BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PARTIS POLITIQUES Financement

Dans sa sociologie des types de domination, le sociologue allemand Max Weber réserve une place à part à l'étude des partis politiques, délibérément rattachée « au domaine particulier de la sociologie de l'État ». Soucieux de leurs modes d'organisation, des mécanismes présidant à leur adhésion et de leurs moyens d'action matériels, la question générale de leur financement revient constamment au cœur de ses réflexions. « Pour des raisons compréhensibles, souligne-t-il, le financement des partis est le chapitre le moins transparent de l'histoire de ceux-ci, et pourtant, c'est un des plus importants ». Et Weber d'ajouter : « Sur le plan économique, le financement du parti est une question d'importance en ce qui concerne le mode de partage de l'influence et le mode de direction matérielle des affaires du parti : petites contributions des masses, mécénat idéologique, achat (direct ou indirect) par intérêt, imposition des chances procurées par le parti ou des adversaires qui lui sont soumis. » En fait, comme pour Moisei Ostrogorski ou Roberto Michels à la même époque, réfléchir au financement des partis politiques permet à Weber d'analyser diverses transformations de la vie politique de son temps, coincée entre la ploutocratie des candidats et leur « dépendance [...] par rapport aux fonctionnaires du parti ».

1.  Argent et partis politiques : typologies et frontières

S'appuyant sur ces travaux, d'autres auteurs ont par la suite esquissé de véritables typologies distribuant les partis précisément en fonction de leurs ressources financières. L'opposition classique dessinée par Maurice Duverger en 1951 entre partis de cadres et partis de masses en fournit une première illustration. Le parti de masse compte sur le dévouement des militants et se caractérise par l'appel au public qui verse des cotisations, ce qui permet de parer aux frais des élections. Le parti de cadres mobilise d'autres ressources liées à des notables influents, d'abord par leur nom, leur prestige ou leur rayonnement qui « serviront [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  7 pages…

 

Pour citer cet article

PHÉLIPPEAU, « PARTIS POLITIQUES - Financement  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/partis-politiques-financement/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« PARTIS POLITIQUES » est également traité dans :

PARTIS POLITIQUES - Théorie

Écrit par :  Michel OFFERLÉ

Le terme est familier, repérable dans des sigles devenus des acronymes peuplant la vie politique quotidienne. La matière est en effet infinie, car il se constitue constamment des organisations s'intitulant « partis », plus particulièrement à la fin du xxe siècle, à l'occasion des « transitions… Lire la suite
PARTIS POLITIQUES - Fonctionnement

Écrit par :  Michel OFFERLÉ

Les partis sont des organisations engendrées par les processus de démocratisation, l'extension de l'électorat et de l'éligibilité. Lorsque le suffrage masculin s'élargit ou s'universalise, des intermédiaires régulent l'échange politique et proposent des programmes et des candidats. Lorsque l'éligibilité se démocratise, de nouveaux compétiteurs,… Lire la suite
ABSTENTIONNISME

Écrit par :  Daniel GAXIE

Dans le chapitre "Le travail des acteurs politiques"  : …  est aussi parce qu'ils y ont été incités (Steven J. Rosenstone et John Mark Hansen). Les partis, les militants, les mouvements sociaux et des groupes d'intérêts déploient beaucoup d'énergie pour mobiliser les citoyens. Les candidats cherchent à rencontrer les électeurs sur les marchés, à la sortie des usines ou dans des réunions privées et… Lire la suite
AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

Écrit par :  Ivan CROUZELDominique DARBONPhilippe GERVAIS-LAMBONYPhilippe-Joseph SALAZARJean SÉVRYErnst VAN HEERDEN

Dans le chapitre "L'A.N.C. et ses mutations"  : …  politiques du pays, s'est progressivement transformé de mouvement de libération en parti politique, en poursuivant une véritable révolution organisationnelle accompagnée d'une modification profonde de la composition sociale de ses militants et sympathisants. Toutefois, l'A.N.C. reste fortement marqué par son ancien fonctionnement. La mise en avant… Lire la suite
ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

Écrit par :  Alfred GROSSERHenri MÉNUDIER

Dans le chapitre "Les partis politiques"  : …  Les résultats électoraux montrent que la concentration des suffrages sur un nombre restreint de partis est une donnée majeure de l'évolution politique. De 1961 à 1983, il n'y avait plus que trois formations représentées au Bundestag. En 1949, elles ne rassemblaient que 72,1 p. 100 des suffrages ; ce pourcentage ne cessa d'augmenter ensuite, au… Lire la suite
ALLEMAGNE - Les institutions

Écrit par :  Stéphane SCHOTT

Dans le chapitre "La Diète fédérale allemande (Deutscher Bundestag)"  : …  des sièges par le biais de la seconde voix, qui se déroule à la proportionnelle, un parti politique doit avoir obtenu au moins 5 p. 100 des suffrages exprimés à l’échelon fédéral ou remporté 3 mandats directs par le biais de la première voix (paragr. 6 alinéa 3). Cette règle explique l’éviction du F.D.P. du dix-huitième Bundestag à la suite des… Lire la suite
AUTRICHE

Écrit par :  Roger BAUERJean BÉRENGERAnnie DELOBEZChristophe GAUCHONFélix KREISSLERPaul PASTEUR

Dans le chapitre "Les partis politiques"  : …  En Autriche, l'appartenance partisane est clairement revendiquée. On est « noir », « rouge », « vert » ou « bleu ». Depuis la dernière décennie du xixe siècle, la société autrichienne repose sur trois grands camps idéologiques et politiques (Lager) : le chrétien-social, le social-… Lire la suite
BAATH, BA'TH ou BAAS

Écrit par :  Françoise MEUSY

Parti socialiste de la renaissance arabe, le Baath est un parti politique fortement structuré qui, dépassant les frontières des États, se veut un mouvement unitaire arabe et socialiste. Fondé en 1943 à Damas par un chrétien orthodoxe, Michel Aflak, le philosophe du parti, et Ṣālah al-Biṭar, qui en sera le tacticien et… Lire la suite
BASQUES

Écrit par :  Jean HARITSCHELHARPierre LAFITTEPierre LETAMENDIAMaitane OSTOLAZA

Dans le chapitre "Croissance et dispersion du nationalisme"  : …  (entre 15 et 20 p. 100 en Navarre). Le vote nationaliste est pourtant très divisé. En 1986, le P.N.V. s'est scindé et est apparu un nouveau parti, E.A. (Eusko Alkartasuna, Solidarité basque), dirigé par Carlos Garaikoetxea, qui fut le premier président du Gouvernement autonome basque. Par ailleurs, de la scission d'E.T.A. sont… Lire la suite
BELGIQUE - La période contemporaine

Écrit par :  Jean FANIELXavier MABILLE

Dans le chapitre "Le nouveau programme flamand "  : …  L'évolution du paysage politique se poursuit. Plusieurs partis changent de dénomination. Dès 1994, le Parti réformateur libéral, une lointaine émanation de l'aile francophone du P.L.P., forme avec le F.D.F. une fédération élargie ensuite à une dissidence sociale-chrétienne, le Mouvement des citoyens pour le changement. L'ensemble ainsi constitué… Lire la suite
BOLCHEVISME

Écrit par :  Georges HAUPT

Dans le chapitre "Les origines"  : …  Pour la social-démocratie, représentée dans les pays européens industrialisés par de puissants partis de masse, la Russie du début du xxe siècle apparaissait comme un cas tout à fait particulier. Dans ce pays, encore gouverné par un monarque absolu, une première tâche s'imposait à la social-démocratie… Lire la suite
BONAPARTISME

Écrit par :  Jean-Pierre RIOUX

Phénomène spécifiquement français, le bonapartisme rend compte à la fois des pratiques politiques, économiques, sociales, culturelles des règnes de Napoléon Ier ou surtout de Napoléon III et de l'action politique des hommes ou des groupes qui entendent en transmettre l'héritage après 1870. Il s'oppose aux droites légitimistes… Lire la suite
BOSNIE-HERZÉGOVINE

Écrit par :  Emmanuelle CHAVENEAURenaud DORLHIAC E.U.Nikola KOVACNoel R. MALCOLM

Dans le chapitre "Une vie politique figée"  : …  Depuis la fin du conflit, la vie politique bosnienne présente une constance remarquable. La suprématie du Parti d'action démocratique (SDA) chez les Bosniaques et de l'Union démocratique croate (HDZ) chez les Bosno-Croates n’a été que faiblement contestée, et leur participation au pouvoir éclipsée seulement ponctuellement. Ces deux formations ont… Lire la suite
CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

Écrit par :  Gérard MAUGER

Dans le chapitre "Classes sur le papier et classes mobilisées"  : …  Il faut ensuite analyser le processus de délégation dans lequel le mandataire (secrétaire de parti ou de syndicat) reçoit du groupe le pouvoir de faire le groupe (cette relation circulaire étant au principe de l'illusion charismatique). Le porte-parole, doté du pouvoir de parler et d'agir au nom du groupe et d'abord sur le… Lire la suite
CLIENTÉLISME

Écrit par :  Jean-Louis BRIQUET

Dans le chapitre "Le clientélisme des notables"  : …  Avec la naissance des partis de masse organisés, à la fin du xixe siècle, ces notables ont été concurrencés par de nouveaux entrepreneurs politiques, issus dans leur majorité des couches moyennes ou provenant du militantisme partisan et syndical. Ces politiciens professionnalisés, qui ne détenaient pas… Lire la suite
COMMUNISME EN FRANCE - (repères chronologiques)

Écrit par :  Olivier COMPAGNON

Décembre 1920 Le congrès de Tours consacre la scission de la S.F.I.O. et donne naissance à la Section française de l'Internationale communiste, rebaptisée Parti communiste (P.C.) en 1921 et Parti communiste français (P.C.F.) en 1943… Lire la suite
CONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU

Écrit par :  E.U.Jules GÉRARD-LIBOISHenri NICOLAÏPatrick QUANTINBenoît VERHAEGENCrawford YOUNG

Dans le chapitre "Les instruments du régime"  : …  de son action en tant qu'auteur du manifeste de la N'Sélé qui exprime la doctrine du parti. L'emprise du parti, qui a été passagèrement remise en cause lors d'une première tentative de démocratisation à la fin des années 1970, se radicalise en 1988 pour s'affirmer contre des institutions sociales concurrentes telles que les églises et les sectes.… Lire la suite
CONGRÈS PARTI DU

Écrit par :  Laurent-Xavier SIMONEL

Aboutissement d'une lente évolution qui trouva son origine, au xviiie siècle, dans le Mouvement de la renaissance hindoue de Rāmmohan Rāy (1772-1833), le parti du Congrès est d'abord une simple organisation de concertation ; il se transformera en cheville ouvrière de l'indépendance indienne, pour… Lire la suite
CONSERVATEURS, Royaume-Uni

Écrit par :  Roland MARX

L'un des grands partis politiques britanniques, dont le nom apparaît vers 1836 pour succéder au traditionnel terme « tory ». Dès la naissance du parti, Robert Peel lui fixe l'objectif d'associer classes moyennes et supérieures et de favoriser les évolutions qui ne compromettraient pas les fondements de l'ordre et de la vie… Lire la suite
CONSERVATISME

Écrit par :  Jacques ELLUL

Terme formé à partir de celui de « conservateur », lequel désignait originellement un gardien des droits ou des privilèges, en un sens essentiellement juridique (ainsi, dans le titre de conservateur des hypothèques, des classes, des eaux et forêts). Le terme de conservateur prit une signification différente lorsqu'il s'appliqua non plus à une… Lire la suite
CONSTITUTIONNEL DROIT

Écrit par :  André DEMICHEL

Dans le chapitre "Un corps de règles"  : …  Il reste le problème d'institutions comme les partis politiques, qu'une telle définition ne permet pas d'inclure dans le droit constitutionnel. C'est pourquoi il convient de donner une dimension nouvelle à cette discipline… Lire la suite
CONVENTION ÉLECTORALE AMÉRICAINE

Écrit par :  Marie-France TOINET

Aux États-Unis, la convention est le congrès d'une organisation, par exemple un parti politique. Les deux grands partis nationaux (le Parti républicain et le Parti démocrate) sont en fait composés d'une multitude de partis locaux qui ont leurs intérêts et leur vie propres. C'est ainsi que, au niveau de chaque État, les partis, avant tout organismes… Lire la suite
DÉMOCRATIE

Écrit par :  Daniel GAXIE

Dans le chapitre "Évolution de la démocratie représentative"  : …  D'extraction sociale un peu plus basse que les notables, ils s'appuient davantage sur des partis politiques, dont ils contribuent à populariser les emblèmes, des bribes de doctrine et des éléments de programmes. Ils sont portés à privilégier une « offre » de biens plus spécifiques et plus symboliques. Ils dénoncent les pratiques traditionnelles de… Lire la suite
DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

Écrit par :  E.U.Pierre LETAMENDIA

Dans le chapitre "Les premiers partis catholiques"  : …  Les premiers partis catholiques naissent dans des pays où un conflit religieux devient un enjeu politique. Le Zentrum (le Centre) allemand a pour ancêtre un « groupe catholique » qui se constitue à la diète prussienne en 1852. Créé en 1870, il adhère sans réserve au libéralisme politique, obtenant 18,6 p. 100 des suffrages et cinquante-sept sièges… Lire la suite
DUVERGER MAURICE (1917-2014)

Écrit par :  Didier MAUS

et aux premiers numéros de la Revue française de science politique. C’est en 1951 qu’il publie la première édition de l’ouvrage qui restera son livre amiral : Les Partis politiques. Traduite en plus de dix langues, ce qui est exceptionnel pour un ouvrage de sciences sociales écrit en français, constamment rééditée en France (… Lire la suite
ÉCOLOGISTE MOUVEMENT

Écrit par :  Yves FRÉMIONBruno VILLALBA

Dans le chapitre "René Dumont et les années Lalonde (1974-1981)"  : …  lui permettant d'entrer en compétition avec les partis traditionnels (Écologie et Survie). Cela aboutira, en novembre 1974, à la création du Mouvement écologique (M.E.), premier parti écologiste français, par Solange Fernex et Antoine Waechter. La seconde souhaite construire une formation fédérative, décentralisée, plus proche des pratiques… Lire la suite
ÉLECTIONS - Histoire des élections

Écrit par :  Christophe VOILLIOT

Dans le chapitre "Les entreprises électorales"  : …  faire électoraux a aussi donné naissance à des entreprises collectives sous la forme de partis politiques. Suivant en cela Michel Offerlé, on désignera comme entreprises partisanes ces groupements dont la finalité n'est pas uniquement électorale. En France, ces entreprises partisanes prennent forme au sein du mouvement ouvrier, là où la force du… Lire la suite
ÉLECTIONS - Modes de scrutin

Écrit par :  Christophe VOILLIOT

Dans le chapitre "Les scrutins proportionnels"  : …  C'est l'importance prise par les partis politiques dans les États disposant d'assemblées parlementaires qui explique le succès rencontré par la représentation proportionnelle, c'est-à-dire un mode de scrutin où la répartition des sièges à pourvoir est la plus conforme possible à la répartition des voix entre les candidats ou les listes des… Lire la suite
ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Le retour à la démocratie

Écrit par :  Guy HERMETMercedes YUSTA RODRIGO

Dans le chapitre "La formation d'un système de partis"  : …  Toutefois, cette stratégie au sommet n'a de validité que si elle débouche sur la formation d'un système de partis et d'un complexe d'attitudes politiques capables de doter la démocratie d'une dynamique cohérente. Quatre questions se posent à cet égard après 1975, qui consistent d'une part à libérer l'Espagne de la tutelle des franquistes comme des… Lire la suite
ESTONIE

Écrit par :  Céline BAYOUSuzanne CHAMPONNOISJean-Luc MOREAU

Dans le chapitre "Démocratie, nationalisme et modernité"  : …  ne remettent pas en cause les grandes orientations de leurs prédécesseurs. Par ailleurs, les électeurs estoniens, refusant de voter pour des partis extrémistes ou trop petits, forcent en quelque sorte la scène politique estonienne à se rationaliser et à se focaliser autour de quelques grands partis centristes. La population russophone a tendance,… Lire la suite
ÉTHIOPIE

Écrit par :  Jean CHAVAILLONJean DORESSE E.U.Éloi FICQUETAlain GASCONJean LECLANTHervé LEGRANDJacqueline PIRENNER. SCHNEIDER

Dans le chapitre "Mise en place d'un nouveau régime fédéral"  : …  sa mutation en force politique d'envergure nationale. En octobre 1989, il créait le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (F.D.R.P.E.) qui coalisait plusieurs partis constitués sur une base ethnique, tels que le mouvement de lutte amhara et le parti formé par des prisonniers de guerre d'origine oromo. La première mouture du… Lire la suite
EXTRÊME DROITE

Écrit par :  Jean-Yves CAMUS

Le terme extrême droite hante commentaires et analyses de l'actualité politique française depuis plus d'un quart de siècle. Il permet de rapprocher des événements aussi dissemblables que l'attentat d'Oklahoma City commis en 1995 aux États-Unis, l'entrée en 2000 dans le gouvernement autrichien du parti F.P.Ö. (Freiheitliche… Lire la suite
EXTRÊME GAUCHE

Écrit par :  Christine PINA

Dans le chapitre "Une définition complexe"  : …  ou s'établit-elle dans un espace politique plus large ? Dans la première hypothèse, les partis politiques qui participent de manière régulière au débat politique par l'intermédiaire des élections sont seuls soumis à l'analyse. L'observateur évalue une situation électorale spécifique et procède à une observation du phénomène « extrême gauche » au… Lire la suite
FASCISME

Écrit par :  E.U.Raoul GIRARDET

Dans le chapitre "Les structures d'organisation"  : …  Les mouvements fascistes présentent des caractères originaux, nettement différenciés par rapport aux partis politiques traditionnels liés au fonctionnement normal des régimes de démocratie parlementaire… Lire la suite
FÉDÉRALISME

Écrit par :  E.U.Carl Joachim FRIEDRICH

Dans le chapitre "Fédéralisme et opposition"  : …  En effet, en conquérant le gouvernement d'un État, puis d'un autre, et ainsi de suite, le parti d'opposition accède au pouvoir et s'assure les ressources et les avantages tactiques que possèdent toujours les « in » (le parti au pouvoir) ; l'histoire des partis aux États-Unis, en Allemagne et dans d'autres États fédéraux en fournit de nombreux… Lire la suite
FINLANDE

Écrit par :  Régis BOYERMaurice CARREZLucien MUSSETYvette VEYRET-MEKDJIAN

Dans le chapitre "Le temps des incertitudes"  : …  du non. Paavo Lipponen fit néanmoins de cette adhésion une justification à la rigueur. L'autre élément important de cette époque fut l'arrivée sur la scène politique de nouvelles formations. Après la disparition de la Ligue des démocrates populaires, naquit en 1990 l’Alliance de gauche dont le programme réformiste se teintait d'Lire la suite
FRANCE - L'année politique 1996

Écrit par :  Serge SUR

Dans le chapitre "Des partis en attente"  : …  Les attentes des partis politiques sont directement liées aux futures élections. Plus que jamais, la vie politique tend à être monopolisée par les partis et la Ve république est pleinement devenue un régime de partis. On n'existe pas en dehors d'eux, même s'ils se réduisent souvent à des appareils avec une substance militante… Lire la suite
GAUCHE EN FRANCE - (repères chronologiques)

Écrit par :  Olivier COMPAGNON

Décembre 1920 Réunie en congrès à Tours, la Section française de l'Internationale ouvrière (S.F.I.O.) se scinde en deux partis. Majoritaires, les partisans de l'adhésion à la IIIe Internationale créent la Section française de l'Internationale communiste (le futur Parti communiste), tandis que la… Lire la suite
GROUPE DE PRESSION

Écrit par :  Jean LADRIÈRE

Dans le chapitre "La dynamique du pouvoir"  : …  par rapport à la base de consentement du pouvoir (dans un sens positif ou négatif). Les partis sont des groupements à vocation spécifiquement politique, qui portent un projet global et développent une stratégie visant à contrôler, partiellement ou totalement, l'appareil d'État, en vue de réaliser les fins collectives qu'ils proposent. Ils sont des… Lire la suite
HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire politique

Écrit par :  Serge BERSTEIN

Dans le chapitre "Les sociétés politiques"  : …  sociabilité, matrice de véritables protopartis, les historiens passent naturellement aux organisations politiques, ligues, partis (Jean-François Sirinelli, Histoire des droites en France, 3 vol., 1992), associations, clubs (Claire Andrieu, Pour l'amour de la République, le Club Jean-Moulin 1958-1970, 2002) qui font l'objet de questions qui n'… Lire la suite
HONGRIE

Écrit par :  Jean BÉRENGERLorant CZIGANY E.U.Albert GYERGYAIPierre KENDEEdith LHOMELMarie-Claude MAURELFridrun RINNER

Dans le chapitre "La transition vers la démocratie"  : …  socialiste dans laquelle le P.C. sera dépouillé de tous ses privilèges pour n'être qu'un parti politique parmi d'autres. C'est aussi la fin dramatique de l'unité des oppositions : les démocrates libres du SzDSz (Szabad Demokratàk Szövetsége) suivis notamment par les jeunes démocrates (FiDeSz) refusent de signer l'accord auquel ils reprochent de… Lire la suite
IMAGINAIRE SOCIAL

Écrit par :  Pierre ANSART

Dans le chapitre "Les imaginaires politiques"  : …  Ces imaginaires politiques ne sont pas seulement le propre des différents partis qui, dans les polémiques électorales, ne manquent pas d'affirmer et de renouveler leur imaginaire. Ils répondent aussi aux représentations collectives des différents groupes et catégories sociales qui composent l'électorat. Ainsi, face à des électeurs fortement… Lire la suite
INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

Écrit par :  E.U.Christophe JAFFRELOTJacques POUCHEPADASS

Dans le chapitre "L'U.P.A, deuxième acte"  : …  En 2009, l'U.P.A. a remporté les élections générales et Manmohan Singh fut reconduit à la tête du gouvernement. Aucun Premier ministre ayant assumé toute une législature n'avait réussi à se faire réélire depuis Jawarharlal Nehru en 1962. Le Congrès devait toutefois une partie de son succès à Sonia Gandhi, qui non seulement jouit d'un fort prestige… Lire la suite
INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine

Écrit par :  Romain BERTRANDFrançoise CAYRAC-BLANCHARD

Dans le chapitre "La « démocratie dirigée » (1959-1965)"  : …  et sera de toute façon dominée (sauf un bref intermède en 1963) par l'état d'urgence. Les partis politiques y perdent définitivement le premier rôle au profit de l'exécutif. Il n'y a plus d'élections – surtout parce que les forces conservatrices redoutent les conséquences d'un succès communiste. On interdit aux hauts fonctionnaires d'être affiliés… Lire la suite
ISRAËL

Écrit par :  Marcel BAZIN E.U.Claude KLEINFrançois LAFONLily PERLEMUTERAriel SCHWEITZER

Dans le chapitre "La vie politique et les partis"  : …  Le mode de scrutin pratiqué par Israël favorise fort évidemment la multiplication des partis politiques. Mais pendant longtemps le Parti travailliste apparaissait comme le parti dominant, le seul capable de former un gouvernement, ce qui assurait une évidente stabilité. Puis, à compter de 1970, on a assisté à une tendance très nette à un… Lire la suite
ITALIE - La vie politique depuis 1945

Écrit par :  Geneviève BIBES E.U.Marc LAZAR

Dans le chapitre "Les partis aux prises avec la crise"  : …  Désignés comme les responsables de tous les maux qui accablent l'Italie, rejetés et méprisés par l'opinion publique, poursuivis par les magistrats, les partis ont vu fondre à la fois leurs électeurs, leurs militants et leurs finances. Tous ont essayé de réagir en proposant des réformes susceptibles de modifier leur image et d'apporter des réponses… Lire la suite
JACOBINS CLUB DES

Écrit par :  Jean MASSIN

Le 30 avril 1789, à Versailles, les députés du tiers état de Bretagne, parmi lesquels Le Chapelier, Lanjuinais, Coroller et Defermon, se réunissent pour débattre ensemble de leur attitude cinq jours avant l'ouverture des États généraux. C'est l'origine du Club breton auquel s'agrégeront très vite des… Lire la suite
JAPON (Le territoire et les hommes) - Droit et institutions

Écrit par :  E.U.Jacques ROBERTNoda YOSIHUKI

Dans le chapitre "Les partis politiques"  : …  Au Japon, le véritable jeu politique semble, depuis les années 1950, se limiter à deux grandes formations : le Parti libéral-démocrate, au pouvoir pratiquement sans interruption depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, et le Parti socialiste, qui constitue le noyau le plus solide de l'opposition. Il ne faudrait pas pour autant sous-estimer l'… Lire la suite
JUSTICE - Justice politique

Écrit par :  Robert CHARVIN

Dans le chapitre " Fonctions et signification de la justice politique"  : …  généralement la faillite de la morale publique. La corruption, qui frappe l'ensemble des partis politiques à proportion de leurs pouvoirs réels et du nombre de leurs élus, jette un discrédit non seulement sur les partis et sur le politique en général, mais aussi sur le système politique et économique dans sa globalité. La justice peut alors – sans… Lire la suite
LAVAU GEORGES (1918-1990)

Écrit par :  Yves MÉNY

en France, la science politique, trouve son expression dans son premier ouvrage, Partis politiques et réalités sociales (1952), qui comprend un sous-titre programme : « Contribution à une étude réaliste des partis politiques ». Le « réel » apparaît deux fois dans le titre et traduit la volonté de Lavau d'analyser les partis… Lire la suite
LÉNINE (1870-1924)

Écrit par :  Nicolas WERTH

Dans le chapitre " Le fondateur du bolchevisme"  : …  de ce qui deviendra, l'année suivante, le bolchevisme. Lénine y expose sa conception d'un parti révolutionnaire d'avant-garde, discipliné et centralisé, composé d'un noyau de révolutionnaires professionnels, chargés d'encadrer les masses ouvrières trop facilement tentées par la seule action quotidienne spontanée et incapables d'acquérir une… Lire la suite
LES RÉPUBLICAINS, parti politique

Écrit par :  E.U.

Parti politique français… Lire la suite
LETTONIE

Écrit par :  J. A. ANDRUPSCéline BAYOUSuzanne CHAMPONNOIS

Dans le chapitre "Une démocratie parlementaire stabilisée "  : …  Dans un premier temps, c'est le Front populaire letton, créé en octobre 1988, qui a régné sur la scène politique locale. Il a remporté les premières élections libres organisées dans la République socialiste soviétique de Lettonie au printemps de 1990 et, se radicalisant rapidement, joué un rôle indéniable dans l'indépendance du pays. Il a dirigé le… Lire la suite
LUXEMBOURG

Écrit par :  Christian DESSOUROUXPaul MARGUEPhilippe POIRIER

Dans le chapitre "Un fonctionnement consensuel"  : …  La première formation politique « moderne » fut le Parti social-démocrate, dont la principale préoccupation était la condition ouvrière. Il faut toutefois attendre la création d'un Parti ouvrier luxembourgeois, en 1924, pour que le « monde » socialiste ait enfin un parti politique moderne mais très dépendant des syndicats ouvriers. C'est en 1946 qu… Lire la suite
MADAGASCAR

Écrit par :  Marie Pierre BALLARINChantal BLANC-PAMARDHubert DESCHAMPSBakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANA E.U.Paul LE BOURDIECDavid RASAMUEL

Dans le chapitre "Le nationalisme d'après-guerre et l'insurrection de 1947"  : …  ambiance de liberté permet aux Malgaches de s'engager dans des activités politiques. En février 1946, le Mouvement démocratique de la rénovation malgache (M.D.R.M.), indépendantiste, est créé. Il est souvent considéré, sur les côtes, comme le parti des Merina. En juin, la création du Parti des déshérités de Madagascar (P.A.D.E.S.M.), encouragée… Lire la suite
MALAISIE

Écrit par :  Philippe DEVILLERS E.U.Nathalie FAUDenys LOMBARD

Dans le chapitre "Autoritarisme et nouvelle stature du poste de Premier ministre"  : …  Toutes ces mesures permettent à Mahathir de faire face aux dissensions au sein même de l'U.M.N.O., ainsi qu'à la montée de l'opposition. Une première bataille a lieu en 1988. Elle oppose Mahathir Mohammad au tengku Razaleigh Hamzah, ministre des Finances, et aboutit à la scission de l'U.M.N.O. en deux partis malais adverses, l'U.M.N.O. Baru, une «… Lire la suite
MANIFESTATION

Écrit par :  Danielle TARTAKOWSKY

Dans le chapitre "Un mode de régulation des crises"  : …  plus nettement après l'affaire Dreyfus, quand émergent des partis de type de moderne, capables d'évaluer un rapport des forces, de capitaliser des acquis et de produire du sens. La légitimité qu'on leur reconnaît bientôt ne s'étend cependant pas à la manifestation. Tenue pour une expression du désordre politique et pour un potentiel facteur de… Lire la suite
MARX KARL (1818-1883)

Écrit par :  Étienne BALIBARPierre MACHEREY

Dans le chapitre "La fin de l'Internationale"  : …  le pouvoir collectif des classes possédantes, le prolétariat ne peut agir comme classe qu'en se constituant lui-même en parti politique distinct, opposé à tous les anciens partis formés par les classes possédantes » (art. 7a, adj. aux Statuts de l'A.I.T.). Ils font également voter le transfert du Conseil général à New York. L'A.I.T. sera… Lire la suite
M.D.C. (Mouvement des citoyens)

Écrit par :  Benoît VERRIER

Dans l'histoire politique française récente, le Mouvement des citoyens (M.D.C.) est un parti politique dont la chronologie est a priori aisément repérable : il est créé au congrès de Saint-Égrève, en 1993, par des socialistes principalement (Jean-Pierre Chevènement, Didier Motchane, Georges Sarre, Jean-Pierre Michel), autour d'un triple refus –… Lire la suite
MICHEL CHARLES (1975-    )

Écrit par :  Joseph TORDOIR

Dans le chapitre "Le plus jeune Premier ministre de l’histoire belge"  : …  au socialiste Elio Di Rupo. Son gouvernement, regroupant quatre formations politiques (trois flamandes – le C.D.&V., l’Open V.L.D. [Vlaamse Liberalen en Democraten, Libéraux et démocrates flamands] et la N.-V.A. [Nieuw-Vlaamse Alliantie, Alliance néo-flamande] – et une francophone – le M.R.), est appelé « la coalition suédoise », en… Lire la suite
MICHELS ROBERT (1876-1936)

Écrit par :  Jean-Claude LAMBERTI

Il appartient à l'école de sociologie élitiste, qui regroupe également Gaetano Mosca et Vilfredo Pareto. Comme ces derniers, il pense que tous les régimes politiques sont oligarchiques et que la démocratie est le plus difficile de tous à mettre en pratique. Mais aux réflexions économiques et… Lire la suite
M.R.P. (Mouvement républicain populaire)

Écrit par :  René RÉMONDGuy ROSSI-LANDI

On considère généralement que le courant démocrate-chrétien dont le Mouvement républicain populaire (M.R.P.) est issu a des racines politiques qui remontent à Lacordaire, à l'encyclique Rerum novarum du pape Léon XIII (1891) et au Sillon de Marc Sangnier. Plus précisément,… Lire la suite
NATION - La construction nationale

Écrit par :  Émile SICARD

Dans le chapitre "Constitution du parti"  : …  Aujourd'hui, le premier étai structurant est le parti, groupement politique disposant, à des degrés divers, d'une mystique, d'un programme, d'une implantation et qui, peu à peu, va se transformer en groupe structuré, stable, ayant d'autant plus tendance à se confondre avec l'État naissant qu'il existait, en filigrane, avant lui. Il en fut, sous des… Lire la suite
NIGERIA

Écrit par :  Daniel C. BACH

Dans le chapitre "La pérennisation du pouvoir des militaires sous couvert de transition (1983-1999)"  : …  de toute activité politique est levée pour permettre le dépôt de candidature au statut de parti politique. Treize formations sont présélectionnées par la Commission électorale nationale, mais aucune d'entre elles ne sera retenue par le Conseil de gouvernement des forces armées. Le 7 octobre 1989, à la surprise générale, le général Babangida… Lire la suite
NOUVELLE ÉCONOMIE POLITIQUE, analyse économique du vote

Écrit par :  Jean-François LASLIER

Dans le chapitre "La compétition électorale downsienne"  : …  1. Il y a deux partis politiques (et deux seulement… Lire la suite
O.C.I. (Organisation communiste internationaliste)

Écrit par :  Paul CLAUDEL

Organisation trotskiste (dont les militants sont parfois nommés, du nom de leur leader, Pierre Boussel, alias Lambert, « lambertistes »), l'O.C.I. a pour origine une scission au sein de la IVe Internationale (1952). L'O.C.I. va inspirer l'action des Comités d'alliance ouvrière (C.A.O.), organisations ouvrières dont l'organe… Lire la suite
OSTROGORSKI MOÏSEÏ (1854-1919)

Écrit par :  Jean-Claude LAMBERTI

Un des pionniers de la sociologie politique, ses travaux ont influencé Robert Michels (Les Partis politiques, 1911), Max Weber (La Vocation d'homme politique, 1919) et, plus près de nous, de nombreux auteurs, notamment Maurice DuvergerLire la suite
OUGANDA

Écrit par :  Bernard CALASOdette GUITARDHenri MÉDARD

Dans le chapitre "Une reconstruction sociale, politique et économique bloquée"  : …  fédéralisme dans la Constitution, l'administration de l'Ouganda et le rôle des partis politiques dans la vie publique. Ces problématiques accentuent les fractures entre le nord-est, plutôt opposé au fédéralisme et aux monarchies mais partisan du multipartisme, et le sud-ouest où le fédéralisme sert de paravent aux monarchistes, très influents, et… Lire la suite
PARTI COMMUNISTE ITALIEN (P.C.I.)

Écrit par :  Paul-Jean FRANCESCHINI

Celui qui devint « le plus puissant parti communiste du monde non communiste » avait été fondé au congrès de Livourne en 1921. Le Parti communiste italien (P.C.I.) ne regroupe d'abord que la minorité ultragauche du Parti socialiste dirigé par Amadeo Bordiga et le groupe qui, autour d'Antonio Gramsci, avait publié à Turin la… Lire la suite
PARTI DÉMOCRATE POPULAIRE, France (1924-1940)

Écrit par :  René RÉMOND

Petite formation politique française constituée au lendemain des élections de 1924, le Parti démocrate populaire regroupe une partie des démocrates d'inspiration chrétienne qui ont en commun de vouloir rapprocher le catholicisme et la démocratie. Restent en dehors, à sa gauche, la Jeune République, qui suit les positions de… Lire la suite
PARTI RADICAL, France

Écrit par :  Jean MENDELSON

L'organisation dite communément Parti radical se nomme en réalité Parti républicain radical et radical-socialiste. À sa naissance, le 21 juin 1901 à Paris, ce parti hérite de la tradition des divers comités radicaux dont le programme avait été exprimé par Gambetta (Belleville, 1869) puis par Clemenceau (Montmartre, 1881) ;… Lire la suite
PAYS-BAS

Écrit par :  Christophe DE VOOGD E.U.Frédéric MAUROGuido PEETERSChristian VANDERMOTTEN

Dans le chapitre "Le consensus à l'épreuve de la crise (1980-1982)"  : …  à Amsterdam en 1980 fut, comme l'avait été son mariage en 1966, très chahutée. L'agitation de ces années entraîna une instabilité politique et une volatilité inhabituelle de l'électorat. La perte de la majorité par le VVD et les chrétiens-démocrates, désormais rassemblés dans une seule formation, l’Appel chrétien-démocrate (Christen-Democratisch… Lire la suite
P.C.F. (Parti communiste français)

Écrit par :  Bernard PUDAL

Depuis l'effondrement des régimes communistes en Europe de l'Est et en U.R.S.S. (1989-1991), l'histoire du P.C.F. peut être considérée comme achevée, du moins tant qu'elle est indissociable d'une configuration originale fondée sur l'ensemble des relations imaginaires et institutionnelles nouées au sein d'un mouvement communiste international dont… Lire la suite
PLANISME

Écrit par :  Arnaud JACOMET

Mouvement qui s'inscrit dans un courant de pensée diffus, prenant sa source et étendant ses ramifications dans des partis, syndicats et groupes de pression diversement situés sur l'échiquier politique, le planisme fut un des éléments idéologiques de l'accession au pouvoir des technocrates dans la France des années trente. La Lire la suite
POLOGNE

Écrit par :  Jean BOURRILLYGeorges LANGRODMichel LARANMarie-Claude MAURELGeorges MONDJean-Yves POTELHélène WLODARCZYK

Dans le chapitre "La structuration de la scène politique"  : …  politiques souvent généraux (sinon démagogiques) et techniquement approximatifs. Il a fallu une bonne dizaine d'années avant que les partis disposent d'un personnel formé aux méthodes modernes de gouvernement. Sans doute dans la continuité de son expérience politique en 1980-1981, l'électorat polonais s'est structuré autour de trois grandes… Lire la suite
P.S. (Parti socialiste), France

Écrit par :  E.U.Frédéric SAWICKI

En avril 2005, le P.S. avait célébré son centenaire, sans pompes particulières, principalement sous la forme d'un colloque. Cette discrète commémoration traduit le rapport problématique que ses dirigeants entretiennent avec leur histoire. Si ces derniers n'ont jamais cessé de revendiquer l'héritage de Jean Jaurès et de… Lire la suite
QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

Écrit par :  Pierre BRÉCHON

Dans le chapitre "L'instabilité gouvernementale"  : …  L'expression souvent employée pour désigner la IVe République, un « régime des partis », souligne à juste titre le poids des groupes parlementaires sur la constitution et la survie des cabinets. Mais elle est en partie trompeuse, car les partis politiques français restent faibles et émiettés, et souvent divisés en tendances. Les élites politiques… Lire la suite
RÉGIME PARLEMENTAIRE

Écrit par :  André DEMICHEL E.U.Pierre LALUMIÈRE

Dans le chapitre "Une société politique pluraliste"  : …  a apporté des bouleversements profonds à long terme en suscitant l'apparition de grands partis politiques. La création de partis socialistes donnait un instrument politique à la classe ouvrière et dégageait de nouvelles élites politiques directement issues de celle-ci. Devant cette transformation de la compétition politique, les partis politiques… Lire la suite
RÉGIME PRÉSIDENTIEL

Écrit par :  Georges VEDEL

Dans le chapitre "Le système de partis"  : …  On ne comprendrait pas cependant la réalité politique américaine et le sens profond du régime présidentiel qui l'encadre si l'on ne mettait pas celui-ci en relation avec le système de partis… Lire la suite
ROYAUME-UNI - Histoire

Écrit par :  Bertrand LEMONNIERRoland MARX

Dans le chapitre "La démocratisation"  : …  en raison même de la qualité croissante de leurs organisations. Les deux principaux partis sont le Parti conservateur, héritier du tory en 1836, et le Parti libéral, qui adopte son nom en 1847 aux dépens du whig ; ils ont longtemps été des coteries soutenues par des clubs ou des associations locales ; ils tirent de la réforme de 1867 la conviction… Lire la suite
ROYAUME-UNI - Le système politique

Écrit par :  Jacques LERUEZ

Dans le chapitre "Le parti conservateur"  : …  Ilse pense avant tout comme le parti du pouvoir, aussi n'est-il jamais à l'aise dans l'opposition. La doctrine conservatrice se résume à quelques grands principes : insistance sur la liberté de l'individu, chacun devant accepter sa place dans la société ; défense des « libertés locales » mais sans porter atteinte à l'autorité « naturelle » des… Lire la suite
R.P.R. (Rassemblement pour la République)

Écrit par :  E.U.Christian SAUVAGE

emptynull… Lire la suite
RUSSIE (Le territoire et les hommes) - La Fédération de Russie

Écrit par :  Myriam DÉSERT

Dans le chapitre "Le sursaut de la société civile"  : …  que la Russie n'avait plus connue depuis longtemps. La première cible visée est le parti Russie unie, qui, depuis 2003, domine largement la Douma, laquelle ressemble de plus en plus à une simple chambre d'enregistrement de la volonté présidentielle. Ce groupement politique, construit pour et par Vladimir Poutine à l'aube de son accession au… Lire la suite
S.F.I.O. (Section française de l'Internationale ouvrière)

Écrit par :  François BROUSSE E.U.

Après la défaite de la Commune, le mouvement ouvrier français est réduit au silence pendant plusieurs années, puis, à partir de 1876, se tiennent des congrès ouvriers regroupant des délégués de syndicats et de coopératives, auxquels se joignent bientôt des représentants des groupes d'études socialistes animés notamment par… Lire la suite
SOCIALISME - Social-démocratie

Écrit par :  Philippe MARLIÈRE

Dans le chapitre "Naissance du mot"  : …  sein même des régimes libéraux-capitalistes. Cette approche graduelle permet de saisir la social-démocratie comme une force politique à la fois résolument réformiste et fermement ancrée dans le paysage socioculturel d'une Europe capitaliste. Pour les politologues, trois critères essentiels établissent la nature sociale-démocrate des partis ouvriers… Lire la suite
SOCIALISTES RÉVOLUTIONNAIRES

Écrit par :  Claudie WEILL

Créé en 1902 par la fusion de plusieurs groupes, le Parti socialiste révolutionnaire se réclame des traditions populistes du mouvement révolutionnaire russe. Il publie à l'étranger deux organes, Revolioutsionnaïa Rossiia et Vestnik Rousskoï revolioutsii et en français, à Paris, la Tribune russeLire la suite
SUÈDE

Écrit par :  Régis BOYERMichel CABOURETMaurice CARREZGeorges CHABOT E.U.Jean-Claude MAITROTJean-Pierre MOUSSON-LESTANGLucien MUSSETClaude NORDMANNJean PARENT

Dans le chapitre "Les partis politiques"  : …  Le multipartisme est une des caractéristiques principales de la vie politique suédoise. Les partis politiques ont commencé à prendre leur physionomie actuelle lors des luttes pour l'établissement de la démocratie menées au cours des décennies qui ont précédé et suivi la fin du xixe siècle. Ainsi, en… Lire la suite
SUFFRAGE UNIVERSEL

Écrit par :  Dominique CHAGNOLLAUD

Dans le chapitre "Deux conceptions de la souveraineté"  : …  en Europe a très largement battu en brèche le principe du mandat représentatif. L'universalisation du suffrage a en effet déterminé l'essor des partis politiques, transformateurs des attentes sociales en solutions politiques avec programmes à l'appui. Ce sont eux qui sélectionnent les futurs « représentants de la nation », lesquels dépendent à la… Lire la suite
SUISSE

Écrit par :  Bernard DEBARBIEUXFrédéric ESPOSITO E.U.Bertil GALLANDPaul GUICHONNETAdrien PASQUALIDusan SIDJANSKI

Dans le chapitre "Partis politiques"  : …  Avec treize formations politiques, la Suisse connaît un multipartisme accentué. La multiplicité de partis est cependant largement compensée par une forte concentration de l'électorat dans les quatre partis qui sont représentés au Conseil fédéral. Ils représentent environ 80 p. 100 des électeurs, les autres partis se partageant les 20 p. 100… Lire la suite
SYNDICALISME

Écrit par :  Guy CAIREThomas LOWIT

Dans le chapitre "Les facteurs de diversité"  : …  On reproche parfois aux syndicats leur politisation. Or, de ce point de vue la situation française diffère de celle qu'on peut rencontrer dans d'autres pays. Au Royaume-Uni, en Australie, au Danemark et en Suède existent des liens organiques entre les syndicats et le parti travailliste. En Norvège pour la L.O., en Belgique… Lire la suite
TANZANIE

Écrit par :  Bernard CALASMarie-Aude FOUÉRÉFranck MODERNE

Dans le chapitre "L'ouverture au multipartisme"  : …  En février 1992, le monopole du parti unique prit fin. L'introduction du multipartisme fut le fait du nouveau gouvernement en place, alors que la population avait affirmé son refus du changement lors d'une consultation organisée en 1991, et que la pression des groupes d'opposition restait faible. Les partis politiques, qui s'organisaient depuis les… Lire la suite
TCHÉCOSLOVAQUIE

Écrit par :  Marie-Elizabeth DUCREUXMichel LARANJacques RUPNIK

Dans le chapitre " La démocratie retrouvée"  : …  et à ceux qui aspiraient aux réformes de se constituer en formations d'opposition : le Forum civique (Ob̌canský Forum, O.F.) tchèque et son homologue slovaque, le Public contre la violence (Verejnost proti násilí, V.P.N.). L'espoir d'une troisième voie, le rêve d'un « socialisme réformé » comme le préconisait à nouveau Alexander Dubček bercèrent… Lire la suite
THINK TANKS

Écrit par :  Keith DIXON

Dans le chapitre " Difficultés de définition"  : …  est toute relative et ils entretiennent des rapports de proche voisinage avec les partis qu'ils alimentent en idées et qui parfois les soutiennent en échange, directement ou indirectement, sur le plan financier. C'est ainsi, par exemple, que le club de reflexion français dénommé République des idées se situe dans la mouvance du Parti socialiste,… Lire la suite
TORIES

Écrit par :  Roland MARX

Nom attribué à l'un des premiers partis politiques anglais à partir de 1679-1680 et devenu aujourd'hui synonyme de conservateurs. Baptisés par leurs adversaires d'une expression injurieuse utilisée contre des hors-la-loi catholiques d'Irlande, les tories ont commencé par être le parti du roi et de l'Église d'Angleterre et… Lire la suite
TRAVAILLISME

Écrit par :  Monica CHARLOT

Il a fallu à peine plus de vingt-cinq ans au Parti travailliste britannique (Labour Party), après sa création, pour ôter au vieux Parti libéral de Gladstone et Lloyd George toute chance de retour au pouvoir. Il lui a fallu moins d'un demi-siècle pour se montrer capable d'emporter la majorité des sièges à la Chambre des communes et de former, seul,… Lire la suite
U.D.F. (Union pour la démocratie française)

Écrit par :  Julien FRETEL

L'Union pour la démocratie française (U.D.F.) est aujourd'hui l'une des principales formations de la droite républicaine française. En nombre d'élus et d'adhérents, elle est le deuxième parti politique de la droite et du centre, assez loin derrière l'Union pour un mouvement populaire (U.M.P.). On la définit généralement… Lire la suite
U.M.P. (Union pour un mouvement populaire)

Écrit par :  Pierre BRÉCHON E.U.

la droite française a, de 1978 à la fin des années 1990, été structurée autour de deux grandes forces politiques, le R.P.R. et l'U.D.F., qui avaient pendant longtemps une force comparable dans l'électorat. La lutte à l'intérieur de la coalition de droite fut féroce, chaque partenaire voulant dominer l'autre. La droite française a fortement pâti de… Lire la suite
VERTS LES, France

Écrit par :  Florence FAUCHER-KING

L'écologie politique a fait son entrée sur la scène française avec la candidature de René Dumont à l'élection présidentielle de 1974. Critiques à l'égard des institutions, les écologistes se sont d'abord engagés dans des associations environnementalistes, tiers-mondistes et humanistes. Le mouvement… Lire la suite
WHIGS

Écrit par :  Roland MARX

Nom donné, à partir des années 1679-1680, à la fraction libérale de la classe politique anglaise. Celle-ci fut baptisée par ses adversaires du nom de révoltés écossais du début de la Restauration ; une nuance péjorative de banditisme et de violence y est attachée. Soupçonnés de nourrir les plus noirs desseins contre la personne royale au temps du… Lire la suite
ZAMBIE

Écrit par :  Charles CADOUX E.U.

Dans le chapitre "Une vie démocratique agitée"  : …  La Zambie, qui s'était accoutumée au parti unique à partir de 1972, revient au multipartisme (plusieurs dizaines de partis !) en 1990. L'élection présidentielle d'octobre 1991 met en échec K. K. au profit d'un ancien syndicaliste, Frederick Chiluba. L'ancien président Kenneth Kaunda ne conteste pas sa défaite électorale. Une première grande page de… Lire la suite

Afficher la liste complète (100 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.