRAPHES ? (exposition)

Écrit par :  Armelle CANITROT

Au musée de l’Orangerie et au musée d’Orsay, une exposition en deux volets, Qui a peur des femmes photographes ? 1839-1945 (14 octobre 2015-24 janvier 2016), vient combler le déficit de visibilité dont souffrent les femmes photographes. Longtemps, en effet, leur rôle fut négligé… Lire la suite
STÉNOPÉ

Écrit par :  Josette CACHELOU

La chambre noire, déjà connue du temps de Léonard de Vinci, fait figure d'ancêtre de l'appareil photographique. Lorsque sa partie antérieure est constituée d'une simple plaque percée d'un petit trou central, on est en présence d'un sténopé. Les avantages du sténopé sont une grande simplicité, un grand angle de champ, l'… Lire la suite
STÉRÉOSCOPIE

Écrit par :  Josette CACHELOU

La sensation de relief dans la vision provient de ce que les deux yeux ne voient pas le même objet sous le même angle. La stéréoscopie comprend donc toutes les méthodes qui permettent d'obtenir une impression de relief, que ce soit en observant un objet à travers un instrument d'optique ou que ce soit en restituant une seule image en relief à… Lire la suite
SWAN JOSEPH WILSON (1828-1914)

Écrit par :  Bernard PIRE

Swan est également connu pour ses inventions dans le domaine des papiers photosensibles pour la photographie. On lui doit en particulier la mise au point d'un procédé d'impression utilisant un papier recouvert de gélatine photosensible et l'invention de la photographie à plaque sèche brevetée en 1871. Son papier photographique au bromure d'… Lire la suite
TALBOT WILLIAM HENRY FOX (1800-1877)

Écrit par :  Hervé LE GOFF

Dans le chapitre "Le moteur d'une ambition artistique"  : …  Le photographe anglais William Henry Fox Talbot est né le 11 février 1800 à Melbury dans le comté de Dorset, du mariage de William Davenport Talbot et de Elisabeth Fox Strangways. Malgré la disparition de son père, quelques mois après sa naissance, William vit une enfance heureuse à l'abbaye de Lacock, propriété familiale restaurée par sa mère… Lire la suite
TÉLÉCOMMUNICATIONS - Histoire

Écrit par :  René WALLSTEIN

Dans le chapitre "La transmission des images "  : …  transmettre que des images au trait, c'est-à-dire ne comportant que du noir et du blanc. La transmission de photographies nécessitait qu'on arrive aussi à coder, transmettre et restituer des nuances de gris. C'est à l'Allemand Arthur Korn (1870-1945) que revient le mérite d'avoir réussi la première transmission d'une photographie par télégraphie… Lire la suite
TÉLESCOPES

Écrit par :  UniversalisOlivier LE FÈVREJean RÖSCH

Dans le chapitre "L'observation photographique"  : …  L'emploi astronomique de la plaque photographique – récepteur bidimensionnel capable de conserver matériellement l'image de tout un champ étendu et d'accumuler, en outre, pendant un certain temps, l'énergie reçue sur cette image, ce qui permet d'atteindre des sources plus faibles – a été d'une portée incalculable. L'application est immédiate : il… Lire la suite
VUE DE LA FENÊTRE DE LA PROPRIÉTÉ DU GRAS À SAINT-LOUP-DE-VARENNES (N. Niépce)

Écrit par :  Hervé LE GOFF

L'étude des matières réagissant à la lumière conduit Nicéphore Niépce (1765-1833) à impressionner dès 1816 un papier enduit de chlorure d'argent placé au fond d'une chambre noire. Ces premières « rétines », images automatiques du réel, ont un… Lire la suite
ZAPP WALTER (1905-2003)

Écrit par :  Universalis

Inventeur de l'appareil photographique Minox. Né dans une famille d'origine allemande installée à Riga, déportée dans l'Oural puis fixée à Tallinn (Estonie) en 1921, Walter Zapp se passionne pour la photographie et, à partir de 1932, travaille à un appareil de très petites dimensions, mettant au point en 1936 le prototype du Minox, long de 80 mm et… Lire la suite

Afficher la liste complète (68 références)

  

Voir aussi

ABSORPTION physique    BLANCHIMENT    BLEU couleur    EFFET CALLIER    CHLORURE D'ARGENT    PROCÉDÉ CHROMOGÈNE photographie    CIBACHROME    COUPLEURS photographie    CYAN couleur    DÉFAUTS cristallographie    DÉVELOPPEMENT photographie    DYE TRANSFER    ÉMULSION photographie    EXPOSITION ou LUMINATION    FILM    FILM-FLAMME    RUDOLF FISCHER    FIXAGE photographie    DÉFAUTS DE FRENKEL    PROCÉDÉ FRESSON    GÉLATINE    GÉLATINOBROMURE D'ARGENT    GRANULATION photographie    LOI DE GROTTHUSS-DRAPER    HALOGÉNURE D'ARGENT    IMAGE LATENTE    JAUNE couleur    LAVAGE    MAGENTA couleur    NITRATE DE CELLULOSE    NOIRCISSEMENT photographie    OXYDATION    OXYDORÉDUCTION    PAPIER PHOTOGRAPHIQUE    PHOTOCONDUCTIVITÉ    PHOTOGRAPHIE EN COULEURS    PHOTOLYSE    PHOTOSENSIBILITÉ technologie    POLYESTERS    POLYÉTHYLÈNE    QUADRICHROMIE    RÉDUCTEUR chimie    RÉVÉLATEUR    ROUGE couleur    DÉFAUTS DE SCHOTTKY    SELS DE CHROME    SENSIBILITÉ photographie    SPECTRE D'ABSORPTION    SYNTHÈSE ADDITIVE colorimétrie    SYNTHÈSE SOUSTRACTIVE colorimétrie    TRIACÉTATE DE CELLULOSE    TRICHROMIE    VERT couleur    VIRAGE photographie    HERMANN WILHELM VOGEL    VOILE photographie

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.